Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 5 novembre 2011

Luxure et rédemption

Luxure et rédemption
de Erin McCarthy

Rouge Éditions

Sortie le 7 mars 2011
Format Broché / Pages 312 / Prix 12,95€



Présentation de l'éditeur :

A la fin du XVIIIe siècle, un riche planteur, égoïste et gâté, fait un pacte impie avec un ange déchu : une éternité d'asservissement en échange du don d'immortalité. Pendant plus de deux cents ans, Damien du Bourg va respecter ce contrat, en inspirant désir et luxure tout autour de lui... A la recherche de sa soeur disparue, Marley Turner tombe sur la plantation de Damien à la périphérie de la Nouvelle-Orléans et pénètre ainsi dans un monde de scandaleuse décadence. Attirée par l'homme torturé qui se tient au centre de cette débauche, Marley sent monter en elle une sensualité toute-puissante. Et, pour la première fois, c'est au tour de Damien de ne pouvoir résister à l'attrait d'une femme. Sauf que ses péchés ne seront pas si faciles à oublier, ni à pardonner.

L'avis de Lila :

Au cœur de la plantation Rosa de Montana, on assiste à la rencontre et à l'affection naissante entre Marla et Damien, deux êtres que tout oppose mais qui vont se découvrir une solitude commune et une passion dévorante l'un pour l'autre.
L'histoire se déroule dans le Sud des États-Unis à deux pas de la Nouvelle-Orléans. Damien vit dans une maison de planteur plusieurs fois centenaire et est réputé pour les soirées libertines qu'il y organise régulièrement. Voilà pour la luxure ! Seul et solitaire, il vit dans le souvenir douloureux d'actes commis dans sa très lointaine jeunesse, actes pour lesquels il espère obtenir l'expiation un jour. Et voilà pour la rédemption !

Marla est à la recherche de sa sœur, Lizzie, vue pour la dernière fois lors de l'une de ces soirées débauchées. C'est ainsi qu'elle se rend à Rosa de Montana et convainc Damien de l'aider dans ses recherches. Si l'attirance entre eux deux est immédiate, le chemin va être long avant de les voir s'adonner à leurs envies de luxure. L'auteure prend son temps pour amener nos héros à une étreinte enfiévrée et joue avec nos nerfs, ce qui pourra frustrer certains lecteurs. Cela n'est pourtant pas gênant, l'histoire se déroulant dans le Sud des États-Unis, dans cette ancienne plantation figée dans le temps, dans une ambiance alanguie, chaude, moite, sensuelle et mystérieuse, cela semble cohérent.

La recherche de Lizzie n'est finalement qu'un prétexte pour provoquer la rencontre entre Marla et Damien, le récit tournant essentiellement autour de leur relation, mais cette histoire dans l'histoire se révèle intéressante puisqu'elle permet de mieux comprendre les réactions et les motivations de Marla. De plus, l'auteure a su y intégrer des éléments qui lui donnent une cohérence et un réel intérêt. La relation entre les deux sœurs n'est pas d'une originalité transcendante mais elle demeure captivante et son issue est convaincante et sans facilité aucune.

Autre relation intrigante dans ce roman, celle entre Damien et Rosa, le démon avec qui il a conclu ce pacte lui conférant l'immortalité. À la fois amis et ennemis, leurs rapports attisent la curiosité et l'envie d'en savoir plus. A tel point que l'on peut se sentir frustré de ne pas assister à plus de scènes entre eux. De même, lorsque Alex, le père de Rosa, qui est un démon terrifiant, se joint à la fête, on est en droit de s'attendre à quelque chose de plus... démoniaque, ce qui est un peu décevant. Pour autant, ce personnage revient dans le second tome de la série, Plaisir et Déchéance, et l'on comprend alors mieux son fonctionnement et ses motivations, qui finalement sont cohérentes avec son comportement ici.

Le gros point fort de ce récit repose sur sa construction audacieuse. Il y a deux histoires dans ce roman. La première se déroule à notre époque et concerne Damien et Marla. La seconde se déroule en 1790 et est racontée par Marie, la première femme de Damien, à travers sa correspondance. Ces lettres sont véritablement passionnantes. On y découvre un Damien égoïste, indécent, violent dans ses propos et parfois même dans sa conduite, à des lieux de celui qu'il est aujourd'hui. La descente aux enfers de Marie est captivante, touchante. Si les deux histoires se mêlent à la perfection et maintiennent un certain suspens pendant toute la lecture, le roman n'aurait que très peu d'intérêt sans les passages concernant les lettres de Marie. Ils piquent notre curiosité et nous donnent envie d'en savoir plus, toujours plus. Un résultat vraiment convaincant.

