Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 31 août 2012

Le prince des vampires de Linda Thomas-Sundstrom

Le prince des vampires
de Linda Thomas-Sundstrom

Éditions Harlequin 

Collection Nocturne

Sortie le 1er juin 2012
Format Poche / 280 pages / Prix 6,60€


Présentation de l'éditeur :

Une ruelle déserte, des créatures qui fuient dans les ténèbres. Et du sang, le sang de ses parents assassinés par une horde de vampires tandis qu'un inconnu l'emporte au loin pour lui sauver la vie... Chaque nuit, ce cauchemar plonge Jesse dans l'effroi. Chaque jour, ce souvenir la pousse à traquer les créatures des ténèbres qui ont fait d'elle une orpheline. Pourtant, lorsqu'elle arrive au château de Lance Von Baaren, en Lituanie, Jesse sent un trouble étrange l'envahir. Car l'homme qui se dresse en face d'elle n'a rien d'un vulgaire buveur de sang. Majestueux, beau à pleurer, il la domine de toute sa haute taille et l'enveloppe d'un regard énigmatique. Un regard fait de tendresse et de désir mêlés qui la bouleverse, et lui rappelle un autre regard, une autre nuit...

L'avis de Lila :
Jesse est envoyée en Slovénie pour retrouver la fille d'un sénateur américain portée disparue. Elle est accompagnée de Stan, son fidèle employé. Alors qu'ils survolent des étendues désertes en hélicoptère, Jesse aperçoit un vampire, Lance Van Baaren, et est totalement désemparée. Pas seulement parce qu'il est incroyablement beau, charismatique, séduisant, etc., etc., mais surtout parce qu'elle a l'impression étrange de le connaître, sans savoir d'où lui vient ce sentiment. Le vampire la remarque également et reconnaît aussitôt Jesse, la petite fille qu'il avait sauvée à Los Angeles des années auparavant, alors que sa famille était attaquée par des vampires. La jeune femme est aujourd'hui encore traumatisée par ces événements passés, puisque ses parents sont morts lors de cette attaque, et elle n'a jamais su qui était la personne qui l'avait tirée de là. Elle en garde cependant une haine farouche des vampires et s'est donnée pour mission de tous les exterminer.

Ce roman possédait de nombreux atouts pour offrir un très bon divertissement : l'histoire se situe dans un lieu inhabituel, la Slovénie, de son côté Jesse a tout, sur le papier, d'une héroïne bit-lit pêchue et assoiffée de vengeance et quant à Lance, il n'est pas un vampire traditionnel. L'intrigue aussi semblait prometteuse, avec cette course contre la montre pour sauver la femme disparue et le mystère autour de la relation entre Jesse et Lance. Mais rien n'est exploité. Ce roman est complètement dénué d'action, c'est une longue succession de conversations où les personnages ne font que tourner en rond et survoler les sujets véritablement intéressants, quand ils ne réfléchissent pas chacun de leur côté sur des chapitres entiers à ce qu'ils ressentent au fond de leur cœur.

Aucune action donc, l'enquête sur laquelle travaille Jesse est totalement occultée, pour finalement être résolue en quelques pages vers la fin du roman. L'histoire se focalise uniquement sur Jesse et Lance. Lui voit en la jeune femme son âme sœur, quant à elle, elle tombe aussitôt sous le charme du vampire, mais elle le considère comme un monstre, ce qui complique un peu les choses. On a droit à de nombreux clichés : les âmes sœurs, le vampire beau comme un Dieu qui n'a pas touché une femme depuis des millénaires et l’héroïne vierge qui va tomber folle amoureuse de son pire ennemi au premier regard. Les scènes sensuelles sont également absentes, le vampire embrasse Jesse une ou deux fois, et elle n'est franchement pas réceptive. On aurait encore pu pardonner ce manque d'action, de sensualité et de profondeur si l'histoire était solide, mais on nage en plein brouillard tout le long. On ne sait pas vraiment où veut en venir l'auteur, on tourne les pages en se demandant si les choses vont enfin démarrer, mais non et on avance sans trop comprendre si les vampires sont connus des humains ou s'ils vivent cachés et si Stan est au courant ou pas (Jesse lui annonce dès le début qu'ils ont affaire à des vampires, mais finalement on apprend plus tard que Stan n'est pas au courant qu'ils existent : plutôt perturbant).

Des personnages qui manquent de peps, une intrigue cousue de fil blanc et une étonnante absence d'action et de sensualité font de ce roman une déception. Il avait tout pour sortir du lot positivement, mais l'auteur n'a exploité aucune des très bonnes idées avancées. Dommage.


La Maison Sans-Pareil Tome 1 : L'oiseau noir

La Maison Sans-Pareil 
 Tome 1 : L'oiseau noir
de Elliot Skell

Éditions Flammarion

Sortie le 06 juin 2012
Format broché / 352 pages / 13€

Présentation de l'éditeur :

La maison sans-Pareil est une vaste demeure capable de loger une ville entière : la famille Capelan vit en totale autarcie, chacun est libre de poursuivre les passions de son choix. Un jour, Omnia aperçoit une ombre noire qui rôde autour de la maison. Omnia découvre alors que de nombreux secrets sont bien gardés et que derrière les grands murs de la maison, rien n'est vraiment tel qu'il le paraît...


Avis de Chani
Il était une fois un Capitaine dont le patronyme était Capelan, qui construisit une demeure si grande et extravagante, qu’elle n’avait de « maison » que le nom, plus proche d’un véritable village de par son nombre d’habitants et son organisation. Respectant la tradition, chaque génération de Capelan a à sa tête son Capitaine, et justement notre histoire commence avec le tragique décès de l’actuel Capitaine, tombé dans les escaliers… Si tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit d’un accident, la petite Omnia va observer les uns et les autres, enquêter, voir des signes étranges comme ce grand oiseau noir qui survole la Maison, et commencer à avoir des doutes…

Elliot Skell nous propose un univers complètement décalé et pourtant cohérent, dans lequel la Maison est bien sûr le personnage principal. À ce propos, l’illustration de couverture d’Aurélien Police restitue à merveille l’ambiance et l’esthétique que le lecteur imagine à travers les descriptions de l’auteur. Les personnages ont tous leurs particularités et vivent chacun dans leur monde, aussi décalés que l’est la Maison. Seule Omnia, âgée de douze ans paraît remettre les faits établis en cause, et elle va essayer de mettre à jour la vérité sur les derniers événements.

Je pense que La Maison Sans-Pareil est typiquement le genre de livre qu’on adore ou qu’on déteste. Pour ma part j’ai vraiment apprécié de me promener dans la Maison et suivre l’enquête avec Omnia dans ce huis clos parfois oppressant. Ce livre ne ressemble à nul autre, et je vous le recommande vivement si vous cherchez un livre original qui vous emmènera loin de votre quotidien.

mercredi 29 août 2012

La Trace de Christine Féret-Fleury

La Trace
de Christine Féret-Fleury

Editions Hachette
Collection Black Moon

Sortie le 6 juin 2012
Format Broché / Pages 252 / Prix 15€



Présentation de l'éditeur

Il y a Rébecca Lefèvre. La petite cousine française. Signes particuliers : néant. Et puis il y a Sarah LeFebvre, l'Américaine. Sarah qui réussit tout ce qu'elle touche. Sarah qui va se marier. Sarah que Rébecca aimait jusqu'au jour où elle lui a présenté son fiancé, le bel Adrian, pour qui Rébecca a eu le coup de foudre. Et voilà Rébecca forcée de jouer les demoiselles d'honneur pour sa cousine. Sauf que devant l'autel, la belle Sarah fait demi-tour, saute dans sa voiture, et embarque avec elle Rébecca et Lavinia, sa grand-mère si distante et soudain si proche. Les trois femmes tracent leur route, Sarah pour fuir son passé, Lavinia pour le retrouver, Rébecca pour se trouver. Mais elles ignorent qu'un serial-killer est à leurs trousses. Un meurtrier qui guette Sarah depuis la nuit des temps. 

