Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 1 août 2012

Une aventure de Sabina Kane, tome 1 : Métisse de Jayne Wells

Une aventure de Sabina Kane
Tome 1 : Métisse
de Jayne Wells

Éditions Le Livre de Poche
Collection Fantastique


Sortie le 16 mai 2012
Format poche / Prix 7,10 €


Présentation de l'éditeur :

Ne pas oublier :
1. d’infiltrer le clan rival et d’assassiner leur chef,
2. de se débarrasser du démon qui s’est incrusté à la maison,
3. de laisser tomber ce vaurien de mage, même s’il est canon,
4. de trahir ma famille.
Sabina est une sang-mêlé, une métisse. Moitié-vampire moitié-mage, elle exerce le seul métier possible pour une paria dans son monde : assassin. Mais la guerre couve entre les vampires et les mages ; Sabina est envoyée pour infiltrer un des deux clans et assassiner son chef. Complots sanglants, secrets de famille et pouvoirs inattendus… n’importe laquelle de ces choses toute seule serait déjà difficile à gérer. Toutes ensemble, elles pourraient bien être fatales à Sabina !

Avis de Biscotte

Quand une auteur réussit à faire original avec du déjà vu, ça donne Sabina Kane !

Des romans de bit-lit qui exploitent l'idée des métisses, il en existe une tripotée. Cependant, Jays Wells nous offre ici un roman plein de bonnes idées et toutes très bien exploitées, sans le "syndrome du premier tome". En effet, nous découvrons l'univers petit à petit mais sans longueur et d'une manière logique.

Sabina Kane est un assassin moitié vampire et moitié mage. Élevée par sa grand-mère Lavinia, elle a grandi  parmi les Lilims et ne connaît pas du tout les mages que ce soit leur culture ou leurs pouvoirs. D'ailleurs, Lavinia a toujours tout fait pour que Sabina pense que les mages sont les méchants et que les vampires sont des victimes. C'est donc tout naturellement qu'elle pense que le mage qui la suit est en fait un assassin qui est là pour la tuer.

Les péripéties s’enchaînent comme dans tous les romans de bit-lit mais à aucun moment, on ne se sent submergé par les informations que l'auteur nous donne. Les personnages sont nombreux et si certains n'ont pas un caractère marquant, ils sont tous très obstinés. Les descriptions des scènes d'actions sont simples, voire même trop simples car des fois, cela faisait un peu fouillis mais ce n'est absolument pas dérangeant. Par exemple, à certains moments, on se demande si untel est mort ou non et là ça passe à un combat entre deux autres personnages, du coup on est un peu dans le flou pendant quelques lignes. Ce n'est  vraiment pas grand-chose comparé à la qualité du roman.

En conclusion, Métisse est un roman qui s'apprécie dans sa totalité. La conclusion nous donne l'impression d'une fin de film dans le sens où il y a un "à suivre" mais que ça pourrait se terminer là. Heureusement pour nous il y a bien une suite, dont la version poche sortira en octobre 2012. Vraiment, il faudrait pouvoir accélérer le temps juste pour les sorties de livres !


Cabaret, tome 1 : Ingénue de Jillian Larkin



Cabaret 
Tome 1 : Ingénue
de Jillian Larkin
Editions Bayard Jeunesse

Sortie le15 mai 2012
Format Broché / Pages 450 / Prix 16,90€


Présentation de l'éditeur

Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la fête. Un soir, elle sort en cachette en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un bar clandestin, tenu par le bras droit d'Al Capone. Elle y rencontre Jérôme, le pianiste de l'orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire est impossible : Gloria est blanche, Jérôme est noir et, dans cette Amérique des années 20, les relations mixtes sont interdites...
De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d'une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte.


Avis de Chani

Chicago, 1923. Imaginez l’ambiance des années folles, la prohibition, Al Capone & Co. Les femmes se coupent les cheveux pour devenir des garçonnes, la bonne société réprouve ces comportements, on danse le Charleston et la ségrégation est toujours de mise. Dans ce contexte, nous allons suivre trois jeunes filles en quête d’émancipation. La douce Gloria, jeune fille modèle, fiancée, qui va découvrir les clubs clandestins qu’elle considérait jusqu’ici comme des lieux de perdition, et surtout Jérôme, le pianiste, dont elle tombe rapidement sous le charme. Mais Gloria est fiancée, Jérôme est noir, et il ne lui accorde que peu d’attention. Lorraine, sa meilleure amie, extravertie, qui se meurt d’amour pour leur ami commun Marcus, et tente vainement de conquérir son cœur par tous les moyens. Enfin Clara, la cousine de Gloria, officiellement venue de la campagne pour aider à préparer le mariage. Sous son masque de naïveté et d’innocence, Clara a un passé sulfureux derrière elle, et ce séjour lui permet de le fuir. Amours, rivalités et destins contrariés, les jeunes filles vont voir leurs vies bouleversées, au son du jazz et dans la fumée de cigarette.

