Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 9 décembre 2012

La saison du pêché d'Adrienne Basso



La saison du pêché
de Adrienne Basso

Éditions Milady
Collection Pemberley

Sortie le 23 novembre 2012
Poche / 360 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Juliet s'attendait à un mariage de convenance qui lui permettrait de sauver son domaine et sa famille... Elle ne pensait certainement pas trouver l'amour dans les bras de celui qu'on lui donnerait pour mari. Richard frissonne de désir devant celle qu'il a récemment épousée... avant de fuir à toutes jambes. Après tout, l'amour n'a jamais fait partie de leur marché. Mais alors que les fêtes de Noël le ramènent dans son manoir, Juliet va s'employer à le reconquérir.




Avis de Na Dia :

Pour sauver Juliet Wentworth d'un beau-frère tyrannique qui l'empêche d'élever ses enfants comme elle le voudrait et de faire ce qu'elle veut de l'héritage laissé par son défunt mari, Richard Harper, un homme aussi respectable que redoutable en affaires, américain et nouveau riche, décide de l'épouser.
Mais ce qui devait n'être qu'un mariage de convenance, Richard offrant soutien financier et protection à Juliet et ses enfants en échange de la maison de campagne que la jeune femme possède, va très vite devenir, aussi bien pour lui que pour elle, un mariage d'amour.
Adrienne Basso, nouvelle venue dans la collection Milady Pemberley, signe ici une romance parfaite. Tout est superbement décrit, les sentiments qu'éprouvent nos deux héros, leurs doutes, leur passé difficile, mais aussi les personnages secondaires, à l'image de Georges, meilleur ami de Richard, qui s'il n'est pas un personnage essentiel, n'en demeure pas moins un ami dont le soutien et les conseils guideront Richard, nouveau marié et nouveau père d'une famille de 3 enfants.
Juliet Wentworth est un personnage intéressant, l'auteur n'a pas hésité à faire d'elle une jeune veuve de 29 ans, une jeune femme courageuse, mère de 3 enfants, se battant jour et nuit pour leur offrir un avenir décent, jusqu'à l'arrivée de Richard Harper, un industriel américain de 39 ans, dont le passé douloureux le rattrape toujours et qui a bien du mal à avancer dans sa vie sentimentale. Un héros tourmenté comme on les aime mais dont l’héroïne fera très vite tomber la carapace, pour notre plus grand plaisir.
C'est une romance sensuelle, passionnelle et finalement très belle que nous offre Adrienne Basso, même si l'on regrette que la seconde romance, celle de Georges et d'Olivia, ne soit développée que dans les 20 dernières pages.
Une romance idéale, placée sous le signe de Noël, qui sera donc la bienvenue en cette période de fêtes (et même après).

Noël à Virgin River de Robyn Carr



Les Chroniques de Virgin River
Recueil de nouvelles : Noël à Virgin River
de Robyn Carr

Éditions J'ai lu
Collection Promesses

Sortie le 5 décembre 2012
Poche / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Un an auparavant, Bobby, le mari de Marcie Sullivan, périssait de ses blessures subies en Irak. Ce Noël, elle se rend à Virgin River, village lové au creux des montagnes californiennes. Elle y a rendez-vous avec Ian Buchanan, un ancien soldat qui a servi auprès de Bobby... 



Avis de Jm-les-livres :

Pour information, il est préférable (mais pas obligatoire) de lire ce livre après le tome 3 Murmures et avant le tome 4 Nouveau départ. Bien qu'il ne fasse pas avancer l'intrigue générale, les évènements qui se sont déroulés dans les tomes 4, 5 et 6 n'apparaissent pas dans ce livre. Ce qui laisse une impression un peu bizarre à la lecture.

Robyn Carr est de ces auteurs qui, en quelque pages, vous font passer du rire aux larmes. Nul besoin de préciser que c'est un grand plaisir de retourner à Virgin River pour y passer Noël.

