Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 2 mars 2011

Le maître des dragons

Le maître des dragons
de Fabrice Colin

Editions Le livre de poche

Poche / 7€50

Présentation de l'éditeur :

" L'ombre de l'Empereur s'étendait. Et je comprenais qu'il n'existait qu'une seule façon de lui échapper : il fallait que je tue cet homme." 1717 Nouvelle-Angleterre. Au coeur de la nuit, un jeune homme sans mémoire échoue sur la plage. Cet inconnu, nommé Thomas Goodwill, a oublié qu'il revient du Davv Jones Locker ; le paradis sous-marin des pirates. Il n'est sûr que d'une chose : un être cruel et tyrannique, qui n'est autre que l'Empereur lui-même, a juré sa perte. Il n'a qu'un espoir, lier son salut à celui de la flamboyante Mary Wickford.

Avis de MiniCed :

Thomas Goodwill échoue sur une plage où un homme le recueille. Lorsqu'il se réveille il se trouve chez Dorchester, un dresseur de dragon qui lui explique que le jeune homme travaille pour lui, que le dresseur est son Maître. La mémoire de Thomas, cependant, reste obscurcie par dix années manquantes. Il ne se souvient que de son enfance passée sur les mers aux côtés de Wild Stark, mais de ce qui lui est arrivé de sept à dix-sept ans, il ne se rappelle rien.
Puis un jour, des événements vont conduire notre jeune ami à quitter les dragons et à devenir pirate afin de sauver son Maître, afin d'affronter l'Empereur.
Mais on ne tue pas l'Empereur facilement et sa quête ne fait que commencer. Il va devoir passer beaucoup d'épreuves que lui impose son lourd destin afin de pouvoir être prêt et armé pour affronter l'ennemi de tous, afin de mettre un terme au règne de cet être malveillant.
L'Empereur qui, de son côté a vu sa mort, sait qu'elle arrivera de la main d'un amnésique qu'il recherche désormais sans relâche.

Le Maître des Dragons est un roman riche et complet, car comme le dit la quatrième de couverture, Thomas Goodwill a réellement vécu quatre vies totalement différentes entre son enfance avec le pirate Wild Stark et son présent. Cela permet à l'auteur toutes les extravagances possibles et lui donne la possibilité de s'amuser avec son personnage, de lui faire vivre mille aventures. On se retrouve donc avec un livre de fantasy rempli de pirates qui sentent bon les grandes aventures marines et les auberges, mais aussi de créatures étranges et fantasques... ainsi que des dragons.

Thomas Goodwill est un personnage très attachant et sur lequel nous apprenons beaucoup de choses. Ceci est dû au fait que le capitaine écrit ses mémoires permettant ainsi à Colin de nous raconter l'histoire du personnage de son enfance jusqu'à ce moment présent. Ce « conte de ma jeunesse », comme il est appelé, n'est présent que durant la première partie du livre mais nous permet de cerner réellement Thomas. Seul trou dans ce récit, les fameuses 10 années qui manquent à sa mémoire. Mais bien sûr, nous aurons le droit de savoir ce qu'il s'est passé durant cette période.

Certains personnages sont réellement bien construits et on s'y attache très rapidement, je pense notamment à Picaroon Jack, Castillo, le capitaine David Hawks... et comment ne pas aimer Abigaïl, la femme aux chats ?
Les relations entre les dives personnages nous permetent d'autant plus de nous attacher à eux car Fabrice Colin a réussit à les rendre vivants. On sent passer les émotions et lorsque Thomas se lie d'amitié avec Castillo, tout est là pour que nous le vivions et le ressentions vraiment.

L'histoire quant à elle est réellement palpitante, comme déjà dit, c'est un savant mélange de piraterie pure pour l'ambiance et de fantasy pour le déroulement. Sa quête le fera voyager et rencontrer une foule de personnages aussi variés que des indiens ou des bûcherons. Le terme « quête » est réellement approprié pour son aventure puisque, qu'est-ce qu'une quête si ce n'est ce long voyage dans divers lieux, avec diverses rencontres, afin d'atteindre un but ultime ?