Avis de Biscotte

La Trace nous raconte l'histoire de Sarah, future mariée qui s'enfuit tandis que la marche nuptiale résonne, de Rebecca, la cousine et demoiselle d'honneur, et de leur grand-mère Lavinia. Toutes les trois prennent la route 66 afin de fuir quelque chose. Pour Sarah c'est son futur époux qui lui a envoyé un bouquet de roses noires contenant des lames de rasoirs. Rebecca fuit son amour pour le futur marié. Et Lavinia garde ses motivations secrètes pendant quelques pages. Si les personnages sont basés sur de bonnes idées, ils manquent cruellement de profondeur.

Nous avons ici une narration à trois voix (Sarah, Rebecca et le tueur). On sent une différence de narration entre chaque personnage, par exemple, Rebecca va beaucoup plus décrire le décor et ses fantasmes que Sarah, qui va essentiellement parler de ses états d'âme. Le point de vue du tueur est le plus brouillon des trois. On se rend rapidement compte qu'il est complètement fou et fait une fixation sur Sarah. Malheureusement le rythme est un peu cassé par des changement de pronoms dans une même phrase, ou un manque de ponctuation.

Si l'histoire démarre sur les chapeaux de roues, cela ne dure pas, car une fois sur la route 66 il ne se passe plus grand chose. Les révélations sont trop prévisibles. Tout ça mis bout à bout nous donne l'impression de survoler l'histoire sans rentrer complètement dedans. Il y a aussi quelques passages sur la pendaison des sorcières de Salem... mis à part le fait que le tueur fasse une fixation sur ces morts affreuses, on ne comprend pas l'utilité de ces passages explicatifs.

Ne vous attendez pas à un thriller au sens où on l'entend aujourd'hui. La Trace est un petit livre (250 pages) à suspense sympathique qui nous fait passer un agréable moment sans prise de tête.

BZRK Tome 1 de Michael Grant

 BZRK
Tome 1
de Michael Grant

Éditions Callimard Jeunesse

Sortie le 20 septembre 2012
Format broché / 432 pages / Prix 18,90 €


Présentation de l'éditeur :


2040. Noah est un jeune Anglais dont le frère ainé, Alex, est interné dans le QHS d'un hôpital psychiatrique. Sadie est une riche adolescente Américaine qui assiste à un match de foot et voit le jet privé qui transporte son père et son frère s'écraser sous ses yeux. Leur vie à tous deux va basculer dès l'instant qu'ils sont touchés par BZRK, l'organisation qui se bat pour préserver la liberté individuelle face au clan des jumeaux Armstrong dont le but est d'uniformiser les consciences pour garantir la paix de l'humanité. Bienvenue dans la nano-dimension, où des insectes plus petits que le diamètre d'un cheveu, se livrent une guerre sans merci contre la folie, dans le cerveau humain et dans les profondeurs de la chair. Perdre n'est pas une option envisageable quand on risque la démence...


Avis de Chani :
Après Gone, BZRK est la nouvelle trilogie SF de Michael Grant, à paraître le 20 septembre 2012 aux éditions Gallimard Jeunesse.
Imaginez une technologie où des robots microscopiques (nanobots ou biobots) sont implantés (à votre insu ou pas) dans votre corps, pilotés par une personne qui acquiert ainsi la faculté de vous soigner, mais aussi de modeler vos goûts et vos pensées de manière à influencer vos actes. C’est chose possible dans BZRK. Si certains utilisent cette technologie de manière altruiste, d’autres en profitent pour servir leurs intérêts, sans scrupules.

On va suivre au départ Noah, impliqué à cause de son frère qui semble avoir perdu la raison, Sadie, seule héritière de la famille McLure après la disparition tragique de son père et son frère dans un accident d’avion, et « Bug Man » lignard de son état à la solde des frères Armstrong, venant d’échouer à sa dernière mission. S’ils n’ont rien en commun au départ, la caméra va peu à peu se reculer et permettre au lecteur de voir le tableau dans son ensemble et d’y incorporer de nouveaux personnages. Vous l’aurez compris, les uns sont les gentils de l’histoire, les autres sont les mauvais, et ils utilisent la nanotechnologie pour se livrer une guerre dont votre corps peut potentiellement être le champ de bataille…

Le début a été un peu laborieux. L’univers très riche créé par Michael Grant est un peu confus pour le lecteur qui y est parachuté, tout comme les termes utilisés (lignard, bots, nano…). Les personnages sont assez nombreux et il est assez compliqué de bien les cerner au départ, de savoir qui est qui et qui fait quoi. Mais une fois tout en place (c’est un peu long, mais soyez patient ça vaut le coup), il est difficile de lâcher ce livre. L’intrigue est bien construite et sans temps mort, et mérite que le lecteur s’implique dans les complots politiques et les manipulations psychologiques afin de ne pas perdre le fil. La plongée dans le corps humain grâce au nano (un peu à la manière de L’aventure intérieure pour ceux qui l’ont vu) est vraiment sympa, et si les cils sont décrits comme des rangées de troncs de cocotiers, je vous laisse découvrir d’autres descriptions moins ragoutantes ! Quant aux personnages, ils sont travaillés et attachants, avec pour ma part une mention spéciale à Vincent qui a ma faveur.

Ce premier tome de BZRK est très réussi, malgré un début lent et confus qui pourrait rebuter certains. Mais en poursuivant, le lecteur va découvrir un univers qui lui donnera forcément envie de découvrir la suite.


La citadelle des Ombres T1

La Citadelle des Ombres T1
  L'Apprenti Assassin ; L'Assassin du Roi ; La Nef du Crépuscule
de Robin Hobb


Pygmalion Éditions

Sortie le 06 juin 2012
Grand format / 1 116 pages / 21,90 €


Présentation de l'éditeur :
Aujourd'hui, en France et à l'étranger, La Citadelle des Ombres est unanimement salué comme l'un des chefs-d'œuvre de la littérature fantastique du XXe siècle, à tel point que certains le comparent au Seigneur des anneaux de J.
R. R. Tolkien.

Impossible, en effet, de n'être pas envoûté dès les premières pages par la force et le réalisme de l'intrigue, le foisonnement des péripéties et leurs rebondissements, l'atmosphère de mystère et de magie de plus en plus oppressante au fur et à mesure que l'on s'enfonce dans l'action. Au royaume des Six-Duchés, dans l'inquiétant décor d'une forteresse battue par les vents et les flots, Fitz, un jeune garçon issu d'une lignée royale, fait à la cour le rude apprentissage de la vie.

Un maître d'écurie, étrange et bourru, lui prodigue conseils et affection ; un vieux sage, isolé au sommet d'une tour, l'initie à la délicate perception du Bien et du Mal ; des molosses qui l'ont adopté lui apportent réconfort et protection. Commence alors pour le jeune homme un long voyage initiatique semé d'embûches et de trahisons. Un voyage sans retour au bout de l'angoisse, de l'amour, de la désespérance.

Confronté aux cruelles exigences de la loyauté, existe-t-il pour lui une autre voie que celle du sacrifice ? Avec un art consommé du suspense et une connaissance du cœur humain dont elle a le secret, Robin Hobb nous entraîne dans une bouleversante et superbe épopée.


Avis de Chani :
Cette réédition chez Pygmalion de La citadelle des Ombres réunit les trois premiers tomes français de ce que nous connaissons davantage sous le nom du cycle de L’assassin royal, soit les deux premiers de l’édition originale.
Le jeune Fitz, bâtard de Chevalerie, l’héritier du trône qui abdiquera en apprenant l’existence de son fils illégitime, va voir sa vie radicalement changer quand son grand-père maternel le confiera aux bons soins de son père biologique. Ce dernier remettra l’éducation du jeune garçon à son maître d’écurie, un homme aussi bon que bourru. En grandissant, Fitz va découvrir qu’il maîtrise le Vif (magie empathique vis-à-vis des animaux) et l’Art (qu’on peut grossièrement comparer à la télépathie). Deux dons qui lui seront bien utiles quand le roi lui proposera de devenir son assassin, une tâche induisant une grande loyauté et de nombreux sacrifices.
Parallèlement au récit de l’apprentissage du jeune homme, une menace apparaît clairement de la part des pirates qui assiègent la cité, et qui semblent dotés d’une force étrange.

