Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 3 octobre 2011

Dans la chaleur des tropiques

Dans la chaleur des tropiques
de Erin McCarthy

Éditions J'ai Lu 
Collection Passion Intense
 
Sortie le 31 août 2011
Format Poche / 282 pages / Prix 5,90€



Présentation de l'éditeur :

C'est décidé, mademoiselle Keeling, vous m'accompagnez aux Caraïbes la semaine prochaine. Impossible de dire non à son patron. Surtout quand il s'agit de l'autoritaire Damien Sharpton, surnommé le Démon. Mandy devrait se réjouir de cet intermède tropical. Sauf que, depuis son engagement deux mois plus tôt, elle s'est ingéniée à éviter Damien avec qui elle ne communique que par Internet ou par téléphone. Parce qu'elle lui a caché un léger détail lors de son entretien d'embauche : elle est enceinte, vouée à l'avenir incertain d'une mère célibataire abandonnée par son amant. Et ce qu'elle dissimule encore sous son strict tailleur sera beaucoup moins discret en bikini sur la plage...

L'avis de Lila :

En apprenant qu'elle est enceinte, Mandy Keeling décide de réorganiser sa vie et accepte de travailler comme assistante pour Damien Sharpton, celui qu'on surnomme Démon Sharpton en raison de son caractère glacial et distant. Pas vraiment de suspense, on sait dès le début que ces deux-là vont vivre une passion intense et on ne sera pas déçu. Je n'étais pas certaine d'aimer ce roman malgré mon adoration pour l'écriture d'Erin McCarthy, le synopsis ne me parlait pas vraiment et je n'étais pas sûre d'apprécier cette jeune femme enceinte qui s'éprend de son patron. Oui, mais voilà, c'est du Erin McCarthy ! Les scènes torrides sont intenses, les personnages attachants et l'humour fonctionne à chaque fois. J'ai dévoré ce roman en quelques heures seulement, appréciant une fois de plus le sens de l'humour de l'auteure et sa plume fluide, simple et agréable. Le personnage de Mandy m'a rappelé celui de Alexia Baldizzi dans Sang pour sang (du même auteur), elles ont un tempérament assez proche et un humour similaire. Quant à Damien, sous ses airs d'homme froid et insensible, il est vraiment adorable. Un petit roman sans prétention qui m'a fait passer un excellent moment. Du pur Erin McCarthy, à consommer sans modération.

Secrets dévoilés, Tome 2 : Celui qui ne voulait pas être Duc de Liz Carlyle


Secrets dévoilés
Tome 2 : Celui qui ne voulait pas être Duc
de Liz Carlyle

Édition J'ai lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 4 novembre 2009
Format poche / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :


Gareth Lloyd dirige la Neville Shipping d’une main de fer. Il a mis derrière lui son passé d’orphelin abandonné, vendu et jeté sur un navire. Une fois en Amérique, il a tiré un trait sur l’Angleterre. Or, la mort du duc de Warneham fait de lui son lointain héritier et il doit se rendre à Selsdon Court afin de rencontrer la veuve du duc, Antonia. Celle-ci s’est jurée de ne jamais se remarier pour ne pas tomber une nouvelle fois sous la tyrannie d’un époux. On la croit folle, on la soupçonne du meurtre de son mari. Entre ces deux êtres meurtris, la passion va bientôt s’installer. Mais pourront-ils, l’un comme l’autre, enterrer le passé pour pouvoir vivre leur avenir ?


L'Avis d'Elaura :

Second volet de la série de Liz Carlyle Secrets Dévoilés, cet opus est une véritable surprise tant le ton et les éléments en font une curiosité un peu à part dans l’univers des Aventures et Passions.

Nous faisons plus ample connaissance avec Gareth Lloyd Ventnor, l’associé de Xanthia à la compagnie Neville Shipping. Nous l’avions découvert en amoureux éploré dans le premier tome et ici, son personnage prend enfin toute sa place, en devenant un duc malgré lui, croulant sous des responsabilités qu'il n'a jamais souhaités.
Les personnages de Liz Carlyle ne sont jamais simples. Ce sont des êtres torturés à la psychologie très fouillée qui doivent combattre leurs démons. Nos protagonistes ne font pas exception.
Gareth est un homme profondément traumatisé par son enfance et les difficultés qu’il a rencontrés. Quant à Antonia, c’est une femme perturbée qui a passé sa vie à vivre dans l’ombre d’un mari manipulateur. Leur rencontre sera extrêmement troublante et donnera lieu à des scènes très sensuelles, nimbées de surnaturel. Une atmosphère un brin étouffante plane sur le récit, comme les romans gothiques d’antan.

