Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 18 février 2012

Le Chuchoteur de Donato Carrisi

Le Chuchoteur 
de Donato Carrisi 

Éditions Calman Lévy 

Sortie le 5 mai 2010 
Grand Format / 440 Pages / 21,90 € 


Présentation de l'éditeur : 

Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents.
La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement.
Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure...

L'avis de Lila :

S’il y a un roman qui a bien mérité toute la pub faîte à sa sortie, c’est celui-ci sans le moindre doute. Ce thriller sombre et original est passionnant de la première à la dernière page et il est quasiment impossible de le lâcher une fois la lecture commencée.

Le serial killer imaginé par Donato Carrisi fait assurément partie de ceux que l’on oubliera pas, tant son esprit machiavélique fait froid dans le dos. Chaque personnage est présenté avec minutie et humanité, l’auteur n’a négligé aucun détail, nous les rendant vivants et réels, presque palpables.

Rebondissements, faux-semblants et tensions nous emportent dès les premiers chapitres et ne nous laissent aucun répit jusqu’au mot Fin. On progresse dans l’intrigue en même temps que les enquêteurs, on devine certains détails rarement plus de quelques lignes avant eux et même les passages qui nous semblent évidents sont en fait totalement remis en question lorsqu’un nouvel éclairage arrive.

Cette course contre la montre n’épargnera rien ni personne et il est impossible de dire qui est le tueur ou quel est son objectif avant d’avoir fini ce roman.
Un livre indispensable pour les amateurs de thrillers, à lire absolument !



Également sorti le 1 juin 2011 au format poche aux éditions Le livre de Poche (576 Pages / 7,50 €).

Jessie Shimmer Tome 1 : Liens Infernaux

Jessie Shimmer
Tome 1 : Liens Infernaux
de Lucy A. Snyder

Éditions Eclipse
Collection Bit-lit

Sortie le 21 mars 2011
Format Broché / 368 Pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

En plein coeur de l’Ohio, Jessie Shimmer vit une histoire d’amour où la magie et la passion s’entremêlent avec Cooper Marron, son amant aux airs de mauvais garçon, qui lui enseigne l’art de se servir de ses pouvoirs surnaturels. Alors qu’ils tentent de mettre fin à une sécheresse en invoquant un orage, un portail démoniaque s’ouvre et Cooper est aspiré hors de ce monde, laissant Jessie affronter seule un démon féroce soudain lâché dans la nature.
À la suite de ces événements, Jessie, qui ignore encore presque tout de son identité véritable, est déclarée hors la-loi. Elle en est réduite pour survivre à compter sur son sens de la débrouillardise, ainsi que sur l’aide de son familier, un furet du nom de Palimpseste. Poursuivie par une cohorte d’ennemis mal intentionnés, Jessie est bien décidée à découvrir ce qui est arrivé à Cooper. Mais en remuant ciel et terre pour retrouver son homme, elle va être abasourdie par ce qu’elle va mettre au jour, et par ce qu’elle doit finalement faire pour les sauver tous.

 L'avis de Lila :

Dans la famille des héroïnes Bit-lit, je demande Jessie Shimmer ! Comme ses consœurs, la demoiselle est belle, sexy, impulsive et possède un fort tempérament. Le personnage est haut en couleur et ne laissera personne indifférent. Alors qu’elle effectue un rituel magique dans un champ avec Cooper, son compagnon, des événements imprévus surviennent et ils se retrouvent séparés. Aidée par son familier, un furet, Jessie décide de partir à la recherche de son homme coûte que coûte, et ce, même si tout semble se liguer contre elle.

Dès le départ le ton est donné, le roman démarre sur les chapeaux de roue et l’héroïne est véritablement malmenée, mutilée même. L’action est là et les événements s’enchaînent à toute allure, les pages se tournent sans que l’on s’en rende compte. Jessie fera tout pour retrouver l’homme qu’elle aime, et peu importe ce qu’elle devra affronter pour cela. Rarement on a vu une héroïne de bit-lit autant mise sous pression, chez Lucy A. Snyder, l’expression « avoir des problèmes » prend tout son sens.

Cependant, le roman n’est pas dénué de défauts, bien au contraire. Les personnages sont parfois inutilement violents et vulgaires, tant dans leurs actes que dans leurs paroles et on trouve ça et là des passages un peu brouillons. Certaines situations se résolvent sans qu’on ait vraiment bien compris comment et pourquoi. Quant à l'héroïne, elle fait parfois preuve d'une susceptibilité agaçante. On sort de la lecture avec un sentiment mitigé, la liste des reproches à faire est conséquente et, pourtant, on doit admettre que l'on a tourné les pages avec frénésie, que l'on avait hâte de connaître le dénouement et même, que l'on est impatient d’entamer le tome suivant.

