Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 6 août 2013

Charley Davidson Tome 4 : Quatrième tombe au fond de Darynda Jones


Charley Davidson
Tome 4 : Quatrième tombe au fond
de Darynda Jones

Éditions Milady
Collection BIT-LIT

Sortie le 12 juillet 2013
Poche / pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur : 

Être faucheuse, c’est glauque. Charley a d’ailleurs pris quelques mois pour… se morfondre. Mais lorsqu’une femme vient frapper à sa porte convaincue qu’on essaie de la tuer, la jeune femme doit se relever. Dans le même temps, un pyromane s’attaque à Albuquerque et ses crimes pourraient avoir un rapport avec le très chaud Reyes Farrow, sorti de prison et de la vie de Charley depuis un moment. Il est grand temps pour la faucheuse de reprendre du poil de la bête !

Avis de Cassiopée : 

Une petite merveille ! Il est mon préféré avec le premier de la saga.
Charley a du mal à gérer psychologiquement les conséquences de la séance de torture qu'elle a subi et n'ose plus sortir de chez elle. Cependant, grâce à ses amis et sa famille très présents, ainsi qu'une nouvelle enquête, elle va trouver la force d'affronter à nouveau le monde extérieur qui paraissait bien plus séduisant depuis son canapé.
Comme toujours, une fois les doigts mis dans l'engrenage, les événements vont s'enchaîner à une vitesse ahurissante et seront tous plus dramatiques les uns que les autres.

L'intrigue est très prenante et très bien menée. La fin est époustouflante ! Certains événements sont prévisibles, d'autres absolument pas. On apprendra aussi beaucoup de choses sur Charley, des choses... qui laissent perplexe. On se demande ce que cela va donner par la suite et quelles seront l'ensemble des conséquences découlant de ces faits.

On retrouve tous les personnages déjà croisés. Les échanges Charley-Cookie sont toujours aussi extra et font bien rire. Les réflexions de Charley sont croustillantes et décalées, il est certain que l'on ne s'ennuie pas une seconde en sa compagnie. Bien sûr, le torride Reyes est au rendez-vous et nous donne de quoi augmenter fortement la température. Malheureusement, Swopes n'est pas très présent. Un petit nouveau va faire son apparition : Quentin. Il m'a tout de suite plu, vous découvrirez pourquoi en lisant le livre ^^. J'ai hâte de le retrouver.

Enfin, la manière qu'à eu l'auteur de décrire l'état de Charley, son syndrome post-traumatique, est excellente. On ressent bien la détresse silencieuse de la faucheuse, son mal-être. Elle arrive à nous transmettre ses sentiments sans même les exprimer.

En conclusion, c'est encore un excellent tome de la part de Darynda Jones. Beaucoup de révélations sont au rendez-vous, l'enquête est excellente et le groupe des personnages est toujours aussi efficace et attachant.


Wolverine : Snikt !

Wolverine : Snikt ! 
de Tsutomu Nihei

Éditions Panini Comics 

Sortie le 17 juillet 2013
Comics / 120 pages / 18,30€



Présentation de l'éditeur



Écrit et dessiné par la super-star du manga Tsutomu Nihei, Wolverine Snikt! voit un Logan errer seul dans un paysage désolé, peuplé de robots qu’il ne peut détruire qu’en puisant au plus profond de ses instincts les plus noirs et violents. Une mystérieuse jeune fille pourra peut-être le rattacher à son humanité…

Avis d'Asmodée

L'idée qu'un mangaka s'approprie le célèbre héros de comics Wolverine pour en donner sa propre interprétation s'annonce déjà comme étant des plus intéressantes. Mais lorsque le mangaka en question se révèle être Tsutomu Nihei (auteur de Blame, Noise…), le projet devient véritablement enthousiasmant.

Tsutomu Nihei, c'est avant tout un style graphique inimitable : un coup de crayon à la précision quasi chirurgicale, une fluidité naturelle dans la gestuelle des personnages, une pureté visuelle qui n'atténue en rien la puissance des émotions… Avec Snikt ! et à travers le prisme de cette maîtrise artistique, Wolverine voit son charisme magnifié. Le talent que déploie le dessinateur dans cette histoire d'environ 120 pages lui confère une classe absolue. L'ensemble visuel est mis en valeur par une colorisation sobre, tandis que les illustrations pleine page s'imposent comme un délice pour les yeux.

L'histoire de l'album renvoie un écho post-apocalyptique. La franchise Terminator de James Cameron ne renierait pas cette ambiance pessimiste sur fond de guerre totale et désespérée. Tsutomu Nihei alterne avec brio rythme lent et action trépidante au fil des pages. Ce contraste narratif génère une atmosphère à la fois épique et intrigante, rappelant parfois au détour de certaines cases la patte artistique du génial Moebius. Ce récit sans concession, auréolé d'une forte identité, fait figure de pépite curieuse et incontournable dans le parcours BD de Wolverine. Ce dernier, guerrier économe en parole, reste fidèle à lui-même dans sa hargne combative et son altruisme naturel. Snikt ! synthétise le meilleur du comics et du manga dans un one-shot époustouflant et touchant, ce qui n'est pas un mince exploit.