Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 30 septembre 2013

Bulle de Justine Brax et Charlotte Demanie

Bulle
de Justine Brax et Charlotte Demanie

Éditions La Martinière Jeunesse
Collection Albums

Sortie le 3 octobre 2013
Format broché / 32 pages / 14 €


Présentation de l'éditeur :

Bulle est aussi légère qu’une plume. Elle ne pèse rien. Elle a sûrement la tête vide. D’ailleurs, quand on lui parle, ça rentre par une oreille mais ça ressort par l’autre. Un jour, Bulle s’envole loin, très loin dans le ciel, côtoyer les étoiles. Dans le noir, elle ne voit plus rien et elle s'apprête à pleurer quand elle sent qu’on tire sur son pied : "Bulle, mais où étais-tu encore passée ?", lui demande son père... Ce magnifique ouvrage, aux illustrations poétiques, relate l'histoire d'une petite fille toujours dans les nuages. Heureusement, son papa veille sur elle grâce à un mince fil accroché à sa cheville !

Avis de Jm-les-livres :

Nous avons ici une courte histoire toute en légèreté. Bulle est une petite fille, un peu tête en l'air, toujours dans les nuages et très légère. Tellement légère qu'elle doit faire attention à bien se tenir pour ne pas s'envoler. Un jour, alors qu'elle rêvasse, elle est emportée et se retrouve à voler au-dessus des immeubles, dans le ciel où elle croise des choses légères comme elle.

Voilà une charmante histoire où on se demande si avoir la tête dans les nuages est vraiment un défaut. On a l'impression que rêver est très agréable et on se sent presque aussi léger que Bulle. On laisse son esprit voyager loin, tant qu'on est sûr d'être rentré pour l'heure du dîner. Un récit tout en douceur grâce aux mots et en dessins colorés. De quoi donner aux enfants une bonne excuse pour garder la tête dans les nuages.



13,30 EUR
Achat Fnac

Projet Adam de Katherine Applegate, Michael Grant

Projet Adam
de Katherine Applegate, Michael Grant

Éditions La Martinière Fiction

Sortie le 19 septembre 2013
Format broché / 288 pages / 13,90 €

Présentation de l'éditeur :

Imaginez que vous puissiez créer le garçon de vos rêves. N'en tomberiez-vous pas amoureuse ?
Sur fond de manipulation génétique, un pétillant cocktail d'aventure, d'humour et de romance.

Après un terrible accident de voiture, Eve, 16 ans, est soignée dans le complexe médical de sa mère, la très puissante généticienne Terra Spiker. Pour éviter qu'elle ne s'ennuie, Terra propose à sa fille une étrange activité : créer le garçon parfait, grâce à un programme de simulation génétique qu'elle vient de mettre au point. Eve se prend au jeu et imagine alors le garçon idéal : Adam.
Mais grâce à Solo, jeune et séduisant employé de sa mère, Eve découvre que Spiker Biotech couvre en vérité les projets scientifiques les plus douteux. Terra est-elle responsable des expériences interdites qui se déroulent dans ses laboratoires ? Eve aimerait bien le savoir, et Solo semble prêt à tout pour l'aider.
Mais l'aventure va prendre un tour inattendu lorsque l'Adam imaginé par Eve viendra s'en mêler. En chair et en os…

Avis de Jm-les-livres :

Quand le papa de Gone s'associe à une spécialiste du livre pour ado, cela donne Projet Adam.

L'histoire commence par l'accident violent d'Evening et par sa conduite à l’hôpital. Quand elle se réveille, elle découvre sa mère, une grande généticienne, en pleine conversation avec son médecin. Elle veut la ramener dans son centre pour qu'elle soit soignée par ses médecins. Elle est accompagnée par un mystérieux jeune homme : Solo. Une fois au complexe, Eve s'ennuie et sa mère lui confie un nouveau projet pour l'occuper : elle doit créer virtuellement un être vivant en "jouant" avec son ADN. Très vite, on s'interroge sur ce qui se cache derrière ce projet et derrière toute cette société.

