Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 16 septembre 2012

Boardwalk Empire : Naissance, gloire et décadence d'Atlantic City

Boardwalk Empire : Naissance, gloire et décadence d'Atlantic City
de Nelson Johnson

Éditions J'ai Lu

Sortie le 16 mai 2012
Format Poche / 409 Pages / 8 €


Présentation de l'éditeur :


A la veille de la Prohibition, Nucky Thompson, trésorier du parti républicain, qui dirige la ville d'Atlantic City, condamne définitivement la consommation d'alcool lors de la réunion d'une ligue féminine. Avec une foule de politiciens corrompus et de trafiquants à la petite semaine, il va pourtant engorger le
marché noir d'alcool, diriger d'une main de fer la ville aux mille excès et modeler ce qui deviendra la Mecque internationale du jeu et du divertissement.

L'avis de Lila :

Boardwalk Empire, c'est une série au succès incroyable qui croule sous les Emmy Awards et autres Golden Globes et qui est produite par Martin Scorsese, Mark Wahlberg ou encore Terence Winter. Autant dire : du lourd, du très lourd. Si la série fait les beaux jours de la chaîne américaine HBO, le roman dont elle est tirée connaît lui aussi un grand succès.

Témoignage d'une autre époque, le roman Boardwalk Empire est un reflet vibrant et fidèle de tout un pan de l'histoire américaine, avec en toile de fond la naissance d'Atlantic City. Du tas de sable hostile et tellement envahi de moustiques qu'il en était invivable à la ville décadente où alcool et argent coulent à flots, on découvre les destins de plusieurs personnages dont les rêves et les actions ont eu une incidence incroyable sur plusieurs générations d'hommes et de femmes.
Prohibition, prostitution, jeux d'argent, politique et tensions raciales sont autant de thèmes qui se mêlent dans ce roman. On voit les fortunes se faire et se défaire, la ville se développer dans une opulence rarement légale et on assiste à des scènes totalement surréalistes et pourtant véridiques. On sera ainsi surpris de voir à quel point les manœuvres et arrangements pas très légaux ni très moraux de certains politiques de l'époque ont permis à la ville de grandir, de créer de l’emploi, des richesses et d'améliorer de ce fait la vie de nombreuses personnes, et notamment celles des anciens esclaves.

On appréciera également les photos ajoutées par l'éditeur et qui permettent de mettre des visages sur des noms. On a droit à deux séries : la première présentant la ville et ses figures importantes, issue de nombreuses archives, la seconde montrant des acteurs de la série lors du tournage. C'est une excellente initiative.

Il faut cependant souligner qu'il s'agit plus d'un témoignage/documentaire que d'un roman à proprement parler. Chaque chapitre part d'une anecdote passionnante, racontée dans le style du roman, pour aboutir à une explication intéressante et détaillée du contexte social et économique et des enjeux qui se jouaient derrière. Ce roman est instructif et intéressant, mais son style documentaire et la quantité d'informations qui s'enchaînent pourront perdre certains lecteurs. Les autres se laisseront emporter avec enthousiasme et découvriront les dessous d'Atlantic City, telle qu'elle était à sa grande époque.


 

L'atout numérique de Eric Boustouller

L'atout numérique
de Eric Boustouller 

Éditions JC Lattès 
Collection Essais et documents

Sortie le 4 avril 2012
Grand format / 156 pages / 8 €


Présentation de l'éditeur :

L'irruption du numérique dans notre existence développe fantasmes et inquiétudes. Éric Boustouller, patron de la plus grande société internationale de logiciels, veut mettre à plat les idées fausses sur cette révolution et dévoile l'envers de la médaille.
- Le numérique ne va pas uniformiser nos comportements. Au contraire, le « sur-mesure » devient et deviendra accessible à tous, que ce soit dans le domaine de l'éducation, de la santé ou de la vie personnelle.
- Penser « grand », mondialisé, signifie la perte de contrôle de repères, d identité. Non, c'est la possibilité pour tous les talents, quels que soient l'âge ou l'origine, de se réaliser et d'être reconnus au-delà de nos frontières.
- Les écrans nous rendent passifs et abrutissent nos enfants. Non, le numérique booste la participation, l'autonomie, la décision et marque la fin des logiques « up down ».
- Le virtuel favorise le repli sur soi. Non, Internet réinvente le lien et la solidarité entre les personnes, les générations, les milieux sociaux...
- Internet fait s'emballer le temps. Non, le numérique ouvre une troisième voie ni slow, ni fast mais agile.
- L'homme va être dépassé et surveillé par les machines. Non, l'intelligence que le numérique injecte dans notre quotidien va nous rendre plus efficaces, plus libres, plus responsables.

Un ouvrage clair et vivant qui rassemble des données rigoureuses, des exemples vécus et livre une vision humaniste abordant les grands enjeux de société.

L'avis de Lila :

Le numérique nous entoure désormais et les statistiques sont claires : on compte plus de tablettes, téléphones, ordinateurs et autres netbooks que d'humains sur Terre. Autant dire qu'il est désormais impossible d'échapper au numérique. Ce petit livre écrit par le patron de Microsoft France se veut rassurant et très optimiste. Il reprend point par point les inquiétudes régulièrement entendues, comme le fait que les jeux vidéos seraient dangereux, qu'un enfant n'a rien à faire devant un ordinateur ou encore que les rencontres virtuelles sont fausses et mensongères, et il les démonte successivement avec beaucoup d'optimisme, de témoignages et de statistiques.

