Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 20 juillet 2011

Les âmes croisées

Les âmes croisées
de Pierre Bottero

Éditions Le livre de poche

Sortie le 16 mars 2011
Format poche / 411 pages / 7,50 euros


Présentation de l'éditeur :

Nawel Hélianthas vit à Jurilan, le royaume des douze cités. A dix-sept ans, elle est une jeune adolescente riche et prétentieuse. Comme ses amis Philla et Ergaïl,elle doit bientôt choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu'elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s'interroge. Et après avoir provoqué involontairement la mort d'une jeune femme et de son bébé, elle opte pour la mystérieuse caste des Armures, un choix qui bouleversera à jamais son destin. Les Âmes croisées, roman posthume de Pierre Bottero, propose une fantasy épique de haut vol, dans la droite ligne du cycle du Pacte des Marchombres.


Avis de Chani :

Roman posthume de Pierre Bottero, Les âmes croisées est aussi le premier titre que je lis de l’auteur, et très vite je sais que je vais aimer ce livre. Pourtant, au départ ce n’était pas gagné, tant j’avais d’appréhensions, voir d’aprioris dessus, sans doute à cause des couvertures jeunesse des œuvres de l’auteur parues dans ce rayon. Comme quoi,parfois on s’arrête à un détail. Heureusement, le hasard m’a fait croiser le chemin de cet ouvrage…

Les âmes croisées, c’est l’histoire de Nawel, une jeune fille libre qui va briser le carcan imposé par sa condition de fille de notables pour emprunter la voie qu’elle aura choisie elle-même. Le passage à l’âge adulte, les conséquences de nos actes, le libre arbitre, l’épanouissement personnel, tels sont les thèmes abordés avec finesse,le tout dans un roman fantasy construit et abouti.

Pas de description, d’atermoiements ou de bavardage inutiles, l’auteur va à l’essentiel, donnant un ton très moderne et rythmé à son histoire. Le style est simple et fluide, amenant le lecteur à ne plus vouloir lâcher le livre avant la fin, fin qui ne nous contente pas totalement, l’ouvrage devant avoir une suite qui ne verra malheureusement pas le jour. Aux lecteurs de prendre le relais et d’imaginer le destin de Nawell.

J’ai vraiment été conquise par l’univers de Bottero, la sensibilité et l’intelligence qui transpirent de cette œuvre, et je vous invite à la découvrir si ce n’est pas encore fait. Pour ma part, il est certain que je n’en resterai pas là avec cet auteur…

Idlewild


Idlewild
de Nick Sagan


Editions J'ai lu
Collection Nouveaux Millénaires

Sortie le 6 avril 2011
Format Broché / 20 €


Présentation éditeur


Quand il reprend conscience au milieu de ce champ de citrouilles, il ne peut plus bouger aucun de ses muscles. Pire, il a tout oublié : son nom, son passé, comment il est arrivé là. Seules certitudes :
1. On a essayé de le tuer
2. Lazare est mort
3. Il a tué Lazare
Si seulement il pouvait se rappeler qui est Lazare...
Ainsi commence pour Halloween un fascinant voyage, au cours duquel il rencontrera des smileys tueurs, un professeur sadique, les maigres bêtes de la nuit, l'âme sœur et, éventuellement, lui-même. Un voyage qui le mènera bien plus loin qu'il ne l'aurait cru possible, par-delà les frontières de la réalité....


L'avis de Chani


Dans un futur pas si lointain, un jeune homme au look pour le moins excentrique se réveille avec un énorme trou de mémoire. Qui est-il, où est-il, pourquoi tout le monde semble ne pas prendre conscience de son amnésie ? Pourquoi a-t-il tué Lazare ? Qui est Lazare ?

Au fur et à mesure que Halloween retrouve ses souvenirs, l’histoire et les personnages se mettent en place pour le lecteur par la même occasion, et les interactions entre les personnages sont dévoilées.
Il faut bien l’avouer, au début on est aussi perdu que le personnage principal, précipité au cœur d’un Wargames aussi soudain qu’incompréhensible. Les personnages semblent tous plus barrés les uns que les autres, et nul ne semble digne de confiance, à part ce pauvre Hal que l’on suit dès le départ et à qui on s’accroche. De fait, l’identification à ce personnage se fait naturellement puisque ses découvertes seront les nôtres, et plus il en apprend, mieux nous comprenons le livre !
Une fois le sentiment de confusion passé, ce n’est que du bonheur. Entre réalité virtuelle, jeux de rôles dans la RVI, et réalité, Nick Sagan brouille les pistes du début à la fin, joue avec son lecteur et le manipule comme sont manipulés les héros du livre.

Avec un petit goût de Matrix avec une pointe de Tron, Idlewild est clairement un coup de cœur. Cet univers futuriste et désolant porté par un antihéros cynique à souhait m’a séduite, et séduira à coup sûr tous ceux qui aiment être baladés au fil de la lecture à coup de retournements de situation et de faux-semblants.