Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 16 mars 2011

Le monde du dessous


Le monde du dessous
Charlotte, Emily, Branwell et Anne Brontë

Éditions J'ai lu

Sortie le 12 janvier 2011
Format poche / 313 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur

Tout le monde connaît les soeurs Brontë : Charlotte, Emily et Anne. Mais le frère, Branwell ? Et leur enfance dissimulée à inventer des mondes et des langages ? À travers poèmes et proses inédits, ce recueil reconstruit le cheminement imaginaire - " le monde du dessous ", écrivait Charlotte - au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.


L'avis de Scende

Le livre s’ouvre sur une préface qui nous présente les personnages du monde imaginaire des Brontë et nous nous retrouvons pleinement impliqués. En ouvrant le livre, nous sommes plongés dans les poèmes et autres correspondances des enfants Brontë. Chaque texte ou extrait nous permet de retracer peu à peu le monde imaginaire, le monde du dessous.

L’ouvrage est composé de quatre parties, chacune affiliée à un membre des enfants Brontë. La première citée est Charlotte et nous trouvons ici de nombreux poèmes et extraits de journaux intimes, des récits et des lettres qui nous permettent de retracer non seulement son monde imaginaire, mais également sa vie.

La seconde partie concerne Branwell, le frère souvent dans l’ombre. En effet, si l’on connait bien Charlotte et Emily pour leurs ouvrages (Jane Eyre et Les hauts de Hurlevent, principalement), nous ne connaissons que peu Branwell et Le monde du dessous met quelque peu l’accent sur ses œuvres. Ici, le champ lexical se montre triste et Branwell en use à travers poèmes et chansons.

La troisième partie présente les œuvres d’Emily, principalement des poèmes encore une fois, mais le lecteur en apprend un peu plus sur cet auteur grâce à de nombreuses anecdotes.

Enfin, nous retrouvons Anne Brontë dans ses poèmes et correspondances. Anne se trouve si proche d’Emily que de nombreuses fois, elles sont qualifiées de jumelles, et leurs écrits s’en ressentent. Alors que Charlotte et Branwell développent le monde du dessous Angria, Anne et Emily créent le pays de Gondal, plus rude et plus austère qu’Angria.

En ouvrant cet ouvrage, je me suis vue replongée dans les livres que nous devions lire à l’école et celui-ci, grâce à la variété de ses œuvres en fait un bien étonnant livre.
La prose variée ravira les amateurs de poésie et ces poèmes inédits en font un livre des plus intéressants.

La maison de la nuit, tome 4 : Rebelle


La maison de la nuit
Tome 4, Rebelle

de PC Cast


Éditions Pocket Jeunesse

Sortie le 17 Février 2011
Grand Format / 14,95€


Présentation de l'éditeur :

Stark, un novice champion de tir à l'arc, débarque à la Maison de la Nuit. Zoey se sent tout de suite attirée par lui. Mais Stark meurt bientôt dans ses bras, juste après l'avoir embrassée. Commence alors une terrible mission pour Zoey : empêcher à tout prix que Neferet s'empare du corps, au cas où il ressusciterait comme Lucie... Pendant ce temps, Aphrodite a une vision : la mystérieuse reine Tsi Sgili prépare le retour sur Terre de Kalona, ange déchu monstrueux, et de ses enfants, les Corbeaux Moqueurs. Ces derniers s'attaquent violemment à Zoey, qui parvient à les repousser grâce au pouvoir du vent. Ils s'en prennent alors à sa grand-mère qui se retrouve à l'hôpital, entre la vie et la mort. C'est ce moment que choisit Neferet pour faire son apparition, aux côtés de Stark...


L'avis de Scende

Je viens à l’instant de finir le dernier livre des aventures de Zoey, actuellement paru en France. Quel choc !

Zoey poursuit ses études au sein de la maison de la nuit et suite aux malheureux évènements survenus un peu plus tôt, soit l’assassinat de ses enseignants, les professeurs Nolan et Blake, elle va devoir faire face à de nombreux problèmes et répercussions.
En quelques jours à peine, la jeune fille est passée de 3 petits copains à zéro et a perdu ce qui pour elle était le plus important : la confiance de ses amis les plus proches. Toutefois, deux personnes gardent foi en leur prêtresse et l’une d’elle nous surprendra tout au long de l’histoire : il s’agit de Lucie et d’Aphrodite. Les changements opérés à la maison de la nuit sont plus qu’inquiétants et Zoey va devoir être soutenue. C’est en cela qu’Aphrodite va se révéler utile malgré son handicap : elle est redevenue humaine. Nyx reste cependant à ses côtés en lui laissant le don de voyance qu’elle avait déjà quand elle était novice.

De nombreuses créatures apparaissent dans ce dernier opus et l’histoire n’en devient que plus haletante. Zoey reste égale à elle-même, elle mûri doucement et trace son chemin afin de servir Nyx de son mieux. Avec la mort de son professeur, de son amant et le départ d’Erik et Heath de sa vie, Zoey se retrouve seule et bien décidée à ne plus tomber amoureuse.
Malheureusement, ses souhaits ne seront pas exhaussés et malgré le danger présent, le retour d’Erik en tant que professeur ne la laissera pas indifférente, et encore moins le beau et mystérieux Stark, un grand archer qui ne loupe jamais sa cible.

Les amis de Zoey gardent leur caractère fort et en cela ils réagissent vigoureusement à l’encontre de la jeune femme qui leur a menti et dissimulé sa relation avec Loren Blake. La trahison de leur prêtresse n’est pas digérée et leur reste en travers de la gorge, malgré une solide amitié. Toutefois, c’est un personnage étonnant qui va les réconcilier : Aphrodite, la jeune femme qui a longuement tourmenté Zoey à son arrivée à la maison de la nuit. Le fait qu’elle soit redevenue humaine ne change en rien son caractère et elle reste la petite peste qu’elle a toujours été. Malgré ce caractère difficile, elle est loyale à Zoey et en étonnera plus d’un par l’aide qu’elle va lui apporter. Sa présence est très importante dans cet opus et on sent que son personnage va peu à peu se développer.

L’action se précipite largement dans ce dernier tome et la fin prévoit bien des vérités dévoilées et de nombreux rebondissements pour un prochain opus. Le fait que ce tome soit plus sombre que les précédents nous annonce de nombreuses aventures à venir pour notre héroïne, et ce pour notre plus grand plaisir.

L’écriture de ces romans est souple et agréable et la lecture se fait sans problème. Un seul bémol ici : le temps passe très lentement et notre héroïne et sa bande de copains n’évoluent que peu. Nous aimerions qu’ils soient un peu plus matures et responsables, nous permettant de nous y attacher, et peux être, qui sait, de nous identifier à eux !

Cela reste toutefois un très bon livre et je vous le recommande chaudement !