Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 16 décembre 2011

Apocalypsis,Tome 1 - Cavalier Blanc : Alice

Apocalypsis,
Tome 1 Cavalier Blanc : Alice
de Eli Esseriam

Éditions Nouvel Angle 
Collection Matagot  

Sortie le 6 octobre 2011 
Format Broché / 238 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur 
 
La fin du monde est proche. Ils sont quatre jeunes de 17 ans : Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils sont les Cavaliers de l'Apocalypse. Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ? "Cela doit être très reposant, parfois, d'être une personne lambda, destituée de toute responsabilité, lovée dans l'ignorance de tout ce qui se joue dans des sphères plus élevées. Pour la première fois, je les regarde avec une sorte de jalousie contenue. La fin du monde, pour eux, se définit par une mauvaise note en latin, déchirer son pantalon au niveau des fesses ou se faire larguer devant tout le monde dans la cour du lycée" - Alice Naulin, Cavalier Blanc.  

Apocalypsis est une série en cinq tomes. Chacun des quatre premiers livres est rédigé à la première personne, et présente l’un des personnages. Le tome 5 est consacré à leur rencontre, et à l’apocalypse.

Avis de Kamana
 
Ce premier tome de la série de Eli Esseriam est étonnant. Voici un roman jeunesse qui vient bousculer le courant littéraire actuel. Marre des récits où l’héroïne niaise, tombe irrémédiablement amoureuse et garde son statut de cruche pendant plusieurs tomes ? Ouvrez ce livre ! Incisif, humour (noir) décapant, voire dérangeant. Voici Alice Naulin, Cavalier Blanc de l’Apocalypse qui s’ignore, surdouée, misanthrope, indifférente à tout et tous, qui va vous ébranler.

Dès les premières pages, le ton est donné. À coup de phrases acerbes mais justement fondées, Alice nous décrit sa personnalité hors-normes. Enfant adoptée, ayant eu une enfance dite normale, elle ne peut dire qu’elle soit heureuse. Alice ne ressent rien. L’amour, l’amitié, les autres sentiments ne sont que des notions qui l’effleurent. Les seuls pour qui elle aurait un tant soit peu d’affection sont ses parents, quoique là encore, tout est réfléchi, calculé, mesuré, rien n’est instinctif comme un câlin, un baiser. Le monde d’Alice est régi par la logique, le pragmatisme. Mais tout va basculer quand Il va lui parler pour la première fois. Cette voix qu’elle entend est Son créateur. Il est à l’origine de toute chose et Il a décidé que le monde est arrivé à son terme. Il a éveillé les quatre cavaliers pour que leur destinée s’accomplisse.

Une histoire qui commence dans l’humour se transforme rapidement en un enchaînement d’évènements sombres, glauques, où les conséquences des actes d’Alice seront parfois monstrueuses et cruelles. Tel est son destin. Souffrir pour apprendre à contrôler le pouvoir qu’Il lui a offert. Et quel pouvoir…

Cet opus n’est donc consacré qu’à l’un des cavaliers. Arrivés à la moitié du roman, on peut se demander s’il était nécessaire d’écrire tout un livre sur un seul personnage. Quelques pages plus loin, la question ne se pose plus. L’auteure accélère le rythme, étoffe le suspense, et force est de reconnaître qu’à la fin, nous comprenons ce choix. C’était nécessaire. Tout comme ce qui arrivera à Alice l’est pour la tâche qui l’attend.

Avec une écriture aussi incisive que son personnage, riche, prenante, bourrée de références historiques, Eli Esseriam nous tient en haleine tout le long. Voici une auteure de talent qui emploie le verbe habilement. Une seule chose nous chagrine… La suite, maintenant ! Heureusement, les prochains tomes sur les trois autres cavaliers arrivent chez nos libraires courant 2012.

C’est noir, c’est cruel, c’est follement drôle et souvent, très souvent, c’est si vrai qu’on en vient à envier la personnalité d’Alice, à vouloir parfois lui ressembler. Vous voulez rire et souffrir, venez découvrir Alice, Cavalier Blanc de l’Apocalypse.

