Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 4 mars 2011

Immortels

Immortels, tome 1
de Cate Tiernan

Édition Hachette
Collection Black Moon

Sortie le 5 janvier 2011


Présentation de l'éditeur :

Ce titre raconte l’histoire de Nasty, immortelle, qui noie son ennui dans les soirées arrosées jusqu’à un soir où un incident remet en cause cette vie sans intérêt. Nasty va alors intégrer un centrer de réhabilitation pour immortels….

Chronique d'Heclea :

Vous êtes vous déjà demandé ce que vous feriez si vous étiez immortels ? Si vous n'aviez rien à craindre, si vous pouviez tout tenter, tout essayer, même le plus extrême, si vous pouviez traverser les modes et les époques sans prendre une ride ? Tenteriez-vous de faire le bien ou au contraire vous laisseriez vous porter par l'égoïsme et la noirceur inhérents à votre état ?

A travers son héroïne, Cate Tiernan nous propose plusieurs réponses à ces questions, elle nous suggère plusieurs chemins, tous différents, plus ou moins sinueux selon le marcheur qui les emprunte, mais toujours forts d'apprentissage.

L'auteur nous offre un roman sombre mais teinté d'espoir, au rythme plutôt lent mais dont les pages se tournent rapidement. Elle arrive à nous accrocher chapitre après chapitre, elle sait nous offrir des révélations et des interrogations au bon moment pour nous donner envie de continuer, de découvrir Nasty et son passé, d'en apprendre plus sur Reyn...

Le mythe utilisé est assez novateur, loin des vampires et des métamorphes qui fleurissent actuellement. Nous découvrons des Immortels tout simplement, des humains qui ne peuvent pas mourir ou presque, des êtres doués de pouvoir et pouvant pratiquer la magie. Les détails nous sont livrés au compte-goutte, à travers l'expérience de Nasty, mais également grâce à des sauts dans le passé ou des révélations d'autres personnages. Finalement, le lecteur se retrouve lui aussi en apprentissage, se rapprochant du héros et du contexte, de quoi se sentir encore plus concerné et intéressé.

Le rapport à la nature est très présent et donne un côté apaisant au décor, la vie en communauté qui prône le bio et le bien, l'absence de technologie, sont dépaysants et nous plongent au cœur de l'intrigue, au côté des personnages, à aimer ou craindre certains d'entre eux.

Le parti pris de conférer un côté mauvais aux Immortels, de les présenter comme des êtres plutôt égoïstes, sans considération pour les humains propose une nouvelle façon d'appréhender une histoire, tout en laissant une porte entrouverte vers d'autres choix. L'auteur cherche sûrement à faire passer un message sans pour autant nous marteler que seule sa vérité est la bonne, ce qui est, je l'avoue, agréable.

Si vous recherchez un roman plein d'action, de courses-poursuites et de combats, vous risquez d'être déçus, par contre si vous voulez voir évoluer les personnages, vous attacher petit à petit à eux, les suivre dans leurs questionnements, dans leurs flash-back, dans leurs quêtes, dans leurs sentiments ce livre vous plaira.

Un premier tome qui sait poser les bases et nous en révéler suffisamment pour nous donner envie de continuer auprès de la communauté et surtout de savoir ce qu'il va advenir de Nasty et Reyn.

Wicca, tome 1

Wicca, tome 1
de Cate Tiernan

Éditions Hachette
Collection Black Moon

Sortie le 2 Février 2011

480 pages / 17€


Présentation éditeur

Morgan Rowlands est une adolescente comme les autres, dont la vie change le jour où Cal Blaire arrive au lycée. Beau, charmant et mystérieux, il est aussitôt adulé par toutes et tous. Lorsque Cal organise une soirée pour faire connaissance avec les autres élèves, le garçon leur explique qu’il pratique la Wicca. Cette forme de magie blanche est une religion ancestrale qui célèbre la nature. Megan se trouve irrésistiblement attirée. Cal propose aux intéressés de se voir régulièrement pour continuer à pratiquer la Wicca. La jeune fille se prend de passion pour ces rendez-vous et aiguise l’intérêt de Cal, qui voit en elle une possible sorcière…

Avis de Kamana

Un vent de fraîcheur pour une série YA prometteuse !

Exit vampires et autres immortels en tous genres, ici Cate Tiernan s’est centrée sur la Wicca* et l’on ne peut que la plébisciter pour ce choix.

Nous voici en compagnie d’une bande de lycéens, avec leurs amours, leurs amitiés, les boutons d’acné, etc…
Morgan Rowlands, âgée de 16 ans est une jeune fille au physique banal, au tempérament plutôt effacé, évoluant dans l’ombre de sa meilleure amie, la superbe Bree devant laquelle les garçons tombent comme des mouches. Avec leur copain Robbie, ils forment un trio très soudé depuis longtemps. Malgré cette forte affection ils n’évoluent pas forcément ensemble au sein de l’école, les élèves étant dispatchés en groupe en fonction des affinités, les intellos, les cool, les chics, les louches…

C’est la rentrée scolaire et attendant devant l’établissement, la troupe d’amis voit arriver un nouveau, Cal, le plus beau spécimen masculin du lycée. Cette venue va chambouler leur quotidien. Cal se présente en tant que sorcier et cherche des personnes pour former un coven et suivre un enseignement d’une année et un jour sur la Magye*, et tout ce qui touche à la Wicca. Le groupe formé sera hétéroclite avec des personnalités totalement différentes.