Dans ce volume, ou plutôt ce pavé (1 116 pages, mes poignets s’en souviennent encore), on suit les débuts du jeune Fitz, de l’innocence de l’enfance à son destin d’assassin. Le personnage est complexe et attachant, et c’est avec plaisir que je l’ai suivi dans son apprentissage. L’avoir « vu » grandir permet en outre de lui pardonner ses côtés agaçants comme sa difficulté à prendre les décisions ou son auto-apitoiement.
L’univers des Six-Duchés créé par Robin Hobb est riche et immersif, le lecteur est plongé en pleine fantasy médiévale, au cœur des complots, batailles, et bien évidemment de la magie. L’écriture est fluide et nous emporte, tant et si bien que les quelques longueurs du récit passent presque inaperçues.
La citadelle des Ombres est vraiment un must de la fantasy, à lire absolument par les amateurs du genre. Néanmoins, et ce n’est là que mon avis personnel, la saga est un peu en-dessous du Trône de Fer de Georges R.R. Martin, car moins « intense » dans les thèmes que les deux ont en commun. C’est en cela que j’ai été un peu déçue, et c’est pourquoi je recommanderais, pour ceux qui seraient dans l’un ou l’autre des cycles, d’espacer la lecture des deux séries afin de les apprécier chacune à leur juste valeur.

lundi 27 août 2012

Dirk & Steel, Tome 5 : Le chant de l'âme de Marjorie M. Liu


Dirk & Steel
Tome 5 : Le chant de l'âme
de Marjorie M. Liu

Éditions J'ai Lu
Collection Darklight


Sortie le 29 Août 2012
Format poche / 331 pages / 8,90€



Présentation de l'éditeur :

« Je m’appelle Kitala Bell et malgré moi, je peux prédire l’avenir. Pas de chance, je ne peux voir que les morts violentes. Et aujourd’hui, c’est moi qui suis en danger. Mais comment reconnaître la menace lorsqu’elle vient tout droit des profondeurs de la mer et se cache sous la forme d’une musique envoûtante, irrésistible et dévastatrice ? »


Avis de Jm-les-livres :

Kitala Bell est une violoniste de talent et qui joue d’une manière presque magique. Elle a également la particularité de voir la mort des personnes qu’elle croise. Une noyade, un étranglement, s’il s’agit d’une mort violente, Kit est capable de voir sur le visage de la personne quelle sera sa mort. Cette faculté l’a peu à peu mise à l’écart des autres et à part quelques tentatives, elle ne prévient plus les gens qu’elle croise à propos de ce qu’elle voit.

M’cal est un triton de la race des Krackeni, capable d’ensorceler les gens avec son chant et de leur voler leur âme. Il peut vivre dans l’eau comme sur terre. Malheureusement, après être tombé amoureux d’une femme, cette dernière l’a enchaîné grâce à une malédiction. Pour elle, il doit chasser les âmes de personnes qu’il choisit au hasard et les lui rapporter pour qu’elle y puise jeunesse et pouvoir. Jusqu’à ce qu’elle lui demande de lui ramener l’âme de Kit.

Lors d’un concert, Kit aperçoit une femme, Alice, avec un couteau dans l’œil. Poussée par son instinct, elle décide de la prévenir qu’elle risque de mourir. Elle se retrouve alors embarquée dans des événements violents et dangereux. Kidnappée, violentée, elle est sauvée par M’cal, un homme mystérieux et intriguant qui lui annonce qu’il a pour mission de la tuer mais qui finalement la laisse partir. Mais Kit n’est pas décidée à laisser tomber et choisit d’essayer de sauver Alice de ses ravisseurs. Pour l’aider, elle appelle son amie Dela (l'héroïne de L’œil du tigre) qui lui envoie des membres de Dirk & Steel, dont son mari Hari, pour la protéger et l’aider à retrouver Alice.

Les descriptions de l’auteur sur la musique qu’entend Kit dans sa tête ou sur les sons de la vie sous-marine de M’cal nous permettent de ressentir pleinement ce qu’éprouvent les personnages. Kit et M’cal se complètent et sont en parfaite harmonie. Et malgré le fait que M’cal doive tuer Kit, on souffre avec eux des obstacles qui se dressent sur le chemin de leur bonheur et on souhaite les effacer pour qu’enfin ils puissent être ensemble.
Le rythme du récit nous entraîne de plus en plus vite dans l’histoire comme une accélération de tempo dans une partition et on suit les personnages à travers les épreuves en espérant que la note finale clôturera cette symphonie de la meilleure des manières.

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu les tomes précédents pour comprendre l'histoire, il suffit de lire les résumés pour resituer les personnages de Dela et Hari.

Les trois princes Tome 2 : Liaison inconvenante de Elizabeth Hoyt



Les trois princes
Tome 2 : Liaison inconvenante
de Elizabeth Hoyt

Éditions J'ai lu 
Collection Aventures et Passions

Réédition le 7 janvier 2015
Format Poche / 345 pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :

Harry Pye dégage une impression de force tranquille. Il a de larges épaules et, surtout, les yeux les plus verts du monde. Seul défaut : il est l'intendant de Georgina Maitland ! Un jour, après une succession de contre-temps - accident de voiture, orage, tous deux se retrouvent seuls en rase campagne, obligés de passer la nuit dans une petite cabane. Georgina a beau jouer la mutine, l'effrontée, l'intendant s'obstine à ne voir en elle que la riche propriétaire terrienne. Sa patronne. Il demeure respectueux, distant. Si agaçant, si séduisant... Comment lui faire comprendre qu'ils sont faits l'un pour l'autre ?

Avis de Chani :

Après le prince Corbeau, le prince Léopard. Harry Pye est l’intendant de Georgina Maitland, qui, une fois n’est pas coutume a hérité d’un domaine qu’elle dirige seule. À priori rien ne les rapproche, lui étant d’un milieu modeste, et la jeune femme appartenant à la haute société anglaise. Mais l’intendant est bourré de charme et de qualités qui le rendent irrésistible aux yeux de Georgina qui va tenter de le séduire, faisant fi des convenances, tandis que l’objet de sa convoitise se dérobe tant qu’il peut, conscient de sa condition…

Pour une fois, on a une situation qui sort un peu de l’ordinaire. Si, dans la romance historique, il n’est pas rare de croiser de beaux lord épris de jeunes filles sans le sou, l’inverse est déjà moins couru. Et ça fonctionne bien. L’assiduité de la cour de Georgina prête à sourire tant elle insiste, et Harry, pris entre son désir, sa fierté et les mœurs de l’époque, offre un personnage plutôt complexe et intéressant. 

Rebondissements, sensualité et cadre peu ordinaire, le tout mêlé au talent d’écriture d’Elizabeth Hoyt qui sait si bien créer un lien de proximité entre le lecteur et ses personnages, font de Liaison inconvenante une lecture fort plaisante.


Les sorties J'ai Lu de septembre 2012


J'ai Lu nous propose de très bons titres pour cette rentrée. Voici la sélection de l'équipe Bit-lit.com. On attends également la sortie du tome 5 de L'exécutrice : La revanche de l'araignée, de Jennifer Estep, ainsi que celle du tome 3 de la saga Le Clan Campbell : Trahi, de Monica McCarty. Sorties prévues pour le 19 septembre, mais toujours aucune couverture à l'horizon !
On vous tient au courant ! ;-)




Caroline, la passionnée
Les sœurs d'Irlande, tome 3
de Laurel McKee

Sortie le 5 septembre 2012
Poche / Prix 6,60 €

Présentation :
Mariée à dix-sept ans, Caroline est aujourd’hui veuve. Passionnée par les livres depuis l’enfance, elle rédige un ouvrage sur les mythes et légendes irlandais. Sur un coup de tête, elle décide de se rendre chez Grant Dunmore, un débauché notoire. Car dans sa demeure, sur une île isolée au nord du pays, il possède une riche bibliothèque, que Caroline rêve de consulter...




