Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 20 janvier 2012

Espionne de sa Majesté de Mary Hooper

Espionne de sa Majesté
de Mary Hooper


Editions Gallimard Jeunesse

Sortie le 26 août 2010
Grand format / 300 pages / 12 €


Présentation de l'éditeur :

Bonne d’enfants chez le Dr Dee, magicien de la cour et conseiller personnel de la reine Élizabeth 1ère, Lucy fait à présent partie intégrante de la maisonnée. Nommée espionne de Sa Majesté après lui avoir sauvé la vie, la jeune fille attend néanmoins avec impatience de se voir confier une mission secrète et pouvoir retourner à la cour. Tandis que grondent des rumeurs de complots venues d’Écosse, d’étranges soupirs se font entendre dans la maison du magicien. Décidée à élucider ce mystère, Lucy se tient aux aguets et surprend bientôt une conversation entre son maître et le sinistre Dr Kelly où il est question d’enlèvement. Avec la foire sur la Tamise gelée, les visites de Tom, le fou de la reine, dont elle est amoureuse et sa présence au palais le soir de Noël, Lucy ne sait où donner de la tête. Et voici que la reine lui confie enfin sa première mission…


Avis de Scende

Le Dr Dee, employeur de Lucy, prépare encore une fois un mauvais coup sous l’influence de l’abjecte M. Kelly qui l’y incite largement. Lucy va déjouer leurs plans et à nouveau proposer ses services à la reine. C’est le bouffon de cette dernière, Tomas, qui lui indique ses missions.

Comme le premier tome de cette trilogie, ce roman est nettement destiné à un public jeune : l’histoire commence lentement, et l’action que le titre semble promettre se fait attendre. C’est donc un roman très calme d’un point de vue péripéties, mais particulièrement détaillé quant aux us et coutumes de l’époque.
Le style toujours très simple nous invite à une lecture fluide et agréable. Et bien que le glossaire soit régulièrement sollicité, le roman lui-même nous permet de découvrir et d'apprendre plus sur l’époque Victorienne. Ces allers et retours entre le glossaire et l’histoire peut toutefois en agacer plus d'un.

Un peu plus d’action vers le milieu du livre donne au lecteur une bonne impression et le plonge dans l’histoire. Malgré cela, ces passages d’action sont peu nombreux et les actes eux-mêmes sont d’une extrême simplicité. Au final, il se passe peu de choses pour un livre contenant tout de même 300 pages.

Pour conclure, les amoureux du genre auront passé un agréable moment, même si le contenu du livre n’aura pas été transcendant.

October Daye Tome 1 : La malédiction de la rose


October Daye
Tome 1 : La malédiction de la rose
de Seanan McGuire

Editions Pygmalion
Collection Darklight

Sortie le 8 juin 2011
Format broché / 15,90€


Présentation de l'éditeur :

Ne vous y trompez pas, le monde des faës n’a jamais disparu. Ils se cachent mais ils sont là, dans un univers parallèle au vôtre. Comment je le sais ? C’est simple, du sang faë coule dans mes veines. Pourtant, j’ai tenté de le fuir ici, à San Francisco, parmi vous... sans succès.

Il y a très longtemps de cela, j’avais tout pour être heureuse : un mari, une petite fille, un job. Une vie normale à vos yeux. Mais j’ai tout perdu, d’un coup d’un seul, et cela fait des années que je tente de me reconstruire. Je ne demande rien à personne et ne m’occupe que de mes oignons...

Seulement, rester sourde à la magie lorsqu’elle coule dans votre sang n’est pas si simple. Et lorsqu’une ancienne ennemie me lie à mon assassin par un sortilège, je n’ai plus qu’une solution : affronter mon passé...

Avis de Molina

Un premier roman très agréable pour une série prometteuse !

Voici October, ainsi nommée par sa mère à cause de son mois de naissance. Elle avait tout : un mari qu'elle adorait, une petite fille merveilleuse, un travail dans lequel elle s'épanouissait, et elle avait réussi à trouver un équilibre entre les deux parts d'elle-même. Car oui, sa nature est complexe, elle est changeling, c'est à dire moitié faë, moitié humaine, et en plus elle n'a pas eu de chance au tirage de loterie des pouvoirs magiques puisque les siens sont très limités...
Mais sa vie va basculer au cours de sa dernière mission : elle se retrouve prisonnière d'un sortilège pendant quelques décennies et perd tout. Quand enfin elle se libère, elle est brisée et fait tout pour couper les liens avec ceux qui appartenaient à son passé. Malheureusement pour elle, l'assassinat d'une ancienne amie va tout changer et rien ne va aller en s'arrangeant...