Rassurant et instructif, ce livre s'adresse essentiellement aux personnes qui voient l’ère numérique d'un mauvais œil ou qui en ont tout simplement peur. Internet et les réseaux sociaux sont effectivement la cible de nombreux fantasmes et on les accuse aisément de tous les maux du monde. Pourtant, on découvre ici qu'ils sont d'une grande utilité, qu'ils contribuent à faire évoluer la société dans son ensemble positivement et qu'on aurait tout intérêt à s'y intéresser.

Les personnes qui maîtrisent parfaitement tous ces outils et qui sont convaincues de l'intérêt du numérique et des nouvelles technologies n'apprendront pas grand chose ici, si ce n'est qu'ils seront confortés dans leur avis, statistiques et études officielles à l'appui. Les autres se verront rassurés et apprécieront sûrement de découvrir l'aspect humain derrière le numérique : les anecdotes touchantes et émouvantes ne manquent pas dans ce livre.

Facile d'accès et rapide à lire, ce livre bouscule quelques idées reçues et déborde d'un optimisme appréciable. On se sentirait presque l'âme d'un Bill Gates ou d'un Mark Zuckerberg après sa lecture, prêt à monter son projet numérique, peu importe lequel, pour contribuer à façonner ce nouveau monde qui semble offrir tant de possibilités.


A little secret, Tome 2 : Rien à cacher ? d'Ann Evans

A little secret,
Tome 2 : Rien à cacher ?
d'Ann Evans

Éditions Harlequin
Collection Prelud'

Sortie le 1er septembre 2012
Poche / 288 pages / Prix 5,90 €


Présentation de l'éditeur :

Non, Riley n’a pas « menti ». Non, elle n’a pas délibérément omis de préciser à Quint Avenaco, son futur employeur, qu’elle est une femme. Elle a juste (un peu) joué sur l’ambiguïté de son prénom en envoyant sa candidature. Mais après tout, est-ce sa faute si son père — qui voulait un garçon – lui a donné un prénom mixte, si ? Et puis, elle a désespérément besoin de ce job : pourquoi aurait-elle pris le risque de voir une opportunité lui échapper au seul motif qu’elle est une femme ?... N’empêche, elle a beau faire la fière, elle n’en mène pas large. Comment Avenico va-t-il réagir quand il découvrira que son nouveau contremaître porte des jupes et, cerise sur le gâteau, a deux petites filles ?



Avis de Jm-les-livres :

Riley Palmer, jeune femme de 30 ans, mère de jumelles de 8 ans, vit chez sa sœur depuis son divorce un an plus tôt. À la recherche d’un emploi comme manager de ranch et sur les conseils d’un ami, elle décide d’envoyer son CV à Quinton Avenaco, nouveau propriétaire d’un ranch au Texas. Impressionné par ce CV, Quinton propose à Riley de venir pour qu’ils trouvent un accord et voir s’ils s’entendent assez bien pour travailler ensemble.

Quinton s’attend donc à voir débarquer un rancher expérimenté qui pourra l’aider pour lancer son affaire d’élevage de chevaux pour la police montée. Quelle surprise quand après son retour d’un court voyage pour acheter un cheval, il se rend compte que Riley n’est pas un homme mais une femme, séduisante en plus et mère de deux enfants. Tout de suite, il décide de la renvoyer d’où elle vient et de déposer une annonce. Mais Riley est déterminée à s’en sortir et lui propose de lui montrer ce qu’elle sait faire jusqu’à ce qu’il trouve un remplaçant. Malgré lui, Quinton lui offre de rester jusqu’à la fin du mois, le temps qu’elle trouve autre chose. Et Riley est bien décidée à lui prouver qu’elle est la femme qu’il lui faut… pour ce job.

Riley est une femme courageuse, déçue après un mariage difficile avec le père des ses filles. Mais elle a décidé de reprendre sa vie en mains et se sent tout à fait capable de gérer le ranch de Quinton. Résister à son charme et à sa virile apparence sera peut-être un peu plus difficile. Quinton de son côté est un homme meurtri par son passé. Sa femme et son fils sont morts il y a plus de 10 ans et depuis ce jour, Quinton a tout fait pour rester à l’écart des autres et ne pas trop s’attacher. Jusqu’à ce qu’une Barbie cow-girl débarque dans sa vie et lui fasse ressentir des sentiments qu’il croyait ne plus jamais éprouver.

Ce deuxième tome de la série A little secret peut se lire sans avoir lu le premier, même si on retrouve Ethan et Cassie, les héros de Le secret d'une passion. L’auteur nous offre ici deux personnages blessés par la vie et qui ont tenté tant bien que mal de continuer à vivre après les épreuves qu’ils ont connues. Mais si Riley a choisi de se battre pour offrir à ses filles un foyer, quitte à s’imposer chez le rancher, Quinton, qui a tout perdu, s’est contenté de continuer à vivre en travaillant durement sans vraiment profiter de la vie. Ces deux êtres se trouvent et se tournent autour de façon involontaire, au début, jusqu’à ce qu’ils comprennent que ce qui les pousse l’un vers l’autre ressemble bien à du désir et peut-être aussi à de l’affection. Peut-être le signe qu’ils sont enfin prêts à goûter de nouveau au bonheur. Nous avons ici une histoire sympathique, qui le temps d’un après-midi, nous permet de nous évader avec Riley et Quinton au ranch d’Echo Springs. On sourit en voyant l'énergie dépensée par Riley pour gérer le ranch, ses filles et ses sentiments pour Quinton. Les femmes super-héros ça existe ! Et face à elles, les hommes comme Quinton (virils, sûr d'eux et de leur grande force à gérer les catastrophes et petits détails de la vie) se demandent comment il se fait que des petits bouts de femme occupent constamment leur esprit. Ça messieurs, c'est l'un de leurs nombreux pouvoirs !