Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 12 juin 2013

Friday Harbor Tome 2 : Le secret de Dream lake de Lisa Kleypas


Friday Harbor
Tome 2 : Le secret de Dream lake
de Lisa Kleypas

Éditions J'ai Lu
Collection Promesses

Sortie le 5 juin 2013
Format poche / pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :

Zoé Hoffman a perdu tout espoir de trouver l'amour. Elle ne fait plus confiance aux hommes. Surtout pas à Alex Nolan car tout les oppose.

Avis de Jm-les-livres :

Elle nous avait déjà conquis avec son premier tome, La Route de l'Arc-en-ciel, celui-ci est tout aussi magique et merveilleux. Lisa Kleypas nous enchante et nous touche avec ses mots. Le secret de Dream Lake est un concentré d'émotions fortes, d'êtres torturés et d'amour impossible.

Alex Nolan est un alcoolique qui ne sait que détruire ses relations avec les autres et ne veut plus entendre parler de mariage, et encore moins d'amour. Mais lorsqu'il rencontre Zoë, c'est tout son univers qui est bouleversé. Zoë Hoffman a du mal à être à l'aise avec les hommes. Ils ont tendance à se focaliser sur sa silhouette avantageuse et à imaginer des choses sur sa personne. Sauf que Zoë est tout sauf une pin-up. Elle est même du genre timide. Son vrai talent c'est la cuisine. Avec ses plats, elle peut guérir les gens de façon un peu magique. Alors face à cet homme qu'elle devine torturé, voire détruit, elle est intimidée. Mais peu à peu, elle ressent le besoin de se rapprocher de lui, de creuser sous la carapace et de l'embrasser, de nombreuses fois. Alex sait qu'il n'apportera rien de bon à Zoë, mais ses lèvres sont une tentation à laquelle il est difficile de résister. Et par-dessus le marché, il a un fantôme sur les bras, pas de quoi paraître sein d'esprit. Obligés de se côtoyer souvent, ils vont s'apprivoiser et se soigner l'un l'autre.

Encore une histoire magnifique, émouvante, comme sait les écrire Lysa Kleypas. On adore cette île et ces personnages drôles et abîmés chacun à leur façon. Ça nous laisse tout retourné et avec un petit goût de merveilleux. Encore une fois, nos héros ont un talent, qui lorsqu'il s'exprime, ressemble à de la magie. Si Zoë est une cuisinière hors pair, Alex est doué avec le bois et la construction. Comme si, malgré ses faiblesses, il restait suffisamment d'âme en lui pour la création. La façon dont l'auteur ajoute une petite touche de surnaturel ne nous surprend pas et nous paraît crédible. L'humour est au rendez-vous pour alléger le tout mais les plus beaux passages sont ceux où nos héros souffrent, pour mieux apprécier leur bonheur. Nous sommes impatients de lire les prochains tomes de la série (le 3 en août et la nouvelle introductive en novembre) et de retrouver Friday Harbor.



6,61 EUR
Achat Fnac


Un bébé en héritage de Holly Jacobs

Un bébé en héritage
de Holly Jacobs

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie 1er avril 2013
Format poche / 288 pages / 6,10 €



Présentation de l'éditeur :


Elle, célibataire et libre ? Angelina Tucker a du mal à s’imaginer dans sa nouvelle vie. Jusqu’à maintenant, elle a consacré tout son temps à son fils et à la petite entreprise familiale et, soudain, elle voit s’ouvrir devant elle un monde d’insouciance. Intimidant… mais excitant. Un monde dans lequel elle se verrait bien… savourer une liaison sans lendemain avec Tyler, l’homme très, très sexy que son père vient d’engager. Sauf que Tyler n’est pas venu seul : il veille sur un bébé... Un bébé qui n’entre pas du tout dans les plans insouciants d’Angelina – mais qui est aussi craquant que son père adoptif est troublant…

Avis de Jm-les-livres :

Une gentille romance contemporaine, bien écrite et qui nous permet de passer un bon moment de lecture.

Tyler Martinez avait tout réussi dans sa vie : un super travail, un beau salaire, des voitures luxueuses et des costards sur mesure. Jusqu'au jour où il est arrêté et condamné. En sortant, tous ses anciens "amis" lui ont tourné le dos et il se retrouve obligé de postuler comme mécanicien dans l'ancien garage où il faisait réparer ses voitures. Il doit ravaler sa fierté car aujourd'hui il n'est plus rien.