Le résumé annonce la couleur, ici pas d'héroïne pleine de vie et de happy end. Le début du roman est sombre et triste, à l'image des émotions d'October et il faut dire que ça n'est pas très motivant pour le lecteur. Heureusement, le meurtre d'une faë de sang pur va changer la donne pour notre plus grand plaisir. Notre héroïne se retrouve obligée, sous peine de mort, de se bouger un peu et d'arrêter pendant quelques temps l'auto-apitoiement. Suite à cela, nous découvrons l'univers riche et fantastique que l'auteure a à nous offrir. Un monde complexe où les hybrides ne sont pas bien traités et où les sangs purs ont tous pouvoirs, un monde qui reste à cheval entre celui des humains et celui des faës tout en méprisant l'un pour idolâtrer l'autre.

L'enquête est prenante et nous offre de nombreux rebondissements, mais sans pour autant être d'un suspense insoutenable. Tout s'enchaine avec un bon rythme qui ne laisse pas le lecteur sur sa faim et qui maintient une tension minimum tout au long du récit. La trahison va être au cœur de l'histoire et les retournements de situations aussi.
Les personnages ne seront jamais ce qu'ils semblent être et nous offrirons de bonnes et de mauvaises surprises chacun à leur tour. Certains sont attachants, d'autres prometteurs mais tous donnent envie d'être mieux connus. Espérons que l'auteure nous fera ce plaisir dans les prochains tomes.

Au final, ce premier tome de la série October Daye est prometteur. Il se lit très facilement et le lecteur ne s'ennuiera pas au milieu de ces changelings et de ces faës. Reste à voir si l'auteure arrivera à nous attirer encore plus dans son univers et à nous captiver davantage avec une intrigue plus entrainante.

 

Les Gardiens de l'éternité Tome 4 : Cezar d'Alexandra Ivy


Les Gardiens de l'éternité 
Tome 4 : Cezar
d'Alexandra Ivy

Editions Milady

Sortie le 23 septembre 2011
Poche /  7€

Résumé éditeur :


Les désirs obscurs déchaînent les plus folles passions…

Deux cents ans se sont écoulés depuis qu’Anna Randal s’est offerte à don Cezar lors d’une nuit de passion. Anna a alors été investie d’un pouvoir dont elle ne peut saisir la nature. Sa délicieuse rencontre avec la jeune femme a coûté cher à Cezar : deux siècles de pénitence.
Alors que les oracles lui ont ordonné de veiller sur Anna, Cezar est déchiré entre son devoir et son besoin de la posséder. Anna doit quant à elle choisir entre succomber à un désir ténébreux… ou accepter une destinée qui pourrait changer le monde pour l’éternité.


Avis de Molina

Après un troisième tome qui avait laissé un sentiment un peu mitigé aux fans, Cezar renoue avec la série telle que nous l'aimions tant.

Voici Cezar, condamné à quelques siècles d'esclavage pour avoir aimé une femme. Et voilà que ses bourreaux lui assignent une nouvelle mission : protéger celle qui l'a conduit dans cette situation.
Les retrouvailles sont explosives, la passion étant aussi présente qu'au premier jour, et pourtant chacun est sur ses gardes. Les tentatives d'assassinat se multiplient et notre héroïne tente d'y échapper avec l'aide de son vampire adoré, tout en ignorant pourquoi tout le monde semble tant lui en vouloir...

Une fois encore, l'auteure nous offre sur un plateau une jeune héroïne qui ignore tout de son passé et qui doit, sous peine de mort, en découvrir les secrets le plus rapidement possible. Mais dans ce nouvel opus, l'originalité est une fois de plus au rendez-vous. Les faës font leur apparition ainsi que la légende du roi Arthur et de toutes les histoires qui lui sont liées. Qu'il est plaisant de se souvenir de ces contes remplis de chevaliers en armures et de magie, une véritable évasion !

Côté passion, le lecteur sera une fois de plus servi ! Notre couple est hautement inflammable et la chaleur est torride dès qu'ils sont ensemble. Bien entendu, leur histoire ne se limite pas à ça et chacun se découvrira de tendres sentiments pour l'autre malgré les circonstances un peu ... tendues !
Bien entendu nous retrouvons également les couples précédents qui sont toujours aussi attachés les uns aux autres. Les femmes semblent d'ailleurs se lier d'amitié à l'image des vampires et forment elles aussi un petit clan bourré d'œstrogènes, un vrai plaisir pour les lectrices !

En bref, Alexandra Ivy continue sur sa lancée en nous offrant une romance paranormale très agréable à lire. Les sentiments sont là, tout comme la passion, et l'univers varié et en constant renouvellement ne lasse pas. Un bon moment de lecture qui n'attend que le prochain pour se répéter!