Mais ne cherchez pas la légèreté, Liz Carlyle ne fait pas dans le roman plaisant. Le récit est dur, bien que magnifiquement écrit, teinté parfois d’une pointe d’humour amenée par des personnages secondaires. Celle-ci représente une véritable bouffée d’oxygène car notre capacité émotionnelle est mise à rude épreuve.
Une lecture bouleversante qui ne sombre pas dans le pathos, mais qui vous colle à la peau longtemps. Du grand Carlyle en somme.


Tant d'amour dans tes yeux de Karen Ranney

Tant d'amour dans tes yeux
de Karen Ranney

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures & Passions

Sortie le 31 août 2011
Format Poche / 6,50 €


Présentation éditeur (ancienne édition de 2007)

Jeanne du Marchand avait eté ravie de découvrir qu'elle était enceinte de son amant écossais. Douglas MacRae ne lui avait-il pas promis de l'épouser ? Mais le menteur a disparu sans explications et la jeune fille, brisée par la mort de son enfant, a été cloîtrée dans un couvent. Des années plus tard, fuyant la Révolution française, Jeanne retrouve par hasard Douglas à Édimbourg. Il est toujours aussi beau, et il est puissant, tandis que de fière aristocrate elle est devenue une simple domestique. C'est pourtant avec dignité qu'elle affronte celui qui l'a trahie naguère et qui lui offre un poste de gouvernante auprès de sa fille Margaret. Démunie, Jeanne accepte... sans savoir qu'il s'agit d'un piège et que Douglas cherche juste à exercer la vengeance qu'il rumine depuis bientôt dix ans !


L'avis de Scende :

Jeanne Du Marchand est la fille du comte du même nom. La renommée de la famille est telle qu’ils conseillent le roi de France lui-même.
Secrètement éprise du jeune Écossais Douglas MacRae, Jeanne découvre bien vite qu’elle en attend l’enfant. Horriblement fâché, son père la déshérite et l’envoie pour le restant de sa vie au couvent Sacré-Cœur en guise de punition. Dès sa naissance, son bébé lui est retiré. Durant les neuf ans que la jeune femme passera au couvent, à subir les châtiments corporels des sœurs, son unique lueur d’espoir sera de retrouver sa fille. Les émeutes qui agitent la France à cette époque vont avoir raison du couvent et Jeanne en sera enfin libérée. Constatant la mort de sa fille, elle va fuir son pays, et trouver refuge en Écosse, en tant que gouvernante et pourra, par là même, retrouver son amour d’enfance : Douglas. Le jeune homme d’antan n’est plus, et Jeanne va se retrouver face à un étranger qui ne la tient pas en bien haute estime. Cependant les sentiments qui agitent encore leurs cœurs vont s’en mêler…

L’histoire est basée sur des quiproquos, des non-dits qui vont gouverner la vie de Douglas, de Jeanne mais également de leur fille Margaret. Les horreurs vécues par la jeune femme sont un obstacle pour elle infranchissable et elle redoute la colère et la haine du seul homme qu’elle n’ait jamais aimé.

Les personnages présentent des caractères forts et aimants qui leur permettent de faire face à toutes les situations auxquelles ils se trouvent confrontés. Toutefois, le côté torturé de leur passé les pousse à agir de manière parfois incohérente, sans que cela n'entache la crédibilité du roman.

Si leur passé est douloureux, quoique teinté de quelques magnifiques mois passés ensemble, leur présent semble difficile et leur avenir compromis. Toutefois, les deux héros vont devoir s'entraider lorsque cela sera nécessaire et leurs relations n’en seront que meilleures.

Le style de l’auteur est doux et fluide et il est agréable de lire une telle histoire. Le roman est bien construit et j’ai fortement apprécié le cadre choisit par Karen Ranney : l’Écosse et plus particulièrement Édimbourg. Un petit plus pour cet auteur : elle n’hésite pas à nous expliquer deux ou trois choses sur la ville d’Édimbourg ou sur la Terreur, noire période française. Et cela n’alourdit en rien le récit puisqu’elle le présente sous la forme d’une note de l’auteur à la fin du livre.

Tant d’amour dans tes yeux est donc un livre que je vous conseille. Ce n’est pas le meilleur que j’ai lu dans cette collection… Mais pas loin !