La patronne, Angelina Tucker (que tout le monde appelle par son nom de famille) n'est pas une femme comme les autres. D'abord réticente, elle l'accueille finalement dans sa "famille". Devenue mère célibataire quand elle était jeune, elle prend très au sérieux le fait de soutenir quelqu'un qui a besoin d'aide. Alors quand Tyler doit s'occuper du bébé d'un ami, Angelina est là pour l'aider et l'épauler dans ses nouvelles fonctions de tuteur. Par contre, elle refuse de céder à l'attraction qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. 

Voilà une romance toute simple avec deux héros au passé un peu difficile. Il n'y a rien d'original ici. L'héroïne n'est pas la féminité incarnée (elle a quand même été élevée dans un univers masculin), mais c'est une bonne mère avec un fort instinct. Son fils va bientôt quitter la maison pour l'université et elle va retrouver une certaine liberté. Mais même si elle a attendu ça, elle s'inquiète de ce qu'elle va bien pouvoir faire seule. Tyler a eu une enfance difficile et il ne se voit pas du tout en papa. Mais c'est aussi un homme qui est prêt à tout sacrifier pour ses amis. Ce qu'il fait pour eux est incroyable. Les relations entre tous les personnages sont bien ficelées même si certaines réactions nous font grincer des dents. 

Un bon petit livre à lire sur la plage cet été pour passer le temps, mais qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable.


L'hôtel des souvenirs, Tome 3 : Sous le charme de Nora Roberts

L'hôtel des souvenirs,
Tome 3 : Sous le charme

de Nora Roberts

Éditions J'ai Lu
Collection Semi-poche

Sortie le 5 juin 2013
Broché / 9,95 €



Présentation de l'éditeur :

Ryder est le plus difficile des frères Montgomery à comprendre, un dur à cuire à l'extérieur et peut-être rien de trop mous en dessous. Il est bourru et peu sociable, mais quand il sangle une ceinture à outils à sa taille, aucune femme ne peut résister à sa démarche sexy. Sauf apparemment Hope Beaumont, la directrice de son propre hôtel...


Comme ancienne directrice d'un hôtel de DC, Hope est habituée à l'excitation et au glamour, mais cela ne veut pas dire qu'elle ne peut pas apprécier les joies de la petite ville vivante. Elle est où elle veut être, sauf dans sa vie amoureuse. Sa seule interaction avec le sexe opposé a été les luttes avec l'exaspérant Ryder, qui semble toujours être sur son dos. Pourtant, personne ne peut nier l'électricité qui crépite entre eux... une étincelle déclenchée avec le baiser au réveillon du nouvel an.


Alors qu'à l'hôtel tout se déroule bien, grâce à l'expérience de Hope et ses instincts infaillibles, son passé de la grande ville est sur le point de faire une indésirable - et embarrassante - apparition. Voir Hope si vulnérable fait ressentir à Ryder des émotions et lui fait réaliser que, bien que Hope ne soit pas parfaite, elle pourrait bien être parfait pour lui...

Avis de Jm-les-livres :

Nous voici au terme de cette trilogie romantique et dire que nous étions impatients de connaître le couple Ryder-Hope est un euphémisme.

Dans les précédents tomes, nous avions rencontré Ryder Montgomery, le spécimen sexy, avec sa ceinture à outils accrochée aux hanches. En face, Hope Beaumont, amie de Clare et Avery, directrice de l'hôtel de Boonsboro. Et dès le premier instant, les étincelles se sont embrasées entre les deux... et ils se sont détestés immédiatement. Enfin détestés, pas tout à fait. Nous retrouvons nos deux personnages alors que l'été approche et que les chantiers continuent d'avancer. Même s'ils font en sorte de rester éloignés l'un de l'autre, il y a quelqu'un qui n'est pas d'accord avec ça, le fantôme de l'hôtel : Eliza.

Nous avons donc deux histoires d'amour dans ce livre : Ryder et Hope, qui sont ensemble, mais refusent de vraiment s'engager et Eliza et son amour perdu, que toute la famille va essayer de retrouver. Cette romance est touchante et arrive même à nous tirer une petite larme. Ryder et Hope se sont bien trouvés et on apprécie vraiment leur histoire. Le passé de Hope va revenir la tourmenter et Ryder, avec sa super ceinture, va montrer les crocs... pour mieux se faire remballer (pauvre Ryder !). La famille Montgomery and co est toujours aussi super et nous offre quelques scènes assez drôles. C'est ce genre d'histoire qui fait qu'on aime Nora Roberts. C'est doux, ensoleillé et ça nous donne envie de rester des heures le nez plongé dans le livre. Un tome qui conclut parfaitement cette série et qui nous laisse "Sous le charme".

