Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 29 juillet 2012

Les Fantômes de Maiden Lane Tome 3 : Désirs enfouis d'Elizabeth Hoyt



Les Fantômes de Maiden Lane

Tome 3 : Désirs enfouis
d'Elizabeth Hoyt

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passion

Sortie le 2 mai 2012
Poche / 344 pages / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

À l'orphelinat de Maiden Lane, Silence Hollingbrook a adopté la petite Mary Darling. Lorsque le redoutable contrebandier Mickey O'Connor kidnappe l'enfant, qui se trouve être sa bâtarde, Silence, folle d'angoisse, se précipite dans sa somptueuse demeure sur les bords de la Tamise. Mais O'Connor refuse de lui rendre la fillette, qu'il dit menacée par ses ennemis. Silence n'a qu'à venir vivre chez lui si elle veut voir Mary, décrète-t-il. La jeune veuve n'a d'autre choix que d'accepter, même si elle sait que sa réputation en sera à jamais ternie. Elle ne se rend pas compte que O'Connor lui a tout simplement tendu un piège machiavélique...


Avis d'Elaura :

Depuis le premier opus de cette nouvelle série d'Elizabeth Hoyt, nous attendions ce tome avec une grande impatience, tant la rencontre entre Silence Hollingbrook et le terrible mais non moins fascinant Mickey O'Connor fut intense.
Désirs enfouis est donc un roman important dans la saga, puisqu'il nous permet de découvrir enfin l'identité du fameux fantôme de Saint-Giles, mais il lève également le voile sur nos deux héros, que nous côtoyons depuis le tout début.

Si le roman fourmille d'informations et de rebondissements, il n'est pourtant pas tout à fait à la hauteur de nos espérances. La relation entre Silence et Mickey promettait d'être assez explosive et pourtant, nous ne retrouvons pas vraiment la sensualité un brin débridée de l'auteur. Contre toute attente, Désirs enfouis est plus romantique et plus « fleur bleue » que ce à quoi nous avait habitué l'écrivaine. Pour le coup, la déception peut se faire sentir.
Cependant, ce troisième tome reste un livre de qualité avec lequel nous passons un bon moment, d'autant plus que l'arrivée de nouveaux personnages et la fin nous laissent entrevoir une suite des plus passionnantes.

Les Chroniques de Siala, tome 3 : Le vent d'ombre

Les Chroniques de Siala
Tome 3 : Le Vent d'Ombre
d'Aleksei Pekhov

Éditions Pygmalion
Collection Fantasy

Sortie le 25 avril 2012
Grand format / 22,90 €


Présentation de l'éditeur :

Après la perte de nombreux frères d'armes, les trahisons et plus de batailles qu'on ne peut en compter, après avoir été capturé par de terrifiants ravisseurs, Harold l'Ombre atteint enfin Hrad Spein, le Palais d'Os, où doit se dérouler la phase la plus critique de sa quête: descendre au coeur de cet ancien lieu sacré pour y retrouver la Corne Arc-en-Ciel, la seule arme capable de déjouer les plans de l'Innommable, qui n'a jamais été aussi près d'asservir le monde libre. Mais de nombreux dangers, qui ont coûté la vie à bien des hommes de valeur avant lui, parsèment encore le chemin de Harold et, cette fois, il est seul...

Avis de Biscotte

C'est avec impatience que nous nous plongeons dans le dernier tome des Chroniques de Siala, qui est plus épais que ses prédécesseurs pour notre plus grand plaisir. Un vrai bonheur de se replonger dans l'univers, si riche, qu'Aleksei Pekhov nous a décrit au fil des pages avec talent. Les descriptions sont très visuelles et précises mais sans être lourdes, c'est le mélange le plus efficace qui soit pour une immersion complète dans Siala. 

Après de lourdes pertes, Harold l'Ombre et ses compagnons ne sont plus très loin de leur but, ils entament la dernière étape avant d'arriver à Hrad Spein. Ils sont de moins en moins nombreux pour affronter des dangers qui sont, quant à eux, de plus en plus redoutables. Ils vont devoir redoubler d'effort et d'attention pour ne pas se faire piéger ou tuer malencontreusement. Ils sont poursuivis par les hommes d'Alistan Pargain, du Maître, des Gris et de l'Innommable... on peut dire qu'ils n'auront pas le temps de s'ennuyer, surtout quand on pense que, dans le lot, il y a Face-de-Craie et Lafresa. 

Dans ce troisième tome, nous en apprenons plus sur les Danseurs d'Ombre, sur l'origine du monde de Siala ainsi que sur les raisons de chacun de récupérer la Corne Arc-en-ciel. Nous en apprenons beaucoup plus sur Kli-Kli et les raisons pour lesquelles il a des pouvoirs. Le rythme est un peu plus soutenu que dans les tomes précédents, il nous fait l'effet d'une course poursuite constante mais pas de manière désagréable, bien au contraire. Vers la fin, nous assistons aux combats même quand Harold ne s'y trouve pas et cela est très agréable à lire. 

Beaucoup d'action, de l'humour, une psychologie des personnages très intéressante et des rebondissements étonnants... voici tous les ingrédients qui font que cette série est une pure merveille de fantasy. Les chroniques de Siala sont un "phénomène de librairie" en Russie et sont "l’œuvre de fantasy la plus lue de l'autre côté du Caucase". Eh bien quand on a lu la trilogie on comprend pourquoi.