Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 22 septembre 2013

Aurora Teagarden, Tome 1 : Le club des Amateurs de meurtres

Aurora Teagarden
Tome 1 : Le club des Amateurs de meurtres

de Charlaine Harris


Éditions J'ai Lu
Collection Semi Poche Imaginaire

Sortie le 15 mai 2013
Format semi-poche / 253 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :


Aurora Teagarden, dite Roe, est bibliothécaire dans la ville de Lawrenceton, en Géorgie. Un de ses passe-temps est de faire partie du Real Murders Club pour étudier une fois par mois les cold cases. Un soir, elle tombe sur le corps sans vie d'un des membres du club. Ce crime ressemble à un de ceux non résolus qu'ils devaient analyser. D'autres suivent. Aurora va chercher le coupable.

L'avis de Lila :

Charlaine Harris s'est fait connaître en France grâce à la saga La communauté du Sud. Pourtant, elle écrivait déjà bien avant ça et ce roman est loin d'être un dernier-né puisqu'il date des années 90 ! C'est donc avec curiosité et appréhension que l'on se plonge dans la lecture de cette nouvelle série (certains romans peuvent en effet vieillir plus mal que d'autres). Ce n'est pas le cas ici, puisqu'en dehors de rares éléments comme l'absence de téléphone portable, il est très facile d'oublier que ce roman a plus de 20 ans.

Aurora Teagarden, surnommée Roe, est une bibliothécaire à la personnalité forte et dont l'un des passe-temps favoris est d'étudier d'anciens crimes non résolus pour les analyser et découvrir qui en était l'auteur. Avec d'autres membres de sa communauté, elle fait d'ailleurs partie d'un club qui se réunit régulièrement pour débattre d'anciens meurtres. Tout ce petit monde se retrouve bien embêté lorsque l'un d'entre eux est assassiné, dans une réplique exacte du meurtre dont ils devaient discuter le soir-même. Et l'assassin semble prendre plaisir à brouiller les pistes en multipliant les mises en scène et en tentant d'accuser tour à tour les différents membres du club.

Premier point positif : la personnalité de Roe. Femme forte et indépendante, intelligente et maline, elle a son caractère sans être insupportable pour autant. Elle n'est pas non plus un premier prix de beauté, juste une femme on ne peut plus normale. Et ça ne l'empêche pas d'avoir son petit succès avec ces messieurs, bien au contraire.

Le second point positif est le club. Ses membres ont tous un petit quelque chose qui interpelle et qui donne envie d'en savoir plus. Puis, quand on aime les romans policiers et les thrillers, on se sent forcément un peu concerné par leur passion un brin morbide.

Le roman est plein de bonnes idées. Il faut un peu de temps pour réellement rentrer dans l'histoire, mais celle-ci est vraiment intéressante et agréable à suivre. On a très envie de découvrir l'identité du meurtrier et ses motivations. Le tout manque parfois d'un peu de rythme, se focalise parfois peut-être trop sur le quotidien de Roe, mais ça fonctionne malgré tout.

Un premier tome qui réussit à accrocher et qui donne bien envie de découvrir d'autres enquêtes de cette jeune femme originale et attachante.




8,46 EUR
Achat Fnac

Les chroniques de Dani Mega O'Malley Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Les chroniques de Dani Mega O'Malley
Tome 1 : Iced
de Karen Marie Moning

Editions J'ai lu

Sortie le 1er octobre 2013
Format Semi-Poche / 12 €


Présentation de l'éditeur :

" J'ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c'est de la rigolade. 
Ce qui craint un max, c'est de revenir à la vie...
Mon nom est Dani Mega O'Malley. 
Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. 
La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n'y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n'est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs. "


Avis de Jm-les-livres :

Oh mon Dieu ! On ne se rend pas vraiment compte combien le style unique et percutant de Karen Marie Moning peut nous avoir manqué tant que l'on a pas ouvert un nouveau titre de l'auteur. Nous sommes de retour dans le Dublin chaotique que nous avions laissé dans le dernier tome de Fever, mais cette fois-ci, nous suivons Dani. Enfin, nous essayons de la suivre car Melle 100 000 volts ne tient pas en place et a tendance à attirer les ennuis de façon spectaculaire.

Quand on regarde Dani du point de vue d'un autre personnage, on se demande comment l'auteur peut réussir à nous faire adorer cette gamine. Elle est imbue d'elle-même à un point incroyable, naïve par certains côtés et tellement cynique par d'autres. Et tous les gens autour d'elle éprouvent des sentiments différents, souvent opposés, par rapport à Dany : on l'aime, mais elle nous exaspère ! Et pourtant, tout comme pour les personnages de son entourage, Dani nous fascine. Elle est spéciale et ce ne sont pas ses pouvoirs qui la rendent unique, c'est elle. Une femme en devenir, qui ne comprend pas bien tout ce qu'elle ressent ni, d'ailleurs, ce que peuvent ressentir les autres. Du point de vue des sentiments, Dani tombe souvent à côté. On en apprend un peu plus sur elle et sur ce qu'elle a vécu enfant. Elle est clairement une survivante, tout comme MacKayla, sauf qu'elle en est une depuis plus longtemps. Et ça l'a façonnée aussi durement que la mort de sa sœur l'a fait avec Mac. On comprend d'ailleurs combien la présence rassurante de Mac dans la vie de Dany peut lui manquer et on se demande comment vont se passer leurs retrouvailles. Tout autour d'elle gravitent des gens qui ont envie de la protéger, sauf qu'elle a appris à se débrouiller seule, et qu'elle ne va pas attendre les autres pour agir. Parfois même quand elle ne devrait pas.

En face d'elle, Dani a elle aussi une belle brochette de mâles Alpha qui sont attirés par elle, bien qu'elle n'ait que 14 ans. Ils voient tous ce qu'elle va devenir et attendent le bon moment, tout en plaçant des pions sur l’échiquier. Et avec Karen Marie Moning, chaque pièce est importante. Chacun des trois hommes, Ryodan, Christian ou Dancer, a sa part de secrets et de ténèbres. On voit le regard qu'ils peuvent avoir sur elle et on s'interroge sur le bien ou le mal qu'ils vont lui faire. C'est une tension constante, que Dani ne voit pas, mais que nous lecteur, nous ne pouvons pas rater.

Les répliques comme les scènes d'actions fusent et l'histoire se déroule à vitesse rapide. Quand on referme le livre, on a d'ailleurs l'impression d'avoir "zappé" dans le monde de Dani tellement il se passe de choses. Un nouveau mal sévit sur Dublin et Ryodan recrute Dani pour qu'elle l'aide à résoudre cette énigme. On en découvre encore un peu plus sur l'univers créé par l'auteur et sur les créatures qui le peuplent. Et on se rapproche beaucoup du monde Ryodan et de ses hommes. Ça soulève pas mal de questions sur ce qu'ils sont et il n'y a aucune réponse à l'horizon. Légèrement frustrant mais ça passe très vite tant le charisme de Ryodan est troublant. C'est différent d'avec Barrons mais l'expérience est tout aussi intense.

Du très très bon KMM, tellement bon qu'on en redemande encore. Et quand on sait que la sortie du prochain tome a été repoussée en juillet 2014 pour la VO, on pleure.





11,40 EUR
Achat Fnac