L'Empire immortel, tome 1 : God save the queen de Kate Locke


God save the Queen
de Kate Locke

Éditions Orbit

Sortie le 15 mai 2013
Format broché / 384 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

KEEP CALM AND PRAY FOR DAWN
La toujours sémillante Victoria règne sur l’Empire britannique. Un Empire où l’aristocratie se compose de loups-garous et de vampires, où les gobelins vivent sous terre, et où les mères veillent à ne pas laisser leur progéniture dans les rues une fois la nuit tombée… Nous sommes en 2012, et la Pax Britannia est toujours d’actualité. 
Xandra Vardan, fille d’un vampire et d’une courtisane, est membre de l’élite de la Garde royale. Mais quand sa soeur est portée disparue, Xandra tombe sur un secret qui pourrait renverser l’Empire… et lui coûter la vie. Que se passe-t-il, vraiment, à l’asile psychiatrique de Bedlam ?

Avis de Lauryn :

Alexandra est une demi : moitié vampire, moitié humaine. Fidèle à la reine Victoria et à l'aristocratie qu'elle défend bec et ongles, la jeune femme vit une existence réglée comme du papier à musique. L'internement de sa sœur Dede à l'asile de Bedlam va chambouler cette belle harmonie à un point qu'Alex ne peut imaginer. Très vite, elle se retrouve dans les ennuis jusqu'au cou et, entre complots et manigances personnelles, la pauvre ne sait plus où donner de la tête.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'histoire entre tout de suite dans le vif du sujet, immergeant le lecteur dans la vie rapidement tourmentée de Xandra. Autour de sa relation avec Dede se tisse une toile complexe formée par le reste de sa famille, ses amis et ses collègues. À partir du problème posé par sa sœur, le lecteur découvre donc tout l'univers de la jeune femme et cette manière de procéder s'avère véritablement immersive. On vit l'histoire en même temps qu'elle et, grâce à un rythme soutenu, les pages défilent sans que l'on s'en rende compte. Un vrai plaisir !

L'univers créé par l'auteur est original sans pour autant se perdre dans une complexité exagérée. L'Empire britannique, puissant et mondialement respecté, vit dans une paix relative entre humains, demis et aristocrates. Il y a un petit côté steampunk avec l'évocation de la technologie à une époque qui tangue entre désuétude et modernisme. Voitures à chevaux côtoient les véhicules à moteur et autres téléphones portables. Les détails ne sont pas trop difficiles à retenir, le tout est cohérent, simple et bien décrit. Par contre, pour une meilleure compréhension de l'univers, le lecteur a tout intérêt à lire en premier le chapitre intitulé "Comprendre l'aristocratie" situé en fin d'ouvrage. En effet, il comporte des notions très importantes, notamment sur la vision du vampirisme de Kate Locke, qu'il vaut mieux avoir en tête avant d’entamer la lecture. C'est d'ailleurs cette manière de voir les vampires et les loups-garous qui constitue la principale originalité de cette série.

Les personnages sont un autre point fort du roman. L'héroïne a un caractère bien trempé, elle aime la bagarre et jure volontiers (parfois un peu trop). Tout repose sur elle et, au fur et à mesure de l'histoire, son comportement change en fonction des multiples problèmes qu'elle affronte avec un mélange touchant de courage et de fragilité. Ses certitudes vacillent, le lecteur le sent parfaitement, et cette première étape annonce un changement plus profond encore qui clôt l'ouvrage avec brio. Mais Xandra n'est pas le seul personnage à valoir le détour. Vex, l'alpha des loups-garous, est la parfaite incarnation du mâle dans toute sa splendeur, mêlée à un côté protecteur plutôt mignon. La famille de Xandra est aussi réussie, avec un intéressant mélange de personnalités toutes plus différentes les unes que les autres.

La narration est à la première personne ce qui, bien souvent, amène une certaine distance entre les descriptions pures et le lecteur. Ici, l'auteur maîtrise suffisamment l'exercice pour ne pas tomber dans le piège et utilise à fond son personnage principal pour offrir au lecteur sa vision des choses. Le tout est emprunt d'un dynamisme ravageur qui donne à la lecture une dimension si légère, si agréable, que le texte défile à une vitesse folle. Mais, parvenu à la fin, le lecteur ne pourra que ressentir une certaine frustration en attendant la suite des aventures de Xandra, car Kate Locke laisse son héroïne le cul entre deux chaises (expression qu'elle utiliserait volontiers) avec, dans la balance, pas moins que l'avenir de l'Empire britannique. Tout un programme !

Voilà, si vous aimez les vampires, les loups-garous et les héroïnes un brin teigneuses, ce livre est fait pour vous. Le tout, saupoudré de steampunk, ne pourra que vous ravir !