 Désirs fous
de Karen Robards


Sortie le 05 septembre 2012
Poche / Prix 6,95 €


Présentation :
En Virginie, Lilah achète un esclave, et lui offre la liberté, scandalisant tout le monde. C'était pour elle le seul moyen de sauver Joss, en qui elle a reconnu son beau capitaine. Ils appareillent pour la Barbade mais leur navire sombre. Sur l'île déserte où ils échouent, c'est elle qui devient esclave de ses étreintes enfiévrées.








Indécente
d'Emma Wildes


Sortie le 19 septembre 2012
Poche / Prix 6,60€


Présentation :
Un soir, Nicholas Manning et Derek Drake se lancent un pari : lequel des deux est-il le meilleur amant ? Caroline Wynn, une jeune veuve aux mœurs irréprochables sera la personne idéale pour les départager. Mais, quand Caroline exige de vérifier leurs dires, l’affaire se corse. Qu’à cela ne tienne, Nicholas relève le défi, déterminé à lui prouver qu’il est un amant d’exception.





 

Au-delà du pardon
de Shirlee Busbee

(ancienne couverture !)

Sortie le 19 septembre 2012
Poche / Prix 6,95 €


Présentation de l'éditeur :
Enceinte après avoir été abusée, Léonie se marie avec le premier venu qui l'abandonne aussitôt. Elle remue ciel et terre pour le retrouver.
NB : Ce roman est le quatrième opus de la saga "Sud" ou "Louisiane" de Shirlee Busbee dont les histoires se situent dans l'État du même nom. Le roman a déjà été publié par J'ai Lu en 1991 et en 1999, ainsi que par les éditions Presses de la Cité en 1985.










Le cavalier masqué
de Barbara Cartland


(ancienne couverture !)

Sortie le 5 septembre 2012
Poche / 188 pages / Prix 5,10 €


Présentation :
Dans la pénombre de la berline, Panthéa se fait aussi petite que possible et tente d'oublier son compagnon de voyage : Christian Drysdale, l'homme qu'elle vient d'épouser, l'homme qu'elle déteste. Un mariage forcé, un odieux chantage.
Elle a dû s'y résoudre afin de sauver la vie de son frère, condamné à la pendaison pour être resté fidèle au roi Charles II alors que Cromwell fait régner la terreur sur l'Angleterre.
Soudain, à un détour du chemin, surgit un homme armé qui prend d'assaut la voiture. Vêtu comme un grand seigneur, le visage caché sous un masque noir, il provoque Drysdale en duel ! Panthéa frémit. N'échappera-t-elle à un mari odieux que pour tomber aux mains d'un hors-la-loi ?








Sombre célébration
Lily Bard, Tome 3
de Charlaine Harris

Sortie le 12 septembre 2012
Format broché / Prix 8,90 €


Présentation de l'éditeur :
« Depuis le drame que j’ai vécu, mes visites à Bartley se sont faites rares. Mais aujourd’hui, me voilà de retour dans ma ville natale pour assister au mariage de ma sœur, qui m’a désignée comme sa demoiselle d’honneur. Malheureusement, j’ai bien l’impression qu’une nouvelle tragique est sur le point de s’inviter à la table. “Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais !” Il semblerait que j’aie trois jours pour trouver la réponse ! » 
(sources : Truebloodaddict.net)



dimanche 26 août 2012

Attachement de Rainbow Rowell


Attachement
de Rainbow Rowell

Éditions Milady
Collection Central Park

Sortie le 24 août 2012
Format broché / Prix 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble.

Avis de Jm-les-livres :

Lincoln, jeune homme de 27 ans, s’ennuie un peu dans sa vie. Il vit chez sa mère depuis la fin de ses études, il n’a pas eu de petite amie depuis sa première année de fac et il fait un travail qu’il n’aime pas. Enfin, ce n’est pas qu’il ne l’aime pas, c’est juste qu’il le trouve un peu immoral : il travaille au service sécurité Internet du journal local [i]Courrier[/i], où il est chargé de vérifier les e-mails des employés contenant des mots interdits (pornographie, sexe …). C’est comme ça qu’il découvre les e-mails de Beth, critique de cinéma, et Jennifer, secrétaire de rédaction. Ces deux femmes légèrement névrosées, pleines d’humour, échangent sur les aléas de leurs vies. Beth aimerait que son copain guitariste la demande en mariage et Jennifer se croit, comme à chaque période prémenstruelle, enceinte de son mari (elle sent une présence dans son ventre).

Dès le premier chapitre, le ton est donné. L’auteur nous offre une brochette de personnages amusants mais surtout criants de vérité. Les aléas de la vie de Beth et Jennifer pourraient tout à fait nous arriver et, tout comme Lincoln, on se sent très vite attiré par ce qui se passe dans leur vie. On se surprend à dire « j’aurais fait pareil » ou à vouloir leur donner des conseils comme si elles étaient nos amies. Et si c’était du voyeurisme 2.0 ?

Cependant, ce livre ne se contente pas de nous offrir des échanges marrants entre deux amies. Un chapitre sur deux, nous découvrons Lincoln, sa vie, ses amis, ses soirées [i]Donjons & Dragons[/i], sa mère et ses petits plats. Durant tout le récit, on en apprend un peu plus sur lui, sur les éléments antérieurs qui l’ont rendu si renfermé. Et au fur et à mesure, nous suivons son évolution ; nous voyons de quelles façons ce qui arrive aux deux amies joue sur sa vie, l’influence et lui apporte la maturité qui lui manquait. Car au fil des échanges, Lincoln tombe peu à peu sous le charme de Beth et, dans un univers parallèle, espère avoir sa chance avec elle. Lors de ses déplacements dans les locaux, il la cherche, il espère la croiser. Peu à peu, le jeune homme timide s’ouvre aux autres, sort avec des collègues et reprend sa vie en main. Lincoln est clairement le héros de cette histoire.

Cette romance contemporaine ne ressemble pas à celles que l’on a déjà pu lire : la rencontre n’arrive pas au début du livre, les personnages ne se tombent pas dessus par hasard et ne tombent pas amoureux au premier regard. On ne suit que Lincoln dans sa vie de tous les jours, et l’amour naît d’une manière plus conventionnelle : on se repère de loin, on aime le physique de l’autre et on tente d’en apprendre le plus possible sur cette personne. C’est très rafraîchissant et nouveau pour ce genre-là. On laisse les personnages arriver à point dans leur vie pour qu’enfin le miracle (de l’amour) opère. Milady a su clairement se démarquer des autres éditeurs avec cette histoire, presque banale, mais surtout que l’on pourrait voir à un coin de rue, au bureau, n’importe où.




Le Cas Jack Spark, saison 2 : Automne traqué

Le Cas Jack Spark, 
Saison 2 : Automne Traqué

de Victor Dixen

Éditions Gallimard-Jeunesse
Collection Pôle Fiction

Sortie le 20 avril 2012
Format broché / 640 pages / Prix 10,00 €



Présentation de l'éditeur :


Washington, New York, Dublin, Tokyo : après l’été, Jack et ses amis sont dispersés aux quatre coins du monde. Mais ils ne se doutent pas qu’un même danger les menace. En voulant protéger la planète, Jack ne risque-t-il pas de perdre son âme… Et plus encore ?


Avis d'Heclea :

Le premier tome du Cas Jack Spark était centré sur la découverte du monde des Fés, dans une aventure limitée aux murs de Redrock ; ce deuxième tome, quant à lui, va bien au-delà de ces premières frontières et nous promène aux quatre coins de la planète, pour suivre l’évolution de nos héros.

Le lecteur va pouvoir accompagner, tour à tour, les personnages rencontrés dans L’été mutant et en apprendre plus sur leurs caractères, mais aussi sur leurs capacités. En effet, Victor Dixen ne se concentre pas uniquement sur le monde des Fés, mais donne un nouveau tour à sa série en étoffant son univers et en nous présentant de nouvelles facultés et une nouvelle magie.

