Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 30 décembre 2012

Permis de séduire de Pamela Britton


Permis de séduire
de Pamela Britton

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie 1er novembre 2012
Format poche / 288 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

Folle de rage, Indi vient d’escalader la grille de la propriété de Todd Peters, le champion de Formule 1. Et tant pis s’il ne l’a pas invitée ! Elle est prête à tout pour l’obliger à honorer sa promesse faite à l’association Miracles : consacrer une journée entière à Ben, un petit garçon très malade, dont les yeux brillent d’admiration dès qu’on évoque Todd, son idole. Or voilà déjà deux fois déjà que M. le Super Héros « oublie » son engagement ! Mais aujourd’hui, il n’y échappera pas, Indi s’en fait le serment. Elle ne se pose qu’une seule question : comment un tel monstre d’égoïsme peut-il aussi être si diablement séduisant ?


Avis de Jm-les-livres :

Indi Wilcox travaille pour l'association caritative Miracles qui s'occupe de réaliser le rêve d'enfants gravement malades. Elle essaye d'ailleurs aujourd'hui d'organiser une rencontre entre Benjamin, petit garçon de 10 ans atteint d'une leucémie myéloïde chronique, et Todd Peters, champion de Nascar (et pas de Formule 1 comme indiqué sur la 4ème de couverture). Sauf que Todd a déjà annulé deux rendez-vous et qu'Indi est prête à tout pour que Benjamin puisse vivre son rêve.

Cette romance se déroule donc principalement dans le milieu de la course automobile et on apprend beaucoup sur ce sport peu connu pour nous, Français. Tous les passages sur Benjamin, sa famille et sa maladie sont très poignants et on est très souvent bouleversé par ce qui leur arrive. Cependant l'auteur s'appuie trop sur ce sujet au détriment de l'histoire d'amour entre Todd et Indi. Il est d'ailleurs difficile d'être séduit par ce couple qui rencontre beaucoup d'obstacles pour être heureux. Ils sont tous les deux tellement pris par leurs émotions personnelles qu'il leur est quasi impossible d'être ensemble. Et la maladie de Benjamin entoure le récit et nous empêche de vraiment nous sentir proche des deux héros. Le personnage de Todd qui tente de sauver Benjamin malgré tout ce que disent les médecins est touchant (on ressent un peu l'injustice de la situation) mais il est difficile de croire à cette fin qui tient plus du miracle qu'autre chose. Indi n'est pas attachante. Son personnage souffle le chaud et le froid ce qui nous empêche d'être proche d'elle. On a donc un couple qui ne convainc pas et des émotions, liées à la situation de Benjamin, présentes un peu partout, pour combler les faiblesses de cette histoire d'amour.

Au final, une histoire qui ne reprend pas vraiment les codes de la romance et qui joue un peu trop sur le pathos avec la maladie de Benjamin pour que le lecteur se sente vraiment embarqué.

Passé Décomposé, Walking Dead Tome 1

Passé Décomposé
Walking Dead, tome 1
de Robert Kirkman, Tony Moore, Charlie Adlard

Editions : Delcourt

Sortie le 6 juin 2007
Broché / 142 Pages / 13.95 €


Présentation de l'éditeur :

Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus. Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s'en repaître. Il n'a alors plus qu'une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu'ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix. Œuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Decid s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine. En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale...

L'avis de Lila :

Le comic Walking Dead en impose d'emblée par ses graphismes soignés et son ambiance oppressante. L'histoire s'ouvre sur Rick, tout juste sorti du coma et qui découvre, en même temps que le lecteur, un monde dévasté où les zombies rôdent, prêts à dévorer tous ceux qu'ils croisent. Si le choc est immense, rapidement l'incompréhension cède la place à l'instinct de survie et à une obsession : retrouver sa femme et son fils.

Rick est policier. Le brave type par excellence, appartenant au genre de héros qu'on apprécie pour leurs qualités humaines et leur intégrité. Il doit cependant très vite mettre de côté ses principes et habitudes pour s'habituer à ce nouveau monde hostile auquel il fait face. Là où les zombies errent, il n'y a plus aucune place pour la compassion et l'hésitation. C'est d'ailleurs un des points forts de l'histoire. Les personnages sont des gens normaux, ni bons, ni mauvais ; des personnes en proie au doute et à la peur qui tentent de survivre face à une menace inédite. Tout au long de l'histoire on les voit donc s'endurcir, mettre progressivement de côté leur empathie naturelle pour se protéger des autres, morts et vivants, seule solution efficace pour rester en vie.

Ceux qui ont vu la série télévisée ou lu les romans retrouveront ici des visages très familiers. Mais si l'intrigue principale est semblable, certains personnages et situations divergent rapidement. Ceux qui découvriront Walking Dead par le biais du comic seront sans aucun doute charmé par cette histoire de survie incroyable dans un monde post-apocalyptique décrit à la perfection et qui a de quoi faire froid dans le dos. Les autres retrouveront avec plaisir cette histoire qui prend des chemins différents de celle de la série, car celle-ci ne suit pas tout à fait les comics dont elle s'inspire.

Ce comic est sombre, parfois angoissant, on y ressent bien le désarroi et la solitude qui pèsent sur les personnages, dans ce monde dévasté où tous les repères sont chamboulés. Cette impression de désolation est encore renforcée par les dessins en noir et blanc. Chaque image est une merveille à découvrir, les détails foisonnent et en disent tout autant que les dialogues, si ce n'est plus. La force de Walking Dead repose sur les relations humaines qu'il exploite avec brio. Qu'on soit d'accord ou non avec les choix des personnages, qu'on les apprécie ou non, tout semble crédible, logique, et il est bien difficile de savoir ce que nous ferions à leur place et si on se comporterait mieux qu'eux. C'est véritablement à l’instinct de survie de chaque lecteur que cette histoire s'adresse, jonglant sur nos peurs les plus profondes pour nous interroger.

Le tome 1 plante le décor, présente les personnages et ne s'attarde pas sur les détails inutiles. Les événements s'enchaînent assez rapidement et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Lorsqu'on nous laisse souffler un peu, c'est toujours dans un moment pesant, triste même. Cela laisse présager une suite tout aussi prenante, même plus, et il est bien difficile de ne pas se jeter aussitôt sur le tome 2.




13,26 EUR
Achat Fnac