Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 20 décembre 2012

Comme une envie de chocolat de Jeannie Watt


Comme une envie de chocolat

de Jeannie Watt

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Réédition du 1er octobre 2012
Poche / 288 pages / 5,90 €


Présentation de l'éditeur :

Quand on tient un simple restaurant familial — et c’est le cas de Reggie —, avoir le célèbre chef Tom Gérard dans sa cuisine, c’est un peu comme aller aux Oscars au bras de Brad Pitt. Un rêve ! Une aubaine inespérée ! Cela dit, Reggie a des doutes : si Tom est là, c’est peut-être juste parce que sa carrière est au point mort… pour l’instant. Qui sait si l’oiseau ne s’envolera pas si on l’appelle à une grande table new-yorkaise…? L’oiseau… et l’amour. Mais le destin n’a pas dit son dernier mot : Reggie est enceinte de Tom. Et, quelque part entre les épices et le chocolat, elle et Tom sont peut-être plus près qu’ils ne le croient de savourer ensemble… la recette du bonheur !

Avis de Jm-les-livres :

Tom Gerard est un grand cuisinier... avec un caractère épouvantable ! Une nouvelle fois, il vient de se faire virer d'une place dans un grand restaurant, sauf que là, il est complètement grillé dans la profession. Il va devoir se mettre au vert pendant quelque temps pour se faire oublier. Pourquoi pas dans l'entreprise de traiteur de Reggie Tremont ? Reggie qui n'est autre que son amour d'autrefois, qu'il a quittée pour suivre la route qui l'a menée jusqu'à son statut d'aujourd'hui, les abandonnant derrière lui, elle et leur projet d'entreprise de traiteur et qu'il a retrouvé durant quelques jours à San Francisco.
Sauf que les quelques jours de retrouvailles ont eu des conséquences et lorsque Reggie lui annonce qu'il va être père et lui demande quel rôle il compte jouer, Tom est un peu perdu. Il s'envole donc pour Reno pour se faire oublier du monde de la cuisine et tenter de comprendre la place qu'il veut avoir dans la vie de son futur enfant. S'il pensait que Reggie allait l'accueillir avec un peu de réticence, il ne s'attendait pas à l'accueil qu'elle lui fait. Lui, le grand Tom Gerard se retrouve à la place d'un simple commis de cuisine à hacher des légumes et à suivre des recettes à la lettre. Aucune improvisation, aucune amélioration possible. Quel coup dur pour ce grand cuisinier.
Mais Reggie reste inflexible : sa cuisine, ses règles. Surtout ne pas perdre le contrôle... de sa cuisine ou de ses sentiments, là est la question.

Si on ne comprend pas vraiment le choix du titre (il n'est pas question de chocolat dans l'histoire), il est clair que l'art culinaire tient une place importante ici. Tout tourne autour de la cuisine : le passé de Reggie et Tom, leur futur aussi. Jeannie Watt nous offre une romance culinaire sympa à lire mais sans plus. On assiste aux tentatives de Tom pour apprivoiser Reggie (et sa famille). On peut apprécier de voir ce grand chef égocentrique s'améliorer, devenir attentif aux autres et tenter de faire amende honorable auprès de Reggie. Cette dernière n'a malheureusement pas convaincu : pénible, elle stagne sur ses positions et refuse de laisser sa chance à Tom, ce qui entraîne quelques longueurs dans l'histoire. Il s'agit plus d'une histoire sur la confiance perdue et le pardon des erreurs d'autrui que d'une romance. On change un peu des schémas habituels (se rencontrent, tombent amoureux, résistent, cèdent) mais sans jamais s'en éloigner complètement. Un bon moment à passer mais pas inoubliable.