18 Lunes de Kami Garcia & Margaret Stohl




18 Lunes
de Kami Garcia & Margaret Stohl

Éditions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon

Sortie le 19 octobre 2011
Format broché / 576 pages / Prix 18 €



Présentation de l'éditeur :



Entourés de Link, l'Incube nouveau venu, et de Ridley, la Sirène déchue, Ethan et Lena vont vivre une nouvelle année de rêves et de cauchemars. Entre malédiction et trahisons, le choix de l'amour est-il encore possible ?


Biographie des auteures :

Margaret Stohl écrit depuis l'âge de quinze ans. C'est son passage à Amherst et à Yale qui l'a fait tomber amoureuse de la littérature américaine. A Stanford, elle a obtenu un MA en littérature anglaise, puis a étudié l'écriture à l'Université d'East Anglia, à Norwich, sous l'égide du poète George McBeth. Comme Kami Garcia, elle vit aujourd'hui à Los Angeles.

Originaire du Sud des États-Unis, Kami Garcia est professeur et lectrice. Titulaire d'un MA en pédagogie, elle a étudié à la George Washington University. Elle dirige des groupes de lecture pour les enfants et les adolescents et vit aujourd'hui à Los Angeles, avec sa famille.


Avis de Scende

L’été est passé et la dix-septième lune également. Les changements opérés à la fin du tome précédent se répercutent de manière importante sur la vie des habitants de Gatlin. Tels les signes annonciateurs de la fin des temps, la chaleur intenable et l’invasion de criquets dévastant chaque espace vert, ne sont que les prémices de malheurs encore plus grands qui frapperont la petite ville de plein fouet : les Ires, les séismes, les incendies, et parmi eux, Abraham Ravenwood et Sarafine Duchannes.

L’Appel de Lena a cassé l’Ordre des Choses et il est maintenant du devoir d’un élu d’en créer un nouveau. Les Airs Occultes s’adressent encore à Ethan dans le but de le prévenir que de grands desseins, bons ou mauvais, vont œuvrer au changement du monde. Mortels et Enchanteurs devront s’allier pour survivre et combattre ces forces obscures qui bouleversent leur quotidien.


Une trame qui se densifie encore dans ce troisième opus, pour resserrer autour du lecteur les tentacules d’une intrigue dont bien des aspects sont encore mystérieux. Les auteurs savent nous conduire à travers le roman, nous promettant tendresse, suspense et action tout au long des pages.
Leur style est toujours aussi fabuleux et nous invite à continuer chapitre après chapitre une lecture que l’on ne peut lâcher !

La complexité des personnages — comme de l’intrigue — augmente encore, et les changements intervenus sur certains dans le roman précédent trouveront leur utilité dans celui-ci. Macon, Lena ou encore Ethan sauront faire usage de leurs dons pour conduire les leurs vers un avenir plus radieux. Quelques touches d’humour sont disséminées ici et là, notamment grâce aux personnages de Link (aussi surnommé Linkube, de part ses nouveaux gènes) et Ridley qui tentent de s’adapter à leurs nouveaux statuts.
Ethan se voit changer peu à peu et cela l’inquiète fortement. Toutefois, les auteurs ne laissent rien au hasard et chaque aspect du livre saura nous conduire vers un autre, encore plus mystérieux. Ici, chaque individu est touché de manière directe par l’histoire, que ce soit les personnages principaux, ou les personnages secondaires tels que Olivia, Macon, Marian ou encore Amma.
De nouvelles entités font également leur entrée dans cet opus et nous en sauront certainement bien plus sur leur rôle final dans 19 Lunes — le dernier tome de cette quadrilogie.

Si ce livre commence de manière un peu lente, il rattrape ce point par une action intense qui plonge le lecteur dans le roman et l’invite à suivre les aventures de Léna et Ethan comme s’il était à leurs côtés. Pas d’ennui de la première page à la dernière page… et même au dernier mot ! Une fin détonante qui nous invite à attendre avec une impatience insoutenable la sortie de 19 Lunes.

Pour les amateurs de VO, vous pouvez également découvrir le spin off de la série, consacré à Link !



Extrait à lire en ligne (merci Isa) : http://www.lecture-academy.com/saga-16-lunes-tome-3-18-lunes/extrait/9285