L’immersion dans cet univers particulier ne sera pas de tout repos, et ne se fera pas sans mal. Morgan se découvre une passion, une attraction puissante pour la Magye mais aussi pour Cal dont elle tombe désespérément amoureuse. Mais voilà, tout, absolument tout va être bouleversé dans sa vie, aussi bien son rapport aux autres, qu'à son être propre, son caractère. Mais n’en disons pas plus, l’attrait étant dans la découverte de tous les changements qui adviendront…

Cate Tiernan nous offre un premier tome très réussi qui appelle la suite à grands cris. L’écriture à la première personne intimise nos rapports avec Morgan, évoluant ainsi avec elle dans l’univers extraordinaire de la Wicca. Nous en découvrons toutes les symboliques, prenant des cours en même temps que notre nouvelle amie.
Sa personnalité effacée, se transformera assez vite et même si parfois nous avons envie de la secouer un peu dans ses rapports avec Cal et Bree, sa gentillesse, sa colère, sa force, sa déception, sa peur et son pouvoir seront autant de sentiments et de traits de caractère qui nous toucherons nous la rendant très sympathique.

Cal quant à lui est une énigme… l’auteure sait nous laisser dans le doute. Ses attentions ne nous seront jamais très claires et il faudra attendre la suite pour en savoir plus. Frustrant mais nous faisant trépigner pour le tome deux.

La large palette de personnages est un plus pour la série, tous si opposés, si disparates. L’auteure peut ainsi jouer sur différents tableaux et donner une poussée à chaque page, un souffle qui ne peut que nous inciter à continuer la lecture.

Si vous désirez un peu de changement dans le genre Young Adult, je vous conseille fortement de vous pencher sur ce primer opus de la série de Cate Tiernan. Une entrée en matière juteuse !


*Wicca : religion très ouverte, dont le but est de célébrer la nature. Un coven regroupe une grande prêtresse qui forme ses apprentis pendant un an et un jour. Lors des sabbats les pratiquants forment des cercles et vénèrent en canalisant de l’énergie, la Déesse et le Dieu pour tous les bienfaits de la nature. Il y a huit sabbats dans l’année et ici dans le roman sept grands clans de sorciers avec leurs pouvoirs spécifiques.

*Magye : écrit avec un « y » pour ne pas faire l’amalgame avec la magie illusoire.

 

La famille Hathaway, tome 2 : L'Étreinte de l'aube de Lisa Kleypas

La famille Hathaway, 
Tome 2 : L'Étreinte de l'aube
de Lisa Kleypas

Editions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 2 mars 2011


Présentation de l'éditeur :

Une romance douce et passionnée, personnifiée par un couple d’exception !
Recueilli par les Hathaway dans son enfance, le jeune gitan Merripen a toujours caché son amour pour la seconde fille de la famille, Win. Cette dernière, fragile et invalide suite à une grave maladie, quitte la ville pour être soignée dans une clinique. Lorsqu’elle revient, tout bascule : la passion qui couvait entre les deux jeunes gens explose, menaçant leur famille, leurs destins… et jusqu’à leurs vies.


Chronique d'Elaura :

Second volet de la série sur la famille Hathaway, l'histoire de Merripen et Winnifred est pleine de cette passion désespérée qui rend certains livres inoubliables. Dès le premier chapitre vous savez que vous allez passer un moment de lecture intense qui vous laissera dans un état second, impossible de penser à autre chose que ce que vous venez de lire tellement vous avez vécu le récit dans ses moindres détails.
L'auteure réussit le tour de force de vous projeter dans l'histoire, sensations comprises, vous imprégnant jusqu'au bout des ongles de cet amour fusionnel entre nos deux protagonistes.

Merripen et Winnifred s'aiment depuis longtemps, passionnément, mais tandis que la première ne cherche qu'à vivre pleinement cet amour, le second le fuit, incapable de se sentir à la hauteur de ce qu'on attend de lui.
Merripen reste profondément ancré dans son passé, cet enfant rom blessé, dressé à tuer, abandonné par les siens et finalement récupéré, soigné et adopté par la famille Hathaway. Dès lors, il est persuadé qu'il est incapable d'aimer cette femme comme elle le mérite.

Quand Winnifred part en France pour être soignée de son affection pulmonaire, souvenir de la scarlatine contractée quelques années plus tôt, elle a dans l'espoir de devenir une femme enfin normale, capable de vivre une vie d'épouse et de mère. Bien sûr celui avec qui elle souhaite partager sa vie n'est autre que son meilleur ami, le rom de la famille. Mais l'éloignement ne fera que renforcer l'obstination de celui-ci à éviter le bonheur et Merripen n'en deviendra que plus ténébreux, plus rude.

Après deux ans d'absence, quand Winnifred revient à Londres auprès de sa famille, la souffrance, la frustration et la cruelle vérité refont surface, jamais ils ne seront heureux séparés l'un de l'autre. La passion dévorante qui les anime sera aussi forte que leurs combats intérieurs, leurs résistances aussi douloureuses que leurs étreintes furtives dans les coins sombres. Les évènements qu'ils vont vivre vont furieusement les mettre à l'épreuve et les choix qu'ils devront faire changeront leur avenir à jamais.

Un roman brillant, touchant et captivant qui met en scène des personnages secondaires tout aussi attachants que nos deux protagonistes. Le plaisir de retrouver Cam et Amélia, héros du premier tome, en chefs de famille sensibles ; les deux petites sœurs, Poppy et Beatrix qui font leur entrée dans le monde ; Léo le grand frère qui loin d'être encore guéri de la mort de sa bien aimée a repris goût à la vie et surtout aux taquineries, ce qui donne des échanges plutôt cocasses et humoristiques avec la préceptrice de la maison.

Il est évident que nous conseillons aux lecteurs tentés par cette saga de commencer par le premier opus, Les ailes de la nuit, car les personnages et l'histoire prennent place dans celui-ci.

Un très grand moment de lecture, peut-être le meilleur roman de l'auteure à ce jour !