Dans ce livre, si la création d'un être génétiquement parfait est bien le sujet du récit, la tension instaurée par Solo dans sa recherche de la vérité sur les expériences menées chez Spiker est le point dominant. Et cette enquête teinte chaque situation d'une bonne dose de suspicion. À cela se greffent l'amitié d'Eve et Aislin, la relation compliquée entre Eve et sa mère, les émotions suscitées chez l'un et chez l'autre entre Eve et Solo (on les comprend bien car on a les deux points de vue). C'est un beau mélange de fils qui tissent la trame de l'histoire et si certains sont menés jusqu'au bout (d'autres non), ils ne sont pas assez approfondis. Si le livre est intéressant et captivant, on a un peu trop la sensation de n'effleurer que certaines choses et de ne pas aller au bout de leur signification. Par exemple, la relation entre Aislin et son petit-copain Maddox ou encore les paroles de la mère d'Eve sur le ressenti du créateur qui se prend pour Dieu. On a l'impression qu'il manque des pages au livre, c'est trop court et pas assez abouti. Pourtant le sujet est d'actualité avec notre époque et soulève de bonnes questions. Est-ce qu'une expérience est justifiée à partir du moment où elle sauve des vies ?

Un livre qui laisse un sentiment d'inachevé et la fin brutale renforce encore cela. Mais ce livre reste malgré tout un bon roman, un mélange de plusieurs choses qui capte notre attention et nous pousse à connaître le dénouement de l'affaire.


13,21 EUR
Achat Fnac

Les promesses d'un été de Dawn Atkins

Les promesses d'un été
de Dawn Atkins

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie le 1er août 2013
Format poche / 320 pages / 6,10 €

Présentation de l'éditeur :

« Bienvenue à New Hope, Arizona » — voilà ce qu’on peut lire sur le panneau placé à l’entrée de la petite ville où Cara et sa fille ont dû poser leurs valises, le temps de faire réparer leur voiture. Bienvenue, vraiment ? Alors, tant mieux car ce qui ne devait être qu’une simple escale est en passe de se transformer en un séjour longue durée : il y a la lenteur du garagiste… il y a le café du coin, le New Hope, qui cherche une serveuse… et puis, surtout, il y a le très séduisant Jonah Gold. Sauf qu’une histoire d’amour, ce n’est absolument pas dans le programme de Cara. Son programme, c’est de poursuivre la rout pour fuir, c’est de protéger sa fille. Et pourtant… à la pensée de qu’il pourrait se passer entre Jonah et elle, et de la vie qu’elle pourrait avoir ici, en famille, elle pourrait presque changer d’avis…

Avis de Jm-les-livres :

Cora et sa fille sont en cavale. Son ex-mari va sortir de prison plus tôt que prévu et elle doit tout faire pour les protéger de cet homme. Mais leur fuite est retardée quand leur voiture les lâche dans une petite ville en Arizona. Quand elle rentre dans un café pour demander de l'aide et prendre un petit déj', elle n'imagine pas qu'elle va se retrouver à faire le service. Comme les réparations prennent du temps, Cora continue d'occuper le poste de serveuse et cohabite avec Jonah, le neveu de la propriétaire, un homme blessé et troublant. Peu à peu, sa fille et elle commencent à s'attacher à cette famille et à ce lieu. Mais le danger est toujours présent et elle doit constamment rester sur ses gardes.

Voilà une romance contemporaine prenante et bien écrite, où les personnages apprennent à guérir de leur douleur au contact les uns des autres. Cora comme Jonah a un passé difficile et peu à peu, ils vont effacer les mauvais souvenirs et les remplacer par de plus agréables. Tous au café de New Hope ont leur caractère et leurs blessures et c'est très intéressant de suivre leur histoire. Un agréable moment passé à New Hope, entre humour, sentiments à fleur de peau, danger et frayeur. Tout est très bien dosé pour que cette petite romance coule toute seule. C'est bien écrit et la psychologie des personnages est bien présentée. Une seule question reste : pourquoi cette obsession sur l'odeur du rose (oui la couleur, pas la fleur) ?



5,80 EUR
Achat Fnac

Le Royaume des Carpates Tome 5 : Désirs suprêmes



Le Royaume des Carpates 
Tome 5 : Désirs suprêmes 
de Christine Feehan

Édition J'ai Lu
Collection Crépuscule


Sortie le 18 septembre 2013
Poche / 473 pages / 7,40€
 

Présentation de l'éditeur :

Durant bien longtemps, Julian Savage fut un être puissant et tourmenté aussi. Tel un paria, il a vécu en solitaire, loin des siens, les Carpatiens. Jusqu'à faire une rencontre bouleversante. Auprès de Desari, Julian éprouve des sentiments qui lui étaient jusqu'alors inconnus. Comme le désir irascible de la faire sienne. Mais Desari ose le défier.