Ce roman est très plaisant à lire, même s'il n'est pas exempt de défauts, il possède suffisamment de qualités pour les faire oublier. Le récit est à la fois empli de mystère et de luxure, on se sent bien dans cette lecture, dans cette ambiance indolente et paresseuse, typique du Sud et très sensuelle. Erin McCarthy possède une plume fluide, subtile et agréable à lire qui fait encore une fois merveille. Les touches d'humour disséminées ici et là ne manquent jamais leur cible et font de ses romans un véritable moment de plaisir.

Demain est un autre monde

Les Insoumis
Demain est un autre monde, Tome 1
d’Émilie Witwicki-Barbet
Val Sombre Éditions

Illustrations : Cécile Guillot
Sortie en octobre 2011
280 pages / Prix 20€


Présentation de l'éditeur

1953.
Vampire justicier et solitaire, Joseph vit selon ses propres règles : pas d’innocents, pas de disciples.
Mais Margot va le faire changer d’avis. Enceinte, laissée pour morte, il la sauvera à sa manière.

2009.
Adam est de retour dans la maison où il a passé sa courte enfance. Ni humain, ni vampire, il peine à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec Lou, la fille aux chiens, va lui permettre de découvrir l’amitié.
Mais le lien fragile qui les unit sera vite entamé par le départ d’Adam, orchestré par Rodolphe Dubuissert, vampire puissant qui régit la région sous le titre d’Ordonnateur, après le renversement des puissances.
Car le monde a basculé. Le pétrole, l’électricité et le progrès n’ont plus cours dans cet Ordre Nouveau que les vampires ont instauré.
Les humains ont-ils conscience de la vraie nature des nouveaux envahisseurs ?
Comment faire face à la fois à cette menace et aux dangers d’une vie sans technologie, dont plus personne n’a l’habitude?
Le reste du monde est-il semblable à ce coin de l’Avesnois, annexé de toutes parts et égorgé dans tous les sens du terme?
Face à tous ces changements, Lou parviendra-t-elle à tenir la barre et à sauver ce à quoi elle tient ?


Avis d'Elaura :

Premier roman d’Emilie Witwicki-Barbet, Demain est un autre monde est une réelle bonne surprise. Autant vous dire que l’entrée de Val Sombre dans le petit monde de l’édition fantastique française se fait avec brio, car ce premier tome est une réussite et pose les jalons d’une saga qui s’avèrera fort passionnante, n’en doutons pas !

L’auteure a pris des risques. Et rien que pour cela, j’ai envie de lui dire merci. En effet, Émilie a choisi de planter le décor de son histoire en pleine campagne française, ce qui la démarque déjà de bon nombre d’écrits estampillés "bit-lit" qui situent l'action généralement dans des zones urbaines ultra développées. Mais c’est surtout l’ambiance post-apocalyptique, un brin vintage, qui est un vrai vent de nouveautés. Il y a de l’anticipation derrière les crocs et nous ne sommes pas uniquement devant un récit vampirique de plus, mais bien face à un monde chaotique où une impression de calme avant la tempête nous glace le sang.

En effet, les technologies telles que nous les connaissons ne peuvent plus être utilisées et une pénurie énergétique précipite le monde dans une nouvelle ère où les vampires ont pris le pouvoir. Rien que cette phrase pourrait vous plonger dans un épisode de La Quatrième Dimension n’est-ce pas ? Et bien oui, et c’est aussi ce qui nous a séduit, ce petit retour nostalgique à la SF des années 50.
L’auteure a su mettre en place son univers avec un réel souci du détail sans forcément alourdir le récit, et sa lecture en est d’autant plus fluide qu’Emilie sait vraiment manier les mots.
Ses personnages sont touchants et plutôt bien construits, bien que certains soient encore très mystérieux comme le très séduisant Rodolphe Dubuissert, l’Ordonnateur, qui risque de nous dévoiler des facettes assez inattendues dans le tome 2, du moins, l’espérons-nous.

Allez, notons tout de même un seul petit (mais vraiment tout petit) bémol, le premier chapitre est un peu alourdi par la masse d’informations fournies sur la vie d’Adam. Certes, celles-ci sont importantes pour présenter le personnage, mais elles perdent un peu le lecteur.

Un début plus que prometteur donc, pour une saga qui ne l’est pas moins. Un bon moment de lecture, angoissant et sombre, qui en appelle bien d’autres, alors Émilie, s’il te plait, mets-toi au boulot !