Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 20 mai 2012

Trahisons et faux semblants de Ludovic Rosmorduc


Trahisons et faux semblants
de Ludovic Rosmorduc


Editions BAAM !

Sortie le 11 janvier 2012
Format Broché / Prix 14,80€
 



Présentation de l’éditeur : 

Autrefois, Anoth était une petite cité portuaire divisée en trois castes : d’un côté, celle des chevaliers de l’ordre des Paladins ; de l’autre, la confrérie des religieux ; et pour finir, la Guilde des magiciens.
L’Inquisition ayant dissous cette dernière, Albéric d’Angarande est l’ultime représentant de son ordre. C’est donc esseulé au sommet de sa tour qu’il observe chevaliers et religieux se mener une compétition féroce pour régner en maître.
Au point de les pousser à commettre ces crimes atroces qui font planer un parfum de terreur sur la cité ?



Avis de Molina

Un roman fantasy pour adolescents qui devrait faire plaisir à un public assez étendu.

Voici le troisième opus que nous offre Ludovic Rosmorduc par l'intermédiaire des Éditions BAAM! . Si l'univers reste commun aux trois livres, l'espace-temps est différent et modifie un peu plus chaque fois ce petit monde qui commence à devenir familier.
Que ceux qui n'ont pas lu les autres tomes ne s'affolent pas, les précédentes aventures ne sont pas nécessaires à la compréhension de l'histoire.

Le tertre des âmes nous avait plongés dans un univers médiéval où la magie était reconnue, et L'héritière du temps nous avait montré les dérives du fanatisme religieux dans ce même environnement où la magie commençait à décliner. Eh bien Trahisons et faux-semblants achève l'histoire de la magie : l'auteure nous dévoile un monde où la magie est devenue taboue, et où les mages sont en voie d'extinction. Il n'en reste plus qu'un, un vieil homme qui vit reclus avec un vieux serviteur, dans les souvenirs de la gloire d’antan.

L'ambiance reste dans le style médiéval mais toujours aussi sombre. Les querelles de pouvoirs sont une fois encore au centre du récit et nous prouvent que les hommes cherchent décidément toujours à crier au loup !
Le mage Albéric, cherchant à tromper son ennui, se lance dans une enquête sur une série de meurtres qui a lieu dans la ville d'Anoth. Si cette inspiration soudaine partira plus ou moins d'un bon sentiment, ses implications finiront par lui faire regretter son geste...
Si l'intrigue reste relativement simple, elle se laisse agréablement suivre. Les rebondissements sont assez nombreux et offriront au lecteur différentes pistes à suivre, même si l'assassin sera rapidement identifiable ce qui gâche un peu le tout. Malgré cela, les motivations et connaissances du meurtrier restant assez nébuleuses pour le liseur, maintiennent une forme de suspense qui le conduira jusqu'à la fin du livre sans aucune difficulté.

L'univers créé par l'auteur reste toujours aussi agréable et l'intrigue se laisse suivre sans trop de difficulté. Les plus jeunes comme les plus âgés pourront se divertir avec ce roman fantastique, à condition de ne pas être trop habitués aux intrigues complexes, car sinon ils risqueraient d'être un peu déçus.

La nuit du guerrier de Cindy Dees


La nuit du guerrier
de Cindy Dees

Éditions Harlequin 

Collection Nocturne

Sortie le 1er avril 2012
Format Poche / 288 pages / Prix 6,51€


Présentation de l'éditeur :

Envoyée dans la Perse antique pour chercher le sceau de magie qui sauvera l’humanité, Tessa est reçue au palais royal dont elle ressent bientôt, grâce à ses pouvoirs psychiques, l’étrange atmosphère faite de sensualité et de danger mêlés. Un soir, au cours d’une fête, elle fait la connaissance d’un guerrier : Rustam, dont la silhouette rassurante et le sourire lumineux la séduisent. Mais alors qu’elle tente par jeu de lire dans ses pensées, elle découvre avec stupeur qu’il a dressé autour de son esprit une muraille psychique infranchissable. Aussitôt les sens de Tessa sont en alerte. Qui est réellement Rustam ? Se peut-il qu’il n’ait voulu la séduire que pour mieux la surveiller et découvrir son secret ?



Avis de Molina

Une petite romance bien agréable qui a le mérite de changer un peu.

La collection Nocturne est connue pour ses romances et il y a du bon et du moins bon. Cette fois, c'est plutôt une bonne pioche !
Le thème initial, à savoir les voyages dans le temps, est plutôt original même s'il peut en effrayer plus d'une. En effet, nombre d'amatrices de romances peuvent être désorientées voire totalement rebutées par l'aspect science-fiction / anticipation. Autant les rassurer tout de suite : s'il est vrai que le contexte de départ se place dans un futur proche disposant de la technologie permettant une telle aventure, il reste assez anecdotique dans l'histoire qui se déroule principalement dans la Grèce antique. Il faut d'ailleurs saluer le travail de recherche de l'auteure qui s'est relativement bien documentée sur le conflit qui opposât les Grecs aux Perses à cette époque. L'ensemble est non seulement très crédible mais également très attirant, ce qui est assez rare.

Parlons un peu des personnages, car sans eux, même avec un univers bien construit, il n'y aurait pas d'histoire d'amour !
D'un côté nous avons Tessa, officier de l'armée, rompue au combat et au commandement. C'est une femme du XXIème siècle, elle est donc indépendante, méfiante et avec un caractère bien trempé ! Ses habitudes du commandement se ressentent d'ailleurs beaucoup dans certains passages et il faut bien avouer que c'est très agréable de voir une héroïne qui ne tremble pas devant la moindre situation un peu imprévue.
De l'autre côté, voici Rustam, mâle au corps d’athlète et aux performances physiques qui en font un véritable étalon. Il est issu d'une civilisation où les femmes sont nférieures aux hommes et où elles servent essentiellement à la reproduction, autant le dire ses habitudes de macho vont avoir la vie dure avec une femme moderne ! Malgré tout, c'est aussi quelqu'un de loyal qui juge une personne non sur son sexe mais sur ses aptitudes. Ajoutez à cela une absence de de blocage contre le changement, c'est l'homme idéal, non ?
Leur rencontre sera décisive pour l'un comme pour l'autre et ils vont se retrouver bien malgré eux toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Cette propension à attirer les ennuis donne un rythme au récit et soulage un peu le lecteur de la tension érotique omniprésente entre nos héros. Et heureusement, car si les scènes de sexe ne sont pas trop présentes (il y en a quand même, ne vous inquiétez pas petites coquines!), la température est très élevée et a tendance à devenir explosive à la moindre accalmie dans les péripéties.

Au final, Cindy nous offre une romance très agréable à lire dans une ambiance antique qui change un peu de ce qu'on peut trouver habituellement. Et bien qu'il ne s'agisse pas du livre de l'année, il vaut quand même le temps qu'on lui consacre.
À noter que, s'il s'agit effectivement du deuxième tome de la série, la lecture du précédent opus n'est absolument pas indispensable.