Chaque héros va vivre des moments difficiles, devoir faire des choix, voir son monde changer et se retrouver en danger. Tous vont avoir leur importance dans l’aventure qui se dessine, dans cette lutte qui se met en place pour sauver la planète, rien que ça.

Tout au long du roman, les révélations et rebondissements vont bon train, tous inattendus, preuve que l’auteur est capable de nous surprendre et de nous amener exactement où il le veut. Le rythme est rapide, le tome parsemé d’action et l’on suit toute cette intrigue impatient d’en savoir toujours plus.

Ce deuxième opus, en nous en révélant plus sur l’intrigue générale, continue de nous accrocher à cette saga pleine de peps, d’action, de fantastique et aux héros touchants que l’on prend plaisir à voir évoluer.
Au vu de l’été et de l’automne que nous a offert Victor Dixen, il semble évident que l’hiver promet et va continuer de nous régaler dans cette ambiance et cet univers complets et passionnants. 

Trackers, tome 1 : Glyphmaster de Patrick Carman

Trackers
Tome 1 : Glyphmaster

de Patrick Carman

Éditions Bayard Jeunesse

Sortie le 6 septembre 2012
Format Broché / 308 Pages / Prix 14,90 €

Présentation de l’éditeur :
UN RAPPORT DE POLICE. DES VIDÉOS SÉCURISÉES. DES CODES À DÉCRYPTER. Adam Henderson est un petit génie de l’informatique. Depuis l’âge de 8 ans, il passe sa vie enfermé dans le Caveau, une pièce que son père a aménagée pour lui au fond de sa boutique. Le garçon y répare les ordinateurs et disques durs les plus récalcitrants, il y invente des logiciels et des pare-feux d’une incroyable efficacité, mais aussi des gadgets de haute technologie. Son rêve : devenir le nouveau Bill Gates. Un jour, il rencontre ses premiers amis : Finn, un mordu de skateboard, Lewis et Emily, des geeks, comme lui. Ensemble, ils fondent le groupe des Trackers. Leur objectif : tester les inventions d’Adam en détectant les failles de sécurité sur Internet et dans des lieux protégés. Mais les prouesses du garçon ne passent pas inaperçues sur la Toile, et bientôt le piège se referme, obligeant Adam à raconter son histoire… dans les bureaux de la police. Dans l’ère numérique, tout le monde laisse des traces. Méfiez-vous de ceux qui les suivent.


Avis de Biscotte

Un livre qui donne des mots de passe pour débloquer des vidéos sur internet c'est sympa. La traque aux indices n'a jamais été aussi forte que dans ce livre.

Adam, Finn, Lewis et Emily sont un groupe de jeunes qui s'amusent avec les nouvelles technologies. Adam est le programmeur et inventeur du groupe, Finn est fan de skateboard, Lewis est un geek et Emily est une adepte des voitures téléguidées. Nos quatre compères forment un groupe de trackers. Ils testent sans arrêt les caméras et autres inventions d'Adam qui surveille et enregistre tout. Ce dernier est tantôt exaspérant de vantardise, tantôt bourré d'humilité.

On ne sait pas trop à quoi s'en tenir et c'est parfois perturbant.

Le livre Trackers est en fait un rapport d’interrogatoire de la police. Nous avons les questions de l'inspecteur en gras, puis la réponse du suspect (Adam) qui raconte petit à petit ce qu'il s'est passé, mais nous n'en apprendrons plus qu'à la fin du livre. Car au fur et à mesure nous avons des indices donnés par Adam ou par les vidéos (si vous n'avez pas d'ordinateur sous la main ce n'est pas grave car il y a une description complète des vidéos à la fin du livre).

Pour ceux qui s'y connaissent un peu en informatique vous verrez que tout ça n'est que de la fiction, mais une fois passé les "il est meilleur que les meilleurs alors qu'il n'a 12 que ans" vous trouverez le récit des plus sympathiques.

L'idée du rapport est géniale car il nous tiens en haleine du début à la fin. L'histoire tient bien la route pour le moment et le fait qu'il se passe des choses dans la salle d'interrogatoire ajoute une dimension au livre qui n'est pas pour nous déplaire. Un fois arrivé à la fin du premier tome vous n'aurez qu'une envie : lire la suite !

samedi 25 août 2012

Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda Jones

       Charley Davidson, 
Tome 1 : Première tombe sur la droite
de Darynda Jones 

Editions Milady 
Collection Bit-lit

Sortie le 13 juillet 2012 
Format poche /  8,20 €


Présentation de l'éditeur :

Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

Avis d'Asmodée

Darynda Jones aurait-elle la formule pour écrire des romans accrocheurs dès les premières pages ?  À croire que oui, si on se fie au plaisir de lecture procurait par Première tombe sur la droite. Tourner autour du pot serait inutile, l'inauguration des aventures de Charley Davidson m'a emballé. Les raisons de ce coup de cœur tiennent à la fois pour des raisons simples et essentielles. En premier lieu, Charley a tout d'un personnage pour lequel on ne peut que se prendre d'affection. Détective privée de choc et de charme, elle donne à l'occasion un coup de main à la police, afin d'assister son oncle Bob. Entre ses deux activités, Charley ne manque déjà pas de pain sur la planche. Mais si la jeune femme est capable de résoudre les affaires de meurtres les plus obscures, c'est en partie grâce à ses pouvoirs de Faucheuse. Ces derniers lui permettent notamment de comprendre toutes les langues vivantes, mais aussi et surtout de communiquer avec les fantômes. Il va de soi qu'apprendre de la bouche même d'un défunt les circonstances de sa mort aide considérablement à tirer au clair une enquête. Des fantômes qui par ailleurs, ont une interaction active avec Charley, au point de tenir une place prépondérante au cœur du récit. La jeune femme est une porte qui relie le monde des vivants à celui de l'au-delà. Mais Charley n'a qu'une connaissance incomplète de ses pouvoirs. Elle ignore par exemple qui est Grand Méchant, une sorte d'esprit ténébreux qui semble voler à son secours chaque fois que nécessaire.

Première tombe sur la droite peut être perçue comme une histoire qui se situe au croisement de la fantasy urbaine et de la chick lit. Ceux à la recherche d'un roman prise de tête avec d'intenses réflexions peuvent passer leur chemin. Ici, le concept en lui-même n'est pas sans rappeler une série du genre Ghost Wisperer. Cependant l'humour est beaucoup plus présent, avec un aspect enquête affirmé. Si Charley fait preuve d'efficacité dans son travail, elle n'en reste pas moins une jeune femme pleine d'esprit, qui bien souvent ne se prend pas au sérieux et sait écouter son cœur. Ses traits d'humour, son impertinence parfois, ponctuent chaque page du roman. Charley est marrante, touchante, finalement très humaine. Le plaisir de lecture est constant, même lorsque le rythme de l'intrigue ralenti. Il arrive à l'auteure d'user excessivement des métaphores, reconnaissons-le. Mais la plupart du temps, celles-ci apportent le sourire, de sorte que cet abus ne m'a pas gêné plus que ça. Il s'agit de la patte de l'auteure, en quelque sorte. Niveau personnages en plus de l'oncle Bob, on retrouve aussi Cookie, la secrétaire et meilleure amie de Charley. Cette confidente privilégiée qui assiste la Faucheuse avec une fidélité exemplaire est tout aussi fantasque et drôle que son employeuse. Point d'orgue du roman, il ne faut pas oublier la présence du mystérieux Reyes, la sensualité incarnée aux yeux de l'héroïne. Découvrir qui se cache en réalité derrière ce mystérieux jeune homme que Charley a autrefois aidé, et qui à présent envahit ses nuits avec des rêves érotiques, tient le lecteur en haleine. L'auteur parvient à conférer à cet énigmatique personnage une aura aussi farouche que sexy, ce qui en fait l'une des principales attractions de ce premier tome. N'oublions pas Garrett, le détective privé qui a un don pour agacer prodigieusement sa collègue, mais qui n'en reste pas moins empreint d'un certain charme. L'amour vache, en somme… 

Les dialogues percutants de Première tombe sur la gauche sont l'une des grandes forces du roman. L'intrigue n'est pas en reste, loin s'en faut. Notre héroïne tente de démêler les fils d'une sombre affaire ayant entraîné la mort de trois avocats, tout en essayant de faire sortir un innocent de prison. Avec en trame de fond la présence troublante d'un Reyes charismatique qui ne manque pas d'obséder la détective, et de susciter pas mal d'interrogations chez le lecteur. La romance prend son temps pour s'affiner, et trouver sa voie. De l'action, de la dérision, des sentiments... Booster par une grande dose d'humour et de peps, ce premier tome de Charley Davidson fait figure de bon divertissement. Bien sûr, le texte n'est pas exempt de petits reproches (notamment pour les fameuses métaphores), mais Darynda Jones n'a d'autres prétentions que de proposer une lecture plaisante, ce qu'elle réussit fort bien. Un roman distrayant qui fait partie des plus belles découvertes de l'été, tout indiqué pour donner des couleurs au moral ! Le tome 2 promet de bien jolies choses. 


