Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 19 avril 2013

Les chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 1 : Iced

Les chroniques de Dani Mega O'Malley, 
Tome 1 : Iced
De Karen Marie Moning

Editions J'ai lu

Sortie le 1er octobre 2013
Format Semi-Poche / 12 €


Présentation de l'éditeur :

" J'ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c'est de la rigolade. 
Ce qui craint un max, c'est de revenir à la vie...
Mon nom est Dani Mega O'Malley. 
Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. 
La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n'y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n'est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs. "

L'avis de Lila :

Le dernier tome de la saga Fièvre avait laissé bien des lectrices désespérées. Non pas par la fin de l'histoire, tout à fait réussie, mais par la fin d'une série particulièrement appréciée dont les personnages et les décors étaient bien difficiles à quitter. Mais Karen Marie Moning n'en avait pas vraiment terminé avec cette saga, et elle nous offre aujourd'hui Iced, la suite directe de Fièvre d'ombre. Difficile de ne pas être inquiet devant ce nouvel opus : Mac et Barrons étaient deux personnages forts qui ont passablement marqué les esprits, et de prime abord (de second et troisième aussi d'ailleurs), on imagine mal Dani, la gamine insupportable découverte dans Fièvre, avoir les épaules assez solides pour porter une nouvelle intrigue. On n'est d'ailleurs pas vraiment sûr d'avoir envie de vérifier qu'elle en est capable.
Mais on fait confiance à KMM, on ouvre ce joli petit pavé à la couverture magnifique, et il ne faut pas plus de quelques pages pour se dire qu'on a bien eu raison de tenter l'aventure.

On retrouve Dublin (et le monde en général), décimé d'une bonne partie de sa population, envahi par des créatures pour le moins antipathiques et dont les ressources en tout commencent à manquer. La magie opère toujours aussi bien et grâce au talent de l'auteur, Dublin prend une nouvelle fois vie sous nos yeux, pour nous entraîner dans ses rues sombres et désespérées. On n'aurait aucune envie d'y vivre, et pourtant, on s'y sent un peu chez nous, à nouveau.
L'intrigue est solide et racontée avec brio. L'auteur réussit à proposer quelque chose de neuf sans perdre les fans de la première heure. On découvre une nouvelle histoire passionnante qui recèle ses surprises, son suspense et ses propres personnages.

On imaginait mal Dani devenir l'héroïne de cette histoire, en raison de son histoire avec Mac, de son caractère désagréablement excessif et surtout de son jeune âge (elle n'a que 14 ans). Et pourtant, ça fonctionne d'emblée. La jeune fille possède sa propre voix et une personnalité unique, et il fallait probablement un personnage aussi fort qu'elle pour faire oublier (un peu) Mac. Dani s'affirme dans ce tome, on apprend à la connaître, on s'y attache rapidement et nul doute que certaines lectrices pourront même la préférer à Mac. Sa personnalité est une vraie bouffée d'air pur dans ce Dublin ravagé sur tous les plans : son phrasé, son humour, sa franchise et son intégrité font mouche. Son jeune âge n'est finalement pas problématique, car la gamine ne manque pas de bon sens, ni de vécu, et on devine sans effort la femme qu'elle va devenir. Et on a vraiment hâte de voir son évolution.

Mac avait Barrons, Dani a Ryodan. Ce dernier possède un caractère bien à lui et réussit à se différencier de Barrons, dont il n'a rien à envier côté charisme et sex-appeal. Les échanges entre Ryodan et Dani sont intenses et souvent hilarants. Lui voudrait la contrôler totalement et l'utiliser comme bon lui semble, elle ne cesse de le défier et de lui désobéir. Ryodan est réellement une excellente surprise et il ne fait aucun doute qu'il possédera son propre fan club parmi les lectrices.
On retrouve également Christian, qui devient parfois narrateur à la place de Dani. Les scènes qui le mettent en scène sont tour à tour drôles, émouvantes ou terrifiantes. Beaucoup de surprises et de suspense le concernant, et là encore on a hâte de découvrir son évolution dans l'histoire. Les réactions de Dani face à lui sont souvent drôles et inattendues.
Un nouveau personnage fait également son apparition, Dancer, le meilleur ami de Dani. Jeune lui aussi, il possède un charisme plus que prometteur pour la suite.
Dani n'ayant que 14 ans, il n'est pas question ici de la mettre en scène dans des situations déplacées, mais on peut faire confiance à KMM pour assurer ici et là des moments troublants, où la jeune fille ne sait pas vraiment quoi penser de ce qu'il se passe, voire ne comprend absolument pas certains sous-entendus de nature sexuelle. C'est souvent drôle et on attend avec impatience qu'elle grandisse.

D'une façon générale, malgré le contexte bien plus sombre et dramatique que dans la saga Fièvre, Iced possède beaucoup plus d'humour et de fraîcheur (sans mauvais jeu de mots) que celui-ci.
Pour résumer, une nouvelle histoire passionnante qui ne décevra pas les fans et qui est assez solide pour faire oublier un peu Mac et Barrons. On apprécie tout de même les rares moments où on les retrouve, au détour d'une page, et même s'ils nous manquent, Dani et Ryodan ont suffisamment de consistance et de qualités pour assurer le spectacle.