Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 13 octobre 2012

Avec vue sur le Pacifique de Kathleen O'Brien

Avec vue sur le Pacifiquede Kathleen O'Brien

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie le 1er septembre 2012
Poche / 288 pages / Prix 5,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dans la station balnéaire huppée où Allison travaille, l’arrivée de Red Malone fait forte impression. Que vient faire cet étranger, jeune et séduisant, au milieu des tranquilles et riches retraités de Windsor Beach ? Allie ne tarde pas à le découvrir : surprise ! c’est pour elle que Red Malone est venu. Encore plus étonnant, il est venu lui offrir une fortune. De quoi réaliser son rêve : ouvrir son propre restaurant … avec vue sur le Pacifique. Mais le « cadeau » de Red est assorti d’une condition. Une condition en rapport avec le père du bébé qu’Allison élève seule…



Avis de Jm-les-livres :

Tout d’abord, pour resituer un peu l’histoire et ses personnages, sachez que ce livre est le deuxième tome d'une série spin-off de Kathleen O’Brien. La saga d’origine, intitulée Diamond Legacy, a été écrite à 4 mains et comprend les tomes suivants : Le secret des Carson de Tara Taylor Quinn (Sue et Rick), Secrets d’été de Kathleen O’Brien (Belle et Matt), Le bouquet de la mariée de Karina Bliss (Philippa et Joe) et Dans le plus grand secret de Janice Kay Johnson (Daniel et Rebecca). Cette série a pour fil conducteur la disparition d'un collier de diamants et sert surtout à dévoiler le secret qui concerne toutes les familles présentées dans chacun des tomes.

Le tome de la saga originale parlait donc de Matt Malone et de Belle. Le premier tome de la série spin-off qui nous intéresse, paru en juin dernier sous le titre Une passion citron vert, nous présentait l’histoire de David Gerard (ami de la famille Malone) et Kitty. Ce deuxième tome a pour héros Redmond, le benjamin Malone, et Allison. Cette dernière a eu un enfant avec le meilleur ami de Red, Victor, alors que celui-ci était toujours marié. Atteint d’un cancer, Victor fait promettre sur son lit de mort à Red d’aller trouver Allison et de lui proposer de l’argent en échange de son silence sur l’existence de son fils illégitime. Pas vraiment d’accord avec sa promesse, Red décide de le faire quand même pour celui qu’il considère comme son mentor et son père de substitution. Cependant, Allison, que Red considérait comme une personne vénale, refuse le chèque qu’il lui donne. Sa fierté l’empêche d’accepter. Red, tiraillé entre son amitié pour la famille de Victor et par l’affection qu’il découvre pour Allison et son fils, tente de gérer au mieux ses émotions et sa vie.

Voilà encore une fois un exemple de ce que Harlequin fait le mieux : nous embrouiller dans ses publications. Ce deuxième tome de la série met l’accent sur Red et Allison et nous offre une histoire un peu trop légère, pas assez aboutie. Le rythme n’est pas suffisamment fluide pour retenir notre intérêt et les personnages, qui sont parfois attachants, sont abordés de manière caricaturale. Red a, dès le départ, des préjugés sur Allison et ne doute pas qu’elle acceptera la proposition qu’il va lui faire, même s'il trouve que l'offre n'est pas correcte. Allison est assez têtue mais elle essaye désespérément de s'en sortir et de réussir à ouvrir son restaurant. Tout au long du récit, on voit les sentiments des protagonistes se mettre en place mais on a un peu de mal à être convaincu. Allison et Red ne peuvent pas être ensemble pour tout un tas de raisons mais finalement tout se finit bien et on se demande si les obstacles évoqués n’étaient pas en fait les protagonistes. Tous les deux sont un peu sur leurs gardes avec le sexe opposé, mais leur attirance et leur affection mutuelles les poussent l'un vers l'autre (avec l'aide de certaines personnes de leur entourage). Certains personnages secondaires sont très agaçants, d'autres plus intéressants, mais il manque un petit quelque chose pour que l'histoire nous touche vraiment. Cette romance n'est clairement pas la meilleure de l'auteur. On ressort de cette lecture un peu déçu et pas vraiment emballé. Peut-être que le dernier tome sur Colby, le dernier frère Malone, sera meilleur.

Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas

Insaisissable
Tome 1 : Ne me touche pas
de Tahereh Mafi

Éditions Michel Lafon
Collection Jeunesse

Sortie le 4 octobre 2012
Format broché / 380 pages / 16,95 €


Présentation de l'éditeur :

JE SUIS MAUDITE
J’AI UN DON

JE SUIS UN MONSTRE

JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME

MON TOUCHER EST MORTEL

MON TOUCHER EST POUVOIR

JE VEUX QU’IL ME TOUCHE

IL NE DOIT PAS M’APPROCHER

JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI

L'avis de Lila :

L'histoire est racontée par Juliette, enfermée dans ce qui s'apparente à un asile depuis trois ans et qui n'a pas eu de contact avec un autre humain depuis 264 jours. Totalement repliée sur elle-même, traumatisée par les événements de son passé et légèrement névrosée, elle est assurément une héroïne atypique. Son histoire l'est tout autant.
Le roman pourrait être découpé en plusieurs parties, et si Juliette est toujours celle qui raconte les événements, la façon dont elle s'exprime évolue en même temps que l'histoire. Dans les premiers chapitres, elle est seule, isolée, elle se parle à elle-même, repense à son passé, à sa famille. Quand Adam entre en scène, c'est alors son trouble et ses peurs qui prennent le pas. Elle oscille en permanence entre l'envie d'être aimée, touchée, et la terreur de ce qui en découlerait. Lorsque d'autres personnages prennent part à l'histoire et que les événements s'enchaînent, la façon dont s'exprime Juliette perd en hésitation et en introspection pour s'affirmer et être dans l'action. On suit donc une réelle évolution dans la psychologie de Juliette et les premiers chapitres sont racontés d'une façon totalement différente des derniers.

Juliette est une héroïne attachante, qui bouleverse par son passé et son avidité à vivre, à être aimée, tout en désespérant de ne jamais connaître cette sensation. Le texte est émaillé de passages rayés, de ces mots que Juliette n'ose pas penser, elle s'auto-censure en permanence, comme pour se protéger. On note d'ailleurs qu'à mesure qu'elle s'ouvre au monde et aux autres, les rayures se raréfient. Elle possède cette poésie et ce lyrisme propre à ceux qui rêvent les sentiments plus qu'ils n'ont l'occasion de les vivre. Certains passages sont d'une beauté saisissante et émouvante, et on peut saluer le travail du traducteur à ce sujet.

L'histoire est prenante. Les premières pages sont centrées sur Juliette, son isolement, sa malédiction, et on se demande réellement où l'auteur veut nous emmener. Difficile d'anticiper la suite. Ce n'est véritablement que lorsque Juliette est sortie de sa cellule que l'histoire débute. Les pages se tournent vite, on a envie de savoir, de comprendre comment une jeune fille de 17 ans en apparence si douce peut se retrouver enfermée dans un asile, rejetée par ses parents et totalement privée d'amour ou d'affection depuis toujours.

Certains événements semblent un peu trop simples, certains parleront de facilités de la part de l'auteur, mais il faudra attendre le tome 2 pour savoir si tout n'est qu'un heureux hasard ou si l'histoire a été construite volontairement comme ça pour ménager le suspense. La fin nous laisse un peu déstabilisé, certaines questions restent en attente et de nouveaux personnages font leur apparition. Tout semble à ce moment-là trop beau, trop simple, comparé au chemin parcouru. L'évolution de Juliette transparaît dans sa façon de s'exprimer et dans ses décisions, la fin est donc diamétralement opposée au début du roman. Juliette perd ainsi en lyrisme et gagne en assurance, certains apprécieront, d'autres s'en plaindront.

Insaisissable est un roman différent, parfois dur, parfois touchant, et qui prend aux tripes dès lors qu'on rentre dans l'histoire. Un joli coup de cœur.