Les sorties Harlequin de septembre 2012


Harlequin nous propose un très grand nombre de titres pour cette rentrée. Voici la sélection de l'équipe Bit-lit.com parmi nos collections préférées ! Bonne lecture !

À paraître le 1er septembre 2012 




La blogueuse amoureuse se reconnecte !
Tome 2
de Allison Van Diepen

Format broché / 336 pages / Prix 14,10 €

Présentation de l'éditeur :

Que faire quand un garçon vous brise le cœur ?
Réponse de Kayla, alias l’Oracle : Attendre 82 jours au moins avant de trouver un nouveau petit ami. Et s’occuper l’esprit. Alors que son histoire avec Jared bat de l’aile, Kayla s’efforce de s’appliquer à elle-même ses propres conseils. Pour se distraire, elle reprend donc du service sur son blog. Facile. Mais pour ce qui est d’attendre 82 jours… nettement moins facile. D’autant que son correspondant, trop craquant, vient juste d’arriver…




Le baiser interdit
The Clann, Tome 2
 de Melissa Darnell

Format broché / 544 pages / Prix 16,00 €

Présentation de l'éditeur : 
En apparence, Jacksonville est une tranquille bourgade du Texas. Mais sous le voile de la normalité, les magiciens règnent sur la ville : The Clann, c’est eux. Ils dominent tout, ils savent tout. Et, au milieu d’eux, vivent leurs pires ennemis, les vampires. Savannah, seize ans, découvre ce secret le jour où, se relevant d’une étrange maladie, elle apprend qu’elle est en pleine mutation : elle est en train de devenir sorcière, comme sa mère, et vampire, comme son père. Une hybride. Une paria…







La Promesse du Vampire
Le Cercle de la Nuit, Tome 3
de Connie Hall

Poche / 288 Pages / 6,60 euros

Présentation de l'éditeur :
Voilà des siècles que Striker n’a pas rencontré de femme aussi désirable que Takala, mais il sait pourtant que le moment est mal choisi pour s’éprendre d’une humaine.
Car rien ne doit l’empêcher, lui le vampire civilisé, de mener la traque impitoyable qu’il livre au cœur des catacombes contre une horde de vampires sans foi ni loi qui sacrifient leurs victimes au cours de rituels barbares.
Rien, pas même le parfum unique du sang de Takala. Cette fragrance subtile et délicieuse qui l’ensorcelle, le grise… et lui donne bientôt une idée : et s’il la séduisait afin de se servir d’elle comme appât pour piéger ses ennemis ?



Possession nocturne
Le rendez-vous des immortels, Tome 1
de Rachel Lee

Poche / 288 pages / 6,60€

Présentation de l'éditeur :
Un vampire ! Envahie par le doute, Terri tente de comprendre les paroles de l’homme qui vient de la secourir après une agression dans une ruelle obscure. Se pourrait-il vraiment que cet inconnu si troublant soit l’une des créatures de cauchemar dont elle a toujours nié l’existence ?
Et brusquement, comme pour la convaincre de sa véritable nature, l’homme laisse apparaître deux canines acérées entre ses lèvres charnues…
Fascinée, terrifiée, Terri sait qu’elle doit fuir.
Pourtant, elle refuse d’écouter la voix de la raison. Car son désir pour cet homme est bien plus fort que sa peur. Elle veut continuer à sentir sur elle la caresse de son regard de braise, et percer le mystère de son sourire carnassier, promesse de plaisirs inconnus, envoûtants, secrets…




Le gardien du silence
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 7
de Gena Showalter

Poche / 432 pages / Prix 7,50 €

Présentation de l'éditeur :
Guerrier farouche et solitaire, Amun est capable de percevoir les pensées de tous ceux qui l'approchent et s'est condamné lui-même au silence pour ne pas révéler les secrets dont il est le gardien.
Mais un jour, après une mission en enfer, il revient à la citadelle, hanté par les atrocités des monstres qu'il a combattus. Isolé, enchaîné pour ne pas nuire à ceux qu'il aime, il se résigne à attendre la mort quand Haidee, une chasseuse de démons, surgit dans sa cellule.
Dès qu'il la voit, Amun sent refluer le mal qui le ronge tandis qu'un lien inéluctable se noue entre lui et la prisonnière à la beauté sauvage.
Pourtant, alors qu'il est sur le point de céder au désir qui le pousse vers elle, il se ressaisit brusquement. Car, dans les pensées de Haidee, il a perçu une haine sans limites, un besoin de vengeance absolu contre les seigneurs de l'ombre qui, selon elle, ont massacré sa famille...






Un été au lac des Saules
Chroniques du bord du lac, Tome 1
de Susan Wiggs 

Poche / 480 pages / Prix 7,10 €

Présentation de l'éditeur :
A vingt-sept ans, Olivia Bellamy a déjà deux fiançailles annulées derrière elle. Et alors qu’elle s’attend à une demande en mariage, son petit ami lui annonce leur rupture. Pour tromper son désespoir, elle accepte la proposition de sa grand-mère : passer l’été au lac des Saules pour remettre en état le camp de vacances appartenant à ses grands-parents et où, enfant, elle a passé tous ses étés.
Pour la décoratrice de talent qu’elle est, la mission est passionnante. D’autant plus que l’endroit est paradisiaque et empreint de nostalgie… même s’il ne lui évoque pas que de bons souvenirs. Adolescente mal dans sa peau et fragilisée par le divorce de ses parents, elle y a, à l’époque, beaucoup souffert. Une seule personne, alors, l’aidait à supporter le rejet des autres… une personne à laquelle elle se refuse de penser : le passé est passé. Mais voilà que, le jour où se présente l’entrepreneur venu l’aider à réaliser son projet, elle reconnaît avec stupéfaction Connor Davis, le garçon qu’elle a secrètement aimé durant son adolescence… et qui lui a brisé le cœur.