Voilà un roman de caractère qui nous entraîne dans un tourbillon d’action, sans nous laisser le choix et qui ne nous lâche pas avant la dernière page.

Simon’s cat et le chaton infernal

Simon’s cat et le chaton infernal
de Simon Tofield

Éditions Fleuve Noir

Sortie le 10 novembre 2011
Broché / 200 Pages / 14,90 €



Présentation de l'éditeur :

Ce petit chaton hirsute toujours dans ses pattes et à proximité de sa gamelle va finir par le rendre chèvre. C'est bien simple, qu'il essaie de manger, de dormir, de taire sa toilette, le chaton se trouve toujours en travers de son chemin. Le chat de Simon en a ras les moustaches, mais une chose est sûre, il n'a pas dit son dernier mot !


L'avis de Lila :

Troisième tome des aventures de Simon le chat, ce nouvel album est un délice d’humour et de tendresse. Difficile de ne pas sourire aux bêtises de ce gros matou pas piqué des mouches qui voit arriver sur son territoire un mignon petit chaton pas si sage. La cohabitation s’annonce compliquée et Simon Tofield croque une succession de scènes cocasses, drôles ou tendres avec un talent évident.
Sans prétention, tout en finesse et pertinence, ce nouvel opus parlera forcément aux possesseurs de chats, qui retrouveront ici des comportements typiques de leurs compagnons à quatre pattes. Les autres en riront tout autant.
Les dessins, en noir et blanc, sont soignés, tantôt très épurés, tantôt fouillés et l’on dévore avec plaisir les pages de cet album plein de bonne humeur et d’humour.

À consommer sans modération !


Les frères Malory, tome 1 : Le séducteur impénitent


Les frères Malory, 
Tome 1 : Le séducteur impénitent
de Johanna Lindsay

  Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Réédition le 19 janvier 2011
Format Poche / 316 Pages / 6,50 €


Présentation de l'éditeur :

C’est maintenant ou jamais ! Nicolas lance sa monture vers la jeune femme, la saisit par la taille et la jette en travers de la selle. Bien joué ! Même à jeun, il n’aurait pas mieux fait. Sa victime commence à hurler, il lui enfonce un mouchoir de soie blanche dans la bouche et lui lie les poignets avec sa cravate. Une maîtresse infidèle ne mérite pas d’autre traitement ! Savourant sa vengeance, Nicolas retourne chez lui avec son précieux fardeau. Et découvre, stupéfait, la vérité : ce n’est pas Selena qu’il a enlevée, mais une inconnue ! Ravissante au demeurant : d’immenses yeux bleus dans un visage aux reflets d’ivoire, une robe de mousseline rose qui ne cache rien de ses formes provocantes... Et si, après tout, sa terrible méprise se révélait la plus délicieuse des erreurs ?

L'avis de Lila :

On ne présente plus Les frères Malory ! Premier opus d’une longue saga familiale, Le séducteur impénitent a la lourde charge de poser un cadre complexe, de présenter un grand nombre de personnages et de nous divertir également grâce à une charmante histoire d’amour. De ce fait, il y a un grand nombre d’éléments à appréhender pour le lecteur, ce qui ne se fait pas aisément.

Les premiers chapitres sont riches en protagonistes, à tel point que l’on se surprend parfois à s’arrêter pour tenter de se souvenir de qui est untel et quelle est sa relation avec les autres. L’envie de reposer le roman est alors tentante, mais on se souvient de son excellente réputation et l’on persévère. Heureusement, passés ces premiers chapitres troubles et déroutants, la relation entre nos deux héros commence et la magie opère.

On oublie instantanément la longue liste de personnages présentés pour se focaliser sur Nicolas et Reggie. Leur relation est à la fois singulière et romantique. La passion entre eux est immédiate et des sentiments bien plus profonds ne tardent pas à se joindre à la fête. Pourtant, Nicolas cache des blessures qui l’empêchent de se donner entièrement à Reggie, et le quiproquo qui les conduira à se marier n'y changera rien.

On assiste alors à une longue danse entre nos deux héros, qui s’adonnent avec plaisir au jeu du « Je t’aime, moi non plus ». On s’agacera parfois de leurs réactions respectives, même si l’on comprend leurs motivations. Nicolas se conduit comme un vrai goujat et Reggie perd souvent des occasions de s’énerver, mais malgré tout, on apprend à les apprécier et l’on s’attache à eux facilement. De plus, l’auteure est attentive à la psychologie des personnages et cela permet de rendre cohérents leurs sentiments et leurs attitudes.

Pour résumer, ce roman souffre de quelques longueurs et de passages qui sont susceptibles de perdre le lecteur, mais il est plaisant à lire malgré tout et il est indispensable pour attaquer la suite de la saga dont il pose les bases. La plume de Johanna Lindsey est efficace et la famille Malory suffisamment attachante pour faire oublier ces quelques défauts.