L'ennui est une chose inexistante dans ce roman, on y est happé et il se passe toujours quelque chose de prenant. De la première à la dernière page, nous sommes emmenés par la plume de Colin à travers les Amériques pour un voyage dont on ressort pantois. Il s'avère que la plume du Monsieur est en plus des plus agréable à lire, on se retrouve très rapidement sur le pont du bateau, dans la taverne, sur la plage de cette île au paysage paradisiaque pouvant presque sentir les odeurs de la mer. Et comme les héros ne visitent malheureusement pas uniquement des paysages idylliques, nous avons aussi la tristesse de nous retrouver parfois dans des lieux qu'on aurait évité dans le monde réel et qui nous rapprochent encore un peu plus des personnages de par leurs péripéties. Et que dire du Davy Jones Locker ? Rien, car ça c'est à vous de le découvrir chers lecteurs et lectrices.

Le Maître des Dragons est un roman de fantasy tout public, il n'empêche que beaucoup de messages et de questionnements y paraissent. Notamment sur Dieu, Dorchester voulant prouver au monde que les Dragons étaient là avant l'homme (peut-être même une référence de la part de l'auteur pour nous parler de dinosaures) et puis comment ne pas penser religion alors que nous parlons Inquisition ?

Si vous avez soif d'aventure, il n'y pas d'autres solutions que de lire le Maître des Dragons !

Evernight de Claudia Gray

Evernight
de Claudia Gray

Editions Pocket

Sortie le 3 Février2011
Format Relié / Prix 14.95€


Présentation de l'éditeur :

Bianca doit quitter sa petite ville et suivre ses parents à Evernight où ils ont trouvé des postes en tant que professeurs. Elle appréhende ce milieu snob, ces élèves beaux, intelligents, qui se connaissent tous déjà. Sans compter l'ambiance effrayante de ce pensionnat gothique, presque menaçante. Heureusement, Bianca rencontre Lucas, un beau garçon, solitaire comme elle, étrange et un peu violent. Il semble farouchement déterminé à ne pas ressembler aux autres, à la bande de ceux « qui en sont ». Tout de suite, elle se sent attirée par lui. Mais, le soir du Bal d'automne, les masques tombent et la réalité de Bianca s'en voit dangereusement bouleversée. Désormais, l'amour brûlant qui la lie à Lucas semble impossible... Pourtant ils seront prêts à tout pour rester ensemble.


Chronique de Karen :

Pour ceux qui recherchent une histoire originale, passez votre chemin. Mais pour ceux qui recherchent juste une histoire sympathique et distrayante, même si elle reprend des éléments déjà vus et revus mais qui ont prouvé leur succès, ce livre est fait pour vous.
L’histoire : Bianca, 16 ans, est désespérée. Ses parents, tout deux professeurs, ont accepté d’enseigner à Evernight Academy. Elle est donc obligée elle aussi d’intégrer cette prestigieuse école mais surtout de quitter tous ses repères et les rares amis qu’elle a. Bianca est en effet une jeune fille timide, très introvertie et mal à l’aise en société.
La veille de la rentrée, elle décide de s’enfuir et ainsi faire comprendre à ses parents qu’il n’est pas question pour elle de rester à Evernight. Dans la forêt, elle tombe sur un nouvel élève, Lucas. Bizarrement, elle se sent tout de suite à l’aise avec ce garçon qui parvient à la persuader de rester. Seulement, dès la rentrée, Bianca déchante : Lucas la remarque à peine et semble même la fuir. Déstabilisée, elle se rapproche du beau, gentil et populaire Balthazar. Bianca est d’autant plus décontenancée par ce rejet qu’elle n’arrive pas à se faire à l’ambiance d’Evernight : les beaux et riches ont le pouvoir et n’hésitent pas à mépriser et martyriser les moins bien lotis qu’eux.
Le soir du bal, Bianca parvient enfin à s’expliquer avec Lucas. Mais là, l’incident se produit….