Avis de Molina

Un cinquième tome qui ouvre de nouvelles perspectives des plus réjouissantes !

Après quatre histoires avec une héroïne humaine ou hydride que l'idée du sang rebute, voilà enfin une femme à la mesure de son compagnon ! Elle, Desari, est carpatienne et a plusieurs siècles derrière elle. Elle a eu le temps de développer ses propres pouvoirs qui sont de nature à impressionner même les plus anciens de leur race. Elle ne tremble pas devant l'immortalité ni le sang, voilà qui va tout changer !
Car en face d'elle, il y a un impitoyable chasseur qui était prêt à affronter l'aube. Un homme sombre et rongé par une erreur d'enfance qui l'a conduit à la solitude la plus extrême, et dont le passé va le rattraper alors qu'il est déstabilisé par les changements que la présence de Desari va lui imposer.

Pour une fois, le mâle ne s'extasiera pas seulement de la beauté et de la bonté de son âme sœur, mais il sera subjugué par ses pouvoirs et son savoir faire qu'il ne soupçonnait pas. La découverte du clan de Desari va changer beaucoup de chose dans l'univers en déclin de cette race.

Une fois n'est pas coutume, je vais saluer la qualité de la traduction. Celle-ci est très fidèle au style de l'auteure et a su rendre au récit la subtilité et la douceur que certains des traducteurs précédents lui avait enlevé. Espérons qu'ils referont appel à la même personne pour les tomes suivants !

Désirs suprêmes nous offre une nouvelle fois une très belle romance qui ravira les fans de la série. Ceux-ci seront d'autant plus comblés par les évolutions que nous promet l'auteure dans ce nouveau récit et qui laisse présager le meilleur pour la suite. Vivement !

Fille d'Avalon Tome 2 : La chasse infernale



Fille d'Avalon
Tome 2 : La chasse infernale
de Jenna Black


Éditions J'ai Lu
Collection Darklight

Sortie le 11 septembre 2013
Broché / 286 pages / 8,90€


Présentation de l'éditeur :

« Non contente d’être contrainte de me terrer dans un bunker avec pour seule compagnie mon garde du corps taciturne, j’ai été ravie d’apprendre que l’Elferoi et sa horde de Chasseurs terrifiants étaient susceptibles de s’intéresser à ma petite personne. Doué d’un instinct meurtrier et de pouvoirs immortels, cet être a toujours été le cauchemar d’Avalon et de la Faëry. Il est maintenant devenu le mien… »


Avis de Molina

Après une premier opus qui avait largement planté le décors et les personnages principaux, La chasse infernale devait lancer l'intrigue et nous plonger dans l'histoire. D'un côté c'est effectivement le cas, et d'un autre c'est décevant...

Jenna Black introduit dans ce deuxième tome un nouveau personnage plutôt effrayant et mystérieux, l'Elferoi, qui va s'intéresser de très près au destin de notre jeune héroïne et qui attend beaucoup d'elle. Malheureusement, il est quelque peu caricatural : un personnage aux pouvoirs colosso qui fait trembler même les reines faë, un physique de séducteur qui vous donnerait à penser qu'il n'est pas ce que sa réputation prétend, mais au fil du récit, vous vous apercevez que si finalement. Le mystère concernant ses intentions est (trop ?) rapidement levé, ce qui diminue le grand intérêt que le lecteur pouvait lui porter.
Étant donné que l'intrigue de ce livre tourne autour de ce personnage, elle nous laisse un petit goût d'inachevé et de superficialité. Il y avait pourtant beaucoup de potentiel !
Notre héroïne semble également développer un petit côté tête à clac : entre ses phases d’auto-apitoiement, de culpabilité exacerbée et de "je n'en fait qu'à ma tête même si je risque ma vie", il faut espérer qu'elle ne reste pas dans cet optique dans le reste de la série au risque de décevoir son public.

Heureusement, le fond reste toujours intéressant. Nous en apprenons d'avantage sur l'histoire de la faërie et sur ses mythes et légendes, et une partie du mystère concernant les pouvoirs de Dana est levé. Reste à espérer que ces points soient plus mis en avant dans la suite.

Au final, ce second opus est un peu décevant même s'il n'est ni mauvais ni désagréable à lire. Il est plus court, moins fournit et moins haletant que le précédent et le côté "lecture pour adolescent" se fait plus sentir. Il faut espérer que Mme Black nous réservera de bonnes surprises dans le suivant, car l'idée de départ reste bonne et certains personnages méritent qu'on les suive.