Le mystérieux fiancé
de Shannon Drake
 

Poche / 384 pages / Prix 7,10 €

Présentation de l'éditeur :
19ème siècle, Londres. Sous la protection des Carlyle depuis son enfance, Ally a grandi dans un havre de paix, loin des troubles qui agitent le royaume. Et si cette existence dorée a des inconvénients – comme celui d’être promise à un inconnu –, Ally a bien conscience que ses origines modestes auraient pu la conduire à un sort moins enviable. Aussi est-ce résignée qu’elle se rend au bal qui officialisera ses fiançailles avec Mark Farrow, l’époux que son parrain lui a choisi. Mais alors qu’elle est en chemin, sa voiture est attaquée par un ténébreux bandit. L’homme, aussi inquiétant que séduisant, fait aussitôt naître en elle un désir implacable. Un désir qu’elle s’efforce de réprimer pour lui tenir tête : comment ose-t-il s’en prendre à elle, Alexandra Grayson, pupille du puissant comte de Carlyle ? Son argument, elle le sait, est peu convaincant… Pourtant, contre toute attente, l’homme la libère dès qu’il apprend son nom, visiblement bouleversé par sa découverte…


Le secret d'Elysse
La dynastie des De Warenne, Tome 8
de Brenda Joyce

Poche / 408 pages / Prix 7,10 €

Présentation de l'éditeur :
Irlande, 1839.
Si Elysse De Warenne occupe une place d’honneur dans la haute société irlandaise, elle n’ignore pas les cruelles rumeurs qui circulent sur son mariage. Des rumeurs qu’elle s’efforce de démentir par tous les moyens : pas question d’admettre qu’elle n’a pas revu son époux depuis le jour où ils ont échangé leurs vœux, et encore moins que leur union n’a jamais été consommée !
Car on ne tarderait pas alors à découvrir le scandaleux secret qui a poussé Alexi De Warenne à l’épouser six ans plus tôt…
Hélas, son personnage de parfaite épouse vole en éclats lorsque, après six ans d’absence, Alexi décide de rentrer en Angleterre. Comment continuer en effet à faire croire à la réalité de leur mariage quand le ténébreux Alexi refuse même de lui adresser la parole ? Déterminée à mettre un terme à cette comédie, Elysse décide de ne pas laisser le choix à son époux : puisqu’elle est sa femme, elle s’installera chez lui… qu’il le veuille ou non !



Noire Révélation
de Brenda Novak


Poche / 504 pages / Prix 7,10 €

Présentation de l'éditeur :
Madeline, rédactrice en chef du journal de Stillwater, n'avait que 16 ans lorsque son père, le respectable révérend Barker, a mystérieusement disparu de la petite ville. Vingt ans ont passé depuis, et tout le monde, y compris sa belle-mère et son demi-frère, lui conseille d'oublier ces douloureux souvenirs. Mais un hasard vient bouleverser leur existence et raviver le drame : la voiture de Barker est retrouvée au fond d'une carrière abandonnée. Contre l'avis de tous, Madeline engage Hunter Solozano, un détective privé, pour l'aider à remonter cette piste. Mais de sulfureux indices sont retrouvés dans la voiture de Barker, qui laissent Madeline perplexe. Et sa propre famille, au lieu de lui venir en aide, se mure dans le silence et cherche à la détourner de son enquête. Comme si tous étaient complices d'un passé trouble, soigneusement caché à Madeline ces vingt dernières années. Comme si le démon qui s'était emparé de la ville vingt ans plus tôt était sur le point de refaire surface...



Rencontres
de Megan Hart


Poche / 384 pages / Prix 7,10 €

Présentation de l'éditeur :
Payer pour passer la nuit avec un homme ? Grace Frawley assume parfaitement : pourquoi se priverait-elle d'un moyen sûr d'avoir du plaisir tout en évitant les inconvénients d'une vie de couple ? Pas de routine, pas de comptes à rendre, pas de concessions ou de sacrifices... Et surtout, pas de limites : au hasard de ces rencontres particulières, elle peut laisser libre cours à ses fantasmes et oser des situations qu'elle n'aurait jamais eu l'audace de mettre en oeuvre avec un homme qui partagerait sa vie. Comme réaliser ce scénario qui l'excite tant, où un inconnu l'aborde dans un bar et l'emmène aussitôt à l'étage pour lui faire l'amour à n'en plus pouvoir.
Une expérience encore plus excitante que dans son imagination, découvre-t-elle entre les bras de celui qu'elle paye pour jouer le rôle de l'inconnu. Jusqu'à ce qu'elle comprenne, effarée, qu'il y a eu méprise, et que cet homme est bel et bien un inconnu...





Le prénom d'une autre
de Carly Phillips

Poche / 320 pages / Prix 5,90 €

Présentation de l'éditeur :
À dix-sept ans, Lilian a dû « disparaître » afin d’échapper à son tuteur, un homme qui n’aurait reculé devant rien pour l’obliger à lui céder la fortune dont elle a hérité. C’est Ty, le garçon qu’elle aimait, qui l’a aidée à « disparaître ». Grâce à lui, elle a pris une nouvelle identité, est devenue « Lacey Kincaid » et s’est installée à New York. Mais, pour ne pas éveiller les soupçons, pour que personne ne puisse jamais remonter jusqu’à Lilian, ils ont conclu un pacte terrible : ne plus chercher à se voir. Un pacte que le vingt-septième anniversaire de Lilian va remettre en question…





Refuge à Trinity
Trinity Harbor, Tome 1
de Sherryl Woods 

Format poche / 384 pages / Prix 4,48 €

Présentation de l'éditeur :
On jase sur son célibat ? On jase sur la drôle de famille qu’elle forme avec Tommy, petit orphelin de dix ans qu’on lui a confié ? Daisy s’en fiche. Elle adore Tommy et, en tant que fille d’un homme puissant, elle a l’habitude qu’on critique ses faits et gestes. Mais La situation se complique encore quand la « famille » s’agrandit : contre toute attente, on a retrouvé l’oncle de Tommy, un certain Walker Ames, qui vit à Washington. Assez vite, ses fréquentes visites attirent l’attention des bonnes âmes de Trinity… et cette fois, Daisy ne peut pas nier qu’elles n’ont pas tout à fait tort de se poser des questions — car Walker est décidément très séduisant…





Rien à cacher ?
de Ann Evans

Poche / 288 pages / Prix 5,90 €

Présentation de l'éditeur :
Non, Riley n’a pas « menti ». Non, elle n’a pas délibérément omis de préciser à Quint Avenico, son futur employeur, qu’elle est une femme. Elle a juste (un peu) joué sur l’ambiguïté de son prénom en envoyant sa candidature. Mais après tout, est-ce sa faute si son père — qui voulait un garçon – lui a donné un prénom mixte, si ? Et puis, elle a désespérément besoin de ce job : pourquoi aurait-elle pris le risque de voir une opportunité lui échapper au seul motif qu’elle est une femme ?... N’empêche, elle a beau faire la fière, elle n’en mène pas large. Comment Avenico va-t-il réagir quand il découvrira que son nouveau contremaître porte des jupes et, cerise sur le gâteau, a deux petites filles ?




Avec vue sur le Pacifique
de Kathleen O'Brien

Poche / 288 pages / Prix 5,90 €

Présentation de l'éditeur :
Dans la station balnéaire huppée où Allison travaille, l’arrivée de Red Malone fait forte impression. Que vient faire cet étranger, jeune et séduisant, au milieu des tranquilles et riches retraités de Windsor Beach ? Allie ne tarde pas à le découvrir : surprise ! c’est pour elle que Red Malone est venu. Encore plus étonnant, il est venu lui offrir une fortune. De quoi réaliser son rêve : ouvrir son propre restaurant … avec vue sur le Pacifique. Mais le « cadeau » de Red est assorti d’une condition. Une condition en rapport avec le père du bébé qu’Allison élève seule…



jeudi 23 août 2012

Le pacte de minuit, tome 2 : Les secrets du monde perdu

Le pacte de minuit
Tome 2 : Les secrets du monde perdu

de David Whitley

Éditions Gallimard Jeunesse


Sortie le 16 juin 2011

Broché / 470 pages / 17,25€



Présentation de l'éditeur :
Bannis d'Agora, Mark et Lily se retrouvent égarés dans une forêt infestée de cauchemars qui s'insinuent dans leurs pensées. Puis ils sont recueillis par des villageois qui les soignent mais qui refusent de les éclairer sur ces manifestations surnaturelles, et sur des sorciers qui assiègent le village. Ils découvrent le pays de Giseth où règne un système fondé sur la fraternité, l’égalité et le partage. Mais cette société idéale recèle en réalité bien des failles. Ils reprennent donc leur quête, qui mènera seule Lily à la Cathédrale du Monde Perdu, car entre temps Mark est enlevé et ramené à la cité d’Agora pour être livré au sinistre Snutworth. Elle y arrivera juste à temps pour recueillir le dernier soupir de son père, Thomas d'Annain. Il lui a laissé une lettre dans laquelle il lui dévoile une partie des secrets d'Agora et de ses origines. Puis elle découvre un tombeau donnant accès à un ténébreux escalier qui s'enfonce dans les profondeurs de la terre. Intrépide, Lily s'y engage pour aller à la rencontre des voix mystérieuses qui résonnent et semblent prononcer... son nom : LILY !