On retrouve ainsi dans ce premier volet de la série des codes déjà visités et très « à la mode » dans la littérature consacrée aux jeunes adultes. L’histoire paraît même très familière et on pourrait tout aussi bien lire Hex Hall ou Damnés avec des personnages différents. On a ainsi toujours une jeune fille qui arrive dans un pensionnat où il se passe des évènements étranges, et qui se trouve rapidement tiraillée entre deux garçons : celui qui l’attire et qu’elle finit par aimer, et celui qu’elle devrait aimer.
Par ailleurs, on sait avant même de lire le livre qu’on a affaire à des vampires. Pour autant, la révélation de leur existence se fait de façon soudaine et brutale, voire trop brutale, comme si l’auteure a voulu absolument distiller du suspense, en oubliant de faire attention à bien conserver la logique des éléments rapportés avant et après. Pour exemple, le jus d’orange matinal quotidien se transforme du jour au lendemain en verre de sang quotidien !!!

Pour autant, l’histoire est vraiment sympathique et simple à lire. Certains passages sont vraiment drôles puisque l’Académie a pour but d’éduquer les vampires pluri-centenaires au monde moderne. En somme un livre simple et distrayant à lire quand on est fatigué et qu’on veut malgré tout se faire plaisir !

Dark Hunters Tome 8 : Péchés nocturnes de Sherrilyn Kenyon


Dark Hunters
Tome 8 : Péchés nocturnes
de Sherrilyn Kenyon

Collection Crépuscule
Édition J'ai lu

Sortie le 3 décembre 2010
Format poche / 313 pages / 6,50 €


Présentation de l'éditeur :

Danger St. Richard fait partie des Chasseurs de la Nuit depuis la Révolution française, lorsque tous les siens ont péri. Mais c'est bientôt la sédition au sein de leur équipe. Ses amis, Marco et Kyros, se révoltent contre Artemis et Acheron qu'ils accusent de jouer un double jeu. Ils exhortent Danger à les rejoindre pour venir en aide aux Démons qu'ils combattaient jusque-là. C'est alors que paraît Alexion, dont la mission consiste à éliminer les Chasseur fêlons. Alexion est un exterminateur immunisé contre tout sentiment, indifférent à la souffrance d'autrui. Il ne connaît que son devoir et son honneur, et même les plus sanguinaires le redoutent. Contre toute attente, Danger va tomber éperdument amoureuse de cette créature implacable.

Chronique d'Elaura :

Un tome un peu à part dans la série des Dark-Hunters puisque cette fois-ci, il n'y a pas de jeunes filles en détresse à sauver, ou de chasseurs de la nuit à libérer.
Il est question principalement de sédition au sein des dark-hunters et Acheron en est principalement la cible. Les mystères qui entourent le leader des chasseurs amènent inexorablement à maintes questions, comme ses capacités nettement supérieures à celles de ses acolytes ou ses origines soigneusement cachées.
Aussi, Ach envoie son fidèle protecteur, celui qui règle les mutineries et tue les chasseurs qui sont passés du côté obscur , parmi les loups.

Alexion est au service d'Acheron depuis des millénaires, sa loyauté est sans faille et seule compte la protection de son maître. Il ne ressent aucune émotion, étant coupé du monde physique depuis longtemps. Pourtant, quand il se retrouve aux côtés de Danger St. Richard pour mener à bien sa mission, il n'est pas indifférent aux charmes de la chasseuse. Avec l'aide de Danger, il tentera de ramener les chasseurs fêlons dans le droit chemin, et apprendra peut-être, à aimer de nouveau.

Parenthèse appréciée dans la série, ce tome permet de faire la lumière sur la manière dont les chasseurs de la nuit ont été créés, et surtout sur les raisons qui ont poussée Artémis à donner une seconde vie à ces valeureux guerriers victimes d'injustice face à la mort. Nous nous doutions évidement que la déesse n'était pas un parangon de vertu et que l'avenir des mortels n'était pas sa seule motivation, mais avoir la preuve de sa cupidité nous permet enfin de comprendre les liens qui l'unissent à Acheron.
En parlant du chef, le voile se lève un tout petit peu sur ce qui a été sa vie et surtout, sur ce qu'il est, même si les réponses à nos questions amènent encore d'autres interrogations.

L'histoire de Danger et Alexion est jolie et donne lieu à des scènes sensuelles et touchantes, mais il manque peut-être ce brin de passion exaltée qui fonctionnait si bien avec les autres couples.

Un tome indispensable pour qui suit et veut comprendre la logique de la série, dont le principal intérêt se trouve non pas dans la romance qu'il met en scène, mais surtout dans l'intrigue et les informations qu'il dispense.