Dans quelques semaines, cela fera un an que Marcie Sullivan aura perdu son mari Bobby des suites de ses blessures reçues en Irak. Pour pouvoir tourner la page et avancer dans sa vie, Marcie a besoin de faire quelque chose : retrouver Ian Buchanan, le sergent de Bobby et l'homme qui l'a sauvé, pour lui remettre la dernière lettre que Bobby lui avait écrite d'Irak ainsi que sa collection de cartes de base-ball. Marcie en est convaincue, une fois qu'elle aura retrouvé Ian, qu'elle lui aura demandé pourquoi, après avoir rendu visite à Bobby à l'hôpital, il a tout quitté pour aller vivre en ermite dans la montagne, et qu'elle lui aura donné la lettre et les cartes, elle pourra enfin reprendre sa vie en main. Après avoir réussi à convaincre sa sœur et son frère de la laisser partir, Marcie prend la route direction Fortuna et ses alentours pour retrouver Ian. Après des semaines de recherches infructueuses, Marcie arrive à Virgin River, fatiguée, affamée et avec très peu d'argent en poche mais toujours déterminée à retrouver Ian. Et comme toujours, la gentillesse et la générosité des personnes vivant là vont lui permettre de repartir avec une nouvelle piste à suivre. Quand quelques heures plus tard, elle se retrouve au milieu de nulle part face à une cabane en bois des plus rustiques, Marcie se demande si elle n'a pas encore suivi une mauvaise piste. Jusqu'à ce qu'un homme avec une grosse barbe et de longs cheveux attachés avec un élastique sorte de la maison et ne commence à parler... ou plutôt à grogner comme un ours. Cet homme sauvage et impressionnant serait-il Ian Buchanan, l'homme bon et merveilleux qui a sauvé Bobby en Irak ? Une seule solution s'impose : dompter l'animal pour tenter d'atteindre l'homme sous cette carapace.

Robyn Carr a ce talent de nous raconter les histoires de personnes en apparence banales mais avec une force intérieure exceptionnelle. Marcie est une jeune femme avec un caractère obstiné, qui ne craint pas de tenir tête à sa grande sœur pour partir à l'aventure et qui n'hésite pas à se dresser devant Ian Buchanan, cet homme qu'elle ne connaît pas vraiment mais qui a tout pour effrayer, en tout cas au premier abord. Durant des semaines, ils vont vivre ensemble, se dévoiler et s'apprivoiser l'un l'autre et on peut se demander qui au final aide l'autre. Ian, en apportant les réponses qui permettront à Marcie d'avancer ou Marcie, en posant ses questions et en l'obligeant à revivre des évènements qu'il aurait préféré oublier. C'est là la magie de Robyn Carr, nous offrir des personnages qui ont souffert mais qui n'hésitent pas à continuer à vivre malgré leurs doutes et leurs craintes. Des petites leçons de vie qui font du bien à lire.



6,61 EUR
Achat Fnac

L'Exécutrice, Tome 5 : La revanche de l'Araignée


L'exécutrice
Tome 5 : La revanche de l'araignée

de Jennifer Estep


Editions J'ai lu
Collection CREPUSCULE

Sortie le 19 septembre 2012
Format Poche / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

L’intraitable Gin Blanco n’a pas dit son dernier mot. La tueuse à gages surnommée l’Araignée est plus que jamais décidée à en finir avec Mab Monroe, l’élémentale de feu qui a décimé sa famille. C’est sans compter sur les hordes de chasseurs de
prime lâchées à ses trousses. D’autant que Mab a mis à prix la tête de sa petite sœur, l’inspecteur Bria Coolidge. Or personne
ne touche à Bria, Gin se l’est juré, et elle tient toujours ses promesses.


Avis de Chani

Le moment tant attendu est arrivé. À force de chercher Mab Monroe, Gin va la trouver. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’élémentale de feu ne lésine pas sur les moyens en vue de cet affrontement final.
Difficile d’en dire plus sur l’intrigue de ce roman, sinon le plaisir de la lecture risquerait d’être gâché.

Dès les premières pages le lecteur est directement plongé dans l’action, et elle ne faiblira pas jusqu’à la fin. Jennifer Estep tient son lecteur en haleine d’un bout à l’autre du livre au gré des rebondissements et retournements de situations vécus par son héroïne. Mené tambour battant, La revanche de l’Araignée fait aussi la part belle aux personnages récurrents de la série (le passé les sœurs Deveraux, Finn et ses sentiments, Owen…) en les intégrant parfaitement à l’histoire, ceci évitant de faire de Gin l’unique héroïne surpuissante que l’on croise souvent en urban fantasy, lui apportant une touche de sensibilité. De nouveaux protagonistes font aussi leur apparition, notamment Gentry, personnage complexe et mystérieux que j’aimerais revoir ultérieurement.
Si l’intrigue est un sans-faute, on peut quand même reprocher à l’auteur de prendre ses lecteurs pour des poissons rouges tant elle rabâche les mêmes éléments à chaque tome (enfance de Gin, l’attaque de la famille Neige par Mab, etc…). J’avoue avoir sauté ces passages, à ce stade le lecteur est quand même censé connaître tout ça, on arrive rarement par hasard au cinquième tome d’une série.

Jennifer Estep termine en beauté cette fin de cycle, j’ai hâte de savoir comment elle va rebondir et ce qu’elle nous réserve pour la suite.