5,61 EUR
Achat Fnac

Bilbo Le Hobbit de J.R.R. Tolkien

Bilbo Le Hobbit
de J.R.R. Tolkien

Livre de Poche
Collection Jeunesse

Sortie le 7 novembre 2012
Poche / 448 pages / 6 €


Présentation de l'éditeur :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. L'aventure lui tombe dessus comme la foudre, quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse, et du dragon Smaug... qu'il va affronter. Car Bilbo doit partir avec eux ! Et le plus extraordinaire, c'est que le hobbit affrontera tous les dangers, sans jamais perdre son humour, même s'il tremblera plus d'une fois.

Avis d'Arden :

Je connaissais l'univers de Tolkien pour avoir vu et adoré la trilogie du SdA, mais je n'avais jamais pris le temps de lire les romans à l'origine de cette aventure cinématographique. À l'occasion de la sortie du film sur Bilbo, je me suis dit que j'allais commencer dans l'ordre en revenant sur la naissance de cette saga.

C'est avec un peu d'appréhension que j'ai commencé la lecture, car le style de ce grand monsieur est réputé pour être un peu lourd, voire indigeste. Cela étant, il est de notoriété publique que Bilbo Le Hobbit s'adresse à un lectorat plus large que celui du Seigneur des Anneaux, ce qui explique pourquoi l'histoire est moins sombre, moins complexe et ressemble finalement à un condensé d'aventures classiques de fantasy. Le tout étant fort divertissant et facile à lire, ce qui est principalement dû à l'humour frais et quelque peu retenu de l'auteur.

Si le roman est un peu gentillet, dans le sens où il est axé sur l'évolution de Bilbo, un Hobbit sans histoires, il est difficile de rester de marbre face à la plume élégante et riche de l'auteur. Il a le don de faire chanter les descriptions de paysages ou d'atmosphères, et de conférer une émotion sobre à certains passages plus introspectifs. Je garderai longtemps en mémoire la première scène où les nains chantent et l'effet qu'elle produit sur notre Hobbit, faisant émerger des envies d'épique, totalement incongrues chez un être si paisible.

C'est avec douceur que l'on entre dans la vie du personnage, pour finalement se retrouver embarqués dans de nombreuses aventures dans le monde de Tolkien. Cet auteur est un vrai conteur qui prend le temps de dévoiler cette terre qui lui est chère, en l'existence de laquelle on n’a aucun mal à croire grâce aux chants des nains qui rapportent des combats ancestraux.

Ce fut un plaisir de retrouver Gandalf, aussi majestueux et facétieux qu'on le connaît, mais surtout de découvrir la rencontre avec Gollum, qui fait encore plus trembler en livre qu'en film. Ce personnage a un rôle mineur dans cette histoire, mais il est de loin celui dont la psychologie nous marque le plus.

Quelques petites choses font néanmoins tiquer. Les nains sont nombreux et difficiles à identifier précisément (hormis Thorïn), leurs personnalités auraient mérité d’être un peu plus fouillées pour nous les rendre plus singuliers. Les pseudos anticipations du genre « mais ça, vous le verrez plus tard » sont assez agaçantes, car elles font plus éclater la bulle dans laquelle nous sommes qu’elles n’entretiennent un quelconque effet de suspense.

Bilbo est donc un sympathique récit d’aventures, gentil mais qui ne tombe pas dans le niais. Il nous fait comprendre qu’il n’y a pas que les grands (par l’âge et/ou par la taille) qui puissent se comporter en héros. Bref, une histoire qui donne envie d’enchaîner avec Le Seigneur des Anneaux à la trame plus sombre. 




