Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 9 octobre 2013

La fille de la nuit


La fille de la nuit

de Laura Gallego Gargia

Éditions J'ai lu
Collection Semi Poche Imaginaire

Sortie le 25 septembre 2013
Format Broché / 191 pages / 12 €


Présentation de l'éditeur :

Tout le monde s'interroge sur le retour à Beaufort d'Isabelle, une orpheline qui avait fui le village des années auparavant. Elle a acheté une vieille bâtisse isolée que certains soupçonnent d'être hantée. Quand un troupeau de vaches est retrouvé exsangue, le doute n'est plus permis, les villageois sont certains qu'il se trame quelque chose d'étrange.


Avis de Chani

Cinq ans après avoir disparu pour suivre son amour de jeunesse, Isabelle revient, seule, à Beaufort, le village qui l’a vue grandir. Rapidement la curiosité des habitants est attirée par le retour de la jeune femme. D’où vient son argent, qui est son mystérieux serviteur, pourquoi est-elle seule ? Après les interrogations vient le temps des soupçons quand des évènements inhabituels surgissent. Max, le gendarme, va mener l’enquête, tandis qu’au sein de la population les rumeurs les plus folles circulent.

Aucun repère temporel pour La fille de la nuit, mais j’imagine volontiers l’intrigue prenant place au début du siècle dernier, donnant un certain charme démodé à l’ensemble. Le lecteur se rendra rapidement compte que l’histoire est somme toute assez classique, mais l’intérêt de ce (trop) court roman réside en la plume de l’auteur. Laura Gallego Garcia a un véritable talent de conteuse et sait envoûter le lecteur dans ses histoires simples mais intenses. Les pages se tournent toutes seules et le lecteur, même s’il se doute du dénouement, passe un excellent moment de lecture en compagnie d’Isabelle et de ses secrets.

L'indiscrétion


L'indiscrétion
de Carolyn Jewel


Éditions J'ai lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 4 septembre 2013
Format poche / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

Déçu par l'amour, le marquis de Foye a juré de ne jamais se marier. Il faut dire que son meilleur ami lui a volé sa fiancée, en lui faisant croire pour mieux détourner ses soupçons qu'il avait suborné une jeune fille de bonne famille. Deux ans plus tard, en Turquie, Foye croise ladite jeune fille qui, déshonorée, a dû fuir Londres et ses ragots. Sabine Godard est ravissante, intelligente, très cultivée. Foye tombe sous le charme. Mais Sabine se méfie désormais de tous les hommes. Ce qui ne l'empêche pas de tomber entre les griffes d'un pacha bien mal intentionné...


Avis de Molina

Ce roman avait tout pour plaire sur le papier : deux protagonistes ayant un passé douloureux vis-à-vis de l'amour, un scandale, une rencontre improbable et une ambiance dépaysante. Malheureusement le résultat ne convainc pas...

La première surprise de cet ouvrage vient du style de l'auteure qui rappelle étrangement les pièces de théâtre que nous avons tous lues un jour ou l'autre.
Chaque chapitre commence par un petit paragraphe en italique qui situe la scène et les personnages impliqués, ça ne vous rappelle rien ? Même la narration nous laisse cette étrange impression de ne pas être tout à fait dans un roman. Certains aimeront, d'autres pas, mais il n'y aura pas de juste milieu.

Malheureusement, les problèmes ne s'arrêtent pas là. L'univers chatoyant et intense des pays méditerranéens n'est ni vraiment exploité, ni fidèlement retranscrit. Résultat, malgré les nombreuses escapades dans différents pays, le lecteur garde l'impression de ne pas bouger d'une ambiance un peu terne et sans grand intérêt. Quel dommage !

Côté protagonistes, ce n'est pas beaucoup mieux.
Le personnage atypique et incisif de l'oncle aurait pu être un véritable atout qui aurait dynamisé le récit, mais il se contente au mieux de lancer quelques pics subtiles qui ne parviennent pas à relever le niveau.
Foye et Sabine sont plutôt classiques dans leur genre : l'homme peu gâté par la nature qui se retrouve à hériter d'un prestigieux titre et le bas bleu issu de la bourgeoisie sont insipides et sans surprises. Le pire étant qu'ils sont à l'image de leur histoire d'amour...
Carolyn Jewela a pourtant tenté de nous faire croire au coup de foudre et à la grande passion, mais ça ne prend pas et on ne peut s'empêcher d'attendre la fin du livre avec impatience pour pouvoir enfin passer à autre chose.
Même la pseudo aventure, qui était prometteuse, nous laisse indifférents. Allez avouez que, pourtant, une course poursuite dans un pays étranger pour échapper à un puissant pacha, ça a de quoi séduire. Mais non, rien n'y fait. Le lecteur n'est pas entraîné et reste de marbre face aux malheureuses tentatives de l'auteure pour nous captiver.

Bref, vous l'aurez compris, L'indiscrétion n'est pas une grande réussite et je vous conseillerais de passer votre chemin.