Autres temps, autres mœurs, Ingénue est une petite merveille de fraîcheur. À la fois romance, étude de mœurs et tragédie, vous ne pourrez pas quitter ce livre avant la fin. L’ambiance des années vingt y est parfaitement bien retranscrite, le ton est juste, et la ségrégation abordée avec intelligence. Les personnages sont attachants, chacune des trois jeunes filles prend une direction qu’on n’attendait pas forcément, sans mièvrerie ni pathos. Si le début est un peu lent, le rythme s’accélère et les évènements s’enchaînent. Le récit est découpé selon les points de vue successifs de Gloria, Lorraine et Clara, permettant d’avoir une vue plus globale des évènements, ce qui a pour effet de nuancer certains actes ou propos. Par contre l’auteur est diabolique, cette alternance de points de vue fait du livre un vrai page-turner puisque le lecteur veut toujours connaitre la suite des évènements.

Ingénue est réellement une lecture originale et plaisante, Jillian Larkin a su donner un goût d’interdit mais aussi de candeur à son roman qui vous happe et vous laisse avec quelques notes de jazz en tête quand vous le refermez.

Damnés, tome 3.5 : Amours Damnées de Lauren Kate


Damnés
Tome 3.5 : Amours Damnées

de Lauren Kate
Editions Bayard Jeunesse

Sortie le 7 juin 2012
Format Broché / Pages 200 / Prix 14,90€


Présentation de l'éditeur

La Saint-Valentin, fête des amoureux, sème le trouble parmi les quatre couples phares de la saga « Damnés ».

En cette veille de la Saint-Valentin, l’amour est au coeur de toutes les préoccupations. Et alors que ce jour est, pour les uns, celui des serments et révélations, pour les autres, il est celui du déchirement et du sacrifice... Shelby et Miles, qui pensaient être enfin rentrés en Amérique, se sont en fait égarés en Angleterre, à l’époque médiévale, et semblent troublés par l’excitation de la fête. Lucinda erre comme une âme en peine, abandonnée par Daniel. Roland, lui, ne parvient pas à oublier Rosalinde, son grand amour. Quant à Arriane, son histoire avec Tess est menacée des foudres de Lucifer. Luce, pour une fois, aura elle aussi la chance de vivre une unique Saint-Valentin avec Daniel.

Lauren Kate a grandi à Dallas et a commencé à écrire à New York. Elle vit à Laurel Canyon avec son mari.  

Avis de Chani
Ancré dans la série Damnés de Lauren Kate, Amour damnées est un recueil de quatre nouvelles mettant en scène, le temps de la Saint-Valentin, les personnages récurrents de la série. On s’éloigne de la trame principale, ne cherchez pas de révélations fracassantes dedans, il s’agit d’un livre autonome qui pourrait même être lu indépendamment de la saga. En revanche, pour ceux qui la suivent, il vaut mieux avoir lu le troisième tome, Passion, avant.

La première nouvelle met en scène Shelby et Miles et fait prendre un tour nouveau à leur relation. La deuxième est centrée sur Roland qui voit son passé ressurgir et l’amener à faire des choix mettant en exergue son sens du sacrifice. C’est ensuite le tour de l’amour interdit avec Ariane, amoureuse d’un démon. Le recueil se termine avec Luce et Daniel, qui seront pour une fois libérés de leur malédiction et pourront pleinement profiter de la fête des amoureux.

Je le disais en amont, à part se replonger dans l’univers de Lauren Kate et faire davantage connaissance avec ses personnages, rien de neuf sous le soleil dans Amours damnées. Juste une parenthèse sucrée qui ravira les fans de la série.

Succubus Tome 6 : Succubus Revealed de Richelle Mead

Succubus
Tome 6 : Succubus Revealed

de Richelle Mead

Éditions Bragelonne

Sortie 13 juillet 2012
Grand Format / 384 pages / 21 €

Présentation de l'éditeur :

Seth a risqué son âme pour devenir l’amant de Georgina Kincaid. Mais avec un patron comme Lucifer, Georgina ne peut pas simplement raccrocher ses talons hauts… Elle se retrouve même obligée d’accepter une mutation à Las Vegas. Elle a beau être l’un des meilleurs éléments de l’Enfer, s’il existe pour elle une chance de se sortir de sa condition de succube, elle a bien l’intention de la saisir. Elle espère simplement ne pas y perdre l’homme pour qui elle est prête à tout sacrifier.


Avis d'Elaura :


Il y a des séries qui vous sont proches plus que d'autres. Et ce, pour diverses raisons : une héroïne attachante, ou un univers que vous appréciez particulièrement. Le style de l'auteur et la manière dont il met en scène ses personnages. Tout un ensemble de choses qui font de cette série la vôtre, celle que vous suivez pendant des années jusqu'à son épilogue. Succubus en fait partie.
Tenir entre les mains le dernier tome vous procure une émotion intense, et c'est avec une crainte toute révérencielle que vous en débutez la lecture. Parfois la déception se fait sentir, pas ici. Richelle Mead offre une fin à la hauteur de nos espérances et surtout amplement méritée par ses protagonistes.

Nous ne reviendrons pas sur l'histoire, car il est difficile de ne pas trop en dire et surtout, nous souhaitons laisser le lecteur découvrir par lui-même le dénouement et ses multiples rebondissements.
Sachez seulement que l'émotion sera au rendez-vous, et que même si certains éléments étaient attendus, le lecteur sera malmené souvent, irrité parfois, mais toujours touché et transporté par le récit.
Nous refermons le livre le sourire aux lèvres, les larmes plein les yeux et la satisfaction d'avoir vécu une formidable aventure en compagnie de Georgina et de son mortel amoureux.