5,70 EUR
Achat Fnac

Un mariage en noir

Un mariage en noir
de Linda Howard

Éditions J'ai lu
Collection Romantic Suspense

Sortie le 7 novembre 2012
Format poche / 380 Pages / Prix 6,95 €


Présentation de l'éditeur :


Organisatrice de mariages, Jaclyn Wilde travaille d’arrache-pied pour satisfaire les moindres caprices de Carrie Edwards, qui semble prendre un malin plaisir à tourmenter son entourage. L’affaire tourne au cauchemar quand la future épouse est sauvagement assassinée… et que tout semble accuser Jaclyn. Eric Wilder, le détective chargé de l’affaire, s’efforce de démêler le vrai du faux dans cette enquête insoluble. Mais l’attirance qu’il éprouve pour la principale suspecte ne cesse de heurter son bon sens…

L'avis de Lila :

Jaclyn Wilde est une jeune organisatrice de mariage qui travaille d'arrache-pied pour que sa société reste en première position. Eric Wilder est lui un détective ambitieux et méticuleux, qui n'est pas pressé de trouver l'amour depuis son divorce, quelques années auparavant. L'un comme l'autre n'ont ni l'envie, ni le temps de se lancer dans une histoire. Pourtant, lorsqu'ils se rencontrent par le plus grand des hasards, ils laissent de côté leurs principes et passent une nuit torride ensemble. Lorsque le lendemain, l'une des clientes de Jaclyn est retrouvée assassinée, que cette dernière est suspectée et que Eric se retrouve en charge de l'enquête, leur relation à peine naissante se complique.

La jeune femme tuée, Carrie Edwards, est un personnage très intéressant, une véritable peste sur le point d'épouser un gentil garçon riche, et son meurtre aurait pu donner lieu à une histoire passionnante et riche en rebondissements, tant son caractère insupportable lui valait d'inimitiés. Mais l'auteur est très bizarrement passée totalement à côté de l'enquête, se focalisant exclusivement sur les états d'âme d'Eric et Jaclyn.

L'alternance de points de vue insuffle un peu de rythme à l'histoire, mais le manque d'action et de suspense devient vite pesant. On devine rapidement qui est coupable, il n'y a d'ailleurs pas vraiment de mystère sur ce point. Seule la relation entre les deux protagonistes semble développée à son maximum, le reste n'étant exploré qu'en surface, ce qui est d'autant plus étonnant que l'auteur passe beaucoup de temps à décrire chaque intervenant et à fournir mille anecdotes sur chacun. On assiste à une succession de monologues intérieurs pour chaque personnage, sans que l'histoire n'avance d'un pouce en parallèle, ce qui pourra lasser certains lecteurs. Jaclyn et Eric sont quant à eux assez attachants et on trouve également une galerie de personnages secondaires très réussie.

Un roman qui reste sympathique malgré tout, mais qui n'est certainement pas le meilleur de Linda Howard. L'auteur semble être passée à côté de son intrigue, préférant nous conter une histoire d'amour assez originale, mais qui souffre du manque de rythme de la narration.



6,61 EUR
Achat Fnac

Recettes Bit-lit.com Spécial Noël n°4


Le vin chaud de Chani


C'est l'hiver, il fait froid, on a besoin de se réchauffer et de réconfort, ça tombe bien, le vin chaud est tout indiqué pour ça ^^. (À consommer avec modération bien sûr.)

Ingrédients :
- Une bouteille de vin rouge doux
- Environ 100g de sucre (à réajuster selon votre goût)
- Le zeste d'une orange non traitée (ou bien le jus d'une demie orange si comme moi vous ne trouvez pas de vraies oranges non traitées et qu'elles ont toutes un goût chimique)
- 2 bâtonnets de cannelle
- 3 clous de girofle
- 2 grains de poivre noir
- Une pincée de gingembre en poudre
- Si vous le souhaitez vous pouvez ajouter d'autres épices (cardamome, muscade, anis étoilé).


Faire chauffer sans porter à ébullition avec les épices (poivre et clous de girofles légèrement écrasés) pendant 20 minutes. Pensez à goûter (mais pas trop non plus hein) en cours de mijotage pour réajuster la quantité de sucre. Ensuite filtrer le résultat et servir (ou mettre en bouteille, il se garde 4-5 jours au frais).
Accompagné de petits sablés à la cannelle, c'est un délice ^^.




Crédit photos : https://muffinzlover.blogspot.fr