Avis de Biscotte :

Une très bonne histoire qui souffre de quelques longueurs et quand le ton s'accélère c'est déjà fini.

Mark et Lily sont sortis d'Agora. Ils vont devoir se débrouiller seuls, dans un monde qu'ils ne connaissent pas. Mark en veut à Lily de l'avoir éloigné de son père, il décide donc de ne plus lui parler. Suite à une attaque de loups, ils vont découvrir un village dans lequel ils vont rester un long moment afin que Lily soit rétablie. En parallèle, nous suivons la vie des amis de Lily qui sont au dispensaire ainsi que d'autres personnages qui ont un lien avec le Pacte de Minuit. Mais aussi les complots des méchants, cela rend l'univers plus vaste et plus intéressant.

L'histoire est intéressante, malheureusement elle souffre de quelques longueurs. Une fois dans le village, Mark et Lily s'installent dans une routine qui ralentit le rythme. C'est dommage car c'est plein de bonnes idées. Et au moment où les actions s'enchainent c'est déjà la fin et aucunes questions n'a obtenue de réponse. On attendra beaucoup du troisième tome qui, on l'espère, sera bien meilleur et que les évènements s'enchaineront plus vite.

Bitterblue de Kristin Cashore


Bitterblue
de Kristin Cashore

Éditions Orbit
Sortie le 16 mai 2012


Broché / 440 pages / 20.50€


 Présentation de l'éditeur :

Elle est la clé du royaume
Huit années ont passé depuis les événements tragiques vécus avec Katsa et Po. Bitterblue est à présent reine de Monsea, et le pouvoir malfaisant de son père, qui contrôlait les esprits, demeure vivant en elle. On lui conseille de pardonner aux anciens criminels du royaume, et d’oublier les forfaits commis. Mais Bitterblue comprend bientôt que la seule façon d’aller de l’avant est justement de réveiller le passé. Sa rencontre avec deux voleurs pourrait bien l’aider dans sa quête : le premier détient la clé sur la vérité du règne de son père. L’autre détient celle de son cœur.
Avis de Biscotte :

Nous voici de retour dans l'univers de Kristin Cashore. Mais cette fois-ci le personnage principal n'est pas un Graceling mais une jeune fille issue des précédents romans. Comme le titre l'indique, nous y suivons Bitterblue.

Pour celles et ceux qui ne se souviennent pas, Bitterblue est la fille de Leck. Vous savez le grand méchant qui cache son œil vairon dans Graceling ! Celui qui pouvait faire faire n'importe quoi à n'importe qui et qui a tué sa femme dans la forêt. Et bien Bitterblue est sa fille, celle-là même que Katsa avait sauvée. Mais à présent, Bitteblue n'est plus une petite fille, elle est reine de Monsea. Ce n'est pas de tout repos que de reprendre les rênes d'un royaume qui a été sous l'emprise de Leck pendant 35 ans.

Bitterblue est presque enfermée dans sa tour à signer des chartes, autorisations et autres paperasses totalement sans intérêt immédiat pour le royaume quand un beau jour elle décide de sortir du château afin de voir Monsea de nuit. Elle souhaite voir ce qu'il se passe réellement dans le royaume. Lors de ses escapades nocturnes elle rencontre Saf, un Graceling et Terry un imprimeur. Très vite elle devient amie avec eux et apprend énormément de choses que ses conseillers lui cachent.

Même si Bitterblue n'est pas une Graceling, ce livre ne manque pas d'intérêt. On y voit toute la reconstruction du royaume qui a été "envoûté" pendant tant d'années et dirigé par un tyran. On en apprendra beaucoup plus sur les agissements de Leck ainsi que sur ses obsessions. Dans ce roman Po et Katsa vont venir en aide à Bitterblue qui est un peu débordée. En effet, entre les mensonges de ses conseillers, ce qu'elle apprend dans les rues de Monsea, les meurtres, ses espions, ses proches, les vérités à propos du passé, les codes secrets et son histoire d'amour cela devient un peu compliqué.

Ce troisième roman est une totale réussite. Kristin Cashore nous emporte dès les premières lignes grâce à son écriture fluide et ses descriptions rapides. Beaucoup d'évènements s'enchainent et l'on se sent submergé, un peu comme la jeune reine. Même si l'on ne s'attend pas à une suite, on a hâte que l'auteur sorte un autre roman dans cet univers.

samedi 18 août 2012

Parutions Milady Romance Août 2012




Les Marraines de Fern MICHAELS
Tome 3 : Dernière Édition

Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 7,90€

Présentation de l'éditeur :


Toots Loudenberry attire les aventures comme un aimant et, lorsque son amie Sophie organise des séances de spiritisme régulières, la vie à Los Angeles devient vite compliquée. En effet, un esprit leur suggère que le défunt mari d’Ida a été assassiné, et que le meurtrier en a après Ida elle-même. Toots et sa petite troupe décident de retourner chez elles en Caroline du Sud, et d’éclaircir ce mystère. Les quatre copines vont devoir se serrer les coudes, et prouver au passage que rien ne résiste à leur joyeuse obstination. 




Rsvp de Helen Warner

Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Quatre femmes. Un mariage. Une journée qui va changer leur vie à jamais. Anna, Clare, Ella et Rachel se retrouvent au mariage de Rachel et Toby. Lui est l’ex d’Anna, elle voyait en lui l’homme de sa vie. Anna a le cœur brisé, Rachel a des doutes, Clare ne croit pas à l’amour, et Ella compte un peu trop sur son pouvoir de séduction. Leurs destins, chamboulés, vont se croiser, se défaire et se refaire. 




Attachement de Rainbow Rowell

Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 7,60 €

Présentation de l'éditeur :

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble. 



Le retour des Highlanders de Margaret MALLORY
Tome 2 : Le Séducteur

Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 7,90€

Présentation de l'éditeur
Réputé pour son habileté à manier l’épée et à briser les cœurs, Alex MacDonald a fait le serment de ne jamais se marier. Pourtant son chef de clan lui demande le sacrifice ultime – épouser Glynis MacNeil, la fille d’un allié. Il fait alors la connaissance de la jeune femme, une rare beauté, connue dans tous les Highlands pour son caractère rebelle. Échaudée par les infidélités de son précédent mari, Glynis refuse de se laisser amadouer par un autre coureur de jupons. Mais Alex n’est pas n’importe quel séducteur… 






Darcy d'Elizabeth Aston
Tome 2 : Les Aventures de Miss Alethea Darcy


Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 8,70 €

Présentation de l'éditeur :

Alethea, fille de Mr Darcy et d’Elizabeth Bennet, a fait un mariage désastreux avec un homme dont les manières charmantes dissimulent une nature exécrable. Faisant fi de toute prudence, elle fuit le domicile conjugal, déguisée en homme. Accompagnée seulement de Figgins, son admirable femme de chambre, elle se met en route pour Venise dans l’espoir de trouver refuge chez sa sœur, Camilla. Mais une série d’événements, toujours spectaculaires et quelquefois dangereux, menacent de déjouer ses plans. 




Noblesse oblige de Sally Mackenzie
Tome 4 : Le gentleman mis à nu


Éditions Milady
24 août 2012
Poche / 7,90 €

Présentation de l'éditeur :

Il est temps pour Miss Margaret Peterson de se marier, et elle décide de trouver un époux qui partage sa passion pour l’horticulture. Malheureusement, le premier individu qui répond à ce critère entraîne la jeune femme dans un jardin pour s’y comporter comme un rustre.  John Parker-Roth est un gentleman, un vrai, et il vole au secours de Meg. 
Lui-même ne vit que pour les plantes et les fleurs et cette jeune femme fraîche comme une rose saura peut-être l’émouvoir.