Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 24 février 2011

L'enchanteresse de Deborah Simmons

L'enchanteresse
de Deborah Simmons


Editeur Harlequin
Collection Les Historiques


Présentation éditeur

Angleterre, 1195
- Approchez, madame, dit une voix dans l'ombre. J'ai appris récemment que vous souhaitiez m'épouser. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi, je vous prie ?
Isobel se troubla. Sommé par le roi de choisir un époux, elle avait jeté son dévolu sur Tristan de Dunmorrow, ce baron reclus dans sa tanière qu'on disait possédé du démon. Assurément, pensait-elle, cet ermite fou refuserait de la recevoir et , libre de tout lien, elle pourrait continuer à gouverner seule son fief. Mais sa ruse avait échoué. Le baron se tenait devant elle, son visage noyé dans l'ombre. Etait-il affligé d'une hure de sanglier ou de crocs pointus de vampire ? A moins qu'il ne fût cyclope ? Pour la première fois de sa vie, Isobel, qui ne croyait pourtant pas aux sorciers, frissonnait de terreur superstitieuse.
- Je... Je suis navrée, balbutia t-elle. Il s'agit d'une regrettable méprise.
- Je l'entends bien ainsi, dit le spectre. Et de cette méprise, je connais la raison. Vous avez cru, en vous fondant sur ma seule réputation, que j'étais prêt à défier l'autorité du roi. Mais vous vous êtes trompée. Vous connaissez l'adage : "Comme on fait son lit, on se couche" ? Et bien, vous avez fait votre lit, comtesse.

Avis de Scende

Ce livre est un petit bijou ! Directement plongés dans l’histoire, nous rencontrons le mythique Richard Cœur de Lion qui ordonne à la jeune comtesse Isobel de Wellingstone de prendre mari afin de régenter son domaine.

L’indomptable Isobel refuse que l’on gère son fief à sa place et, pour obéir à son roi, elle cherche un homme qui la laissera maîtresse sur ses propres terres.
Lançant le défi au roi, elle lui annonce qu’elle souhaite épouser le baron Montmorency de Dunmurrow, également appelé le Diable Rouge, un homme que personne n’a vu depuis plusieurs années, qui sème la terreur, reclus dans son sinistre château.
Accordant à la comtesse sa demande, alors qu’elle en attendait un refus, le roi l’envoie rejoindre son époux. Isobel va alors rencontrer le terrifiant Diable Rouge dans son antre. Accueillie dans le noir complet par son vassal, Isobel va s’offusquer dès le premier abord des manières de son mari. Le château entièrement plongé dans l’obscurité va voir le mariage du Diable en sa chapelle. Prise à son propre piège, Isobel va tenter de trouver une solution pour annuler le mariage avec ce rustre aux basses manières qu’est son mari. Le Diable rouge a en effet pour réputation d’être un démon ou un sorcier, qui terrorise ses serfs sur son domaine.

Les deux personnages principaux vont s’opposer, chacun à leur manière, afin d’annuler ce mariage. Isobel, présentant un caractère fort et indépendant, n’est pas femme à se laisser faire. Peu à peu, elle va percer la carapace de son mari, Le Diable Rouge. Et lui-même va amadouer celle qui est dorénavant sa femme. Dans cette cohabitation forcée, les deux jeunes gens vont se découvrir l’un l’autre, et le baron de Dunmurrow se révèlera être un étonnant personnage !

L’histoire débute sur la cohabitation des deux époux dans le sordide manoir du Diable Rouge, et chaque page est une joie pour les yeux ! L’histoire verra en son sein naître la magie d’un amour que tout opposait. Mais nous avons l’agréable surprise d’y trouver également un peu d’action grâce à l’antipathique voisin d’Isobel qui n’a en tête que de lui voler son domaine ! En conclusion : une romance agréable, de l’action, de la joie, de la peur et de la tristesse, sur un thème nullement récurant ! J’ai adoré cette lecture, dévoré ce livre en peu de temps, pour un plaisir monstre !

Les Vampires Argeneau Tome 1 : En-cas d'urgence de Lynsay Sands


Les Vampires Argeneau
Tome 1 : En-cas d'urgence
de Lynsay Sands

Editions Milady
Collection Bit-lit

Sortie le 21 janvier 2011
Format poche / 7 €



Présentation de l'éditeur :

Lissianna est une vampire. Jusque là tout va bien. Sauf qu'elle a la phobie du sang. C'est ballot !

Cela fait des siècles que Lissianna cherche son âme soeur. Quand elle découvre un homme séduisant dans son lit, elle se dit qu'il pourrait tout à fait lui convenir Mais pour l'heure, un problème plus urgent la tracasse : elle
s'évanouit à la vue du sang Handicap bien agaçant pour un vampire. Pour ne rien arranger, le cou de ce garçon lui
met l'eau à la bouche. Quelle femme, vampire qui plus est, saurait rester de marbre devant pareil festin ?

Avis de Kamana

Quand nous ouvrons ce livre nous nous attendons à trouver une héroïne de bit-lit vu qu’il est publié sous cette collection ! Si vous partez, tout comme moi sur cette idée vous serez déçus par le roman. Par contre, si dès le départ, nous vous annonçons qu’il s’agit plus de romance paranormale, l’œuvre est abordée différemment et là le manque d’action supplanté par l’idylle entre Lissianna et Greg vous paraîtra même agréable.

Voilà, ne vous attendez pas à une héroïne pure et dure. Notre vampire est d’une nature douce et avenante, plus "humaine" que certaines femmes ne le seront jamais !
Le couple que vont former Greg et Lissi est adorable. Et l'avènement de leur union va être croustillante, sublimée par des dialogues appétissants et des situations très drôles. Et heureusement que ce côté comique est présent, car il faut bien avouer que côté action c’est plutôt le calme plat. Le peu de suspense n’a pas d’attrait sinon celui d'agrémenter l’histoire, faisant durer en longueur la tension entre nos tourtereaux.

Les personnages secondaires sont bienvenus et amenés avec brio, comblant souvent les passages à vide. Et même si certains nous apparaissent puérils par rapport à leur âge, il suffit de se dire que nous-même restons de grands enfants en vieillissant ! Ça passe tout juste et là est peut-être le talent de l’auteure : rendre les points négatifs moins nocifs pour la trame.

La façon dont sont abordés les "vampires" est très bien réfléchie et ingénieuse. Ainsi nous ne faisons plus face à des êtres impitoyables mais à des êtres supérieurs dont le sang est vital pour la survie. Un point de vue de l’auteure qui sort des stéréotypes, apportant fraîcheur et renouveau quant à la nature même des buveurs de sang !

Au final, c’est une bonne romance paranormale, où forcément les sentiments sont au cœur de l’intrigue. Sur cette note en demi-teinte, il faudra regarder de près le deuxième tome pour se faire une opinion plus confirmée de l’écriture de Lyndsay Sands et de son talent pour nous transporter !

Le journal intime de Gerogia Nicolson, Tome 1 : Mon nez, mon chat, l'amour et... moi de Louise Rennison

Le journal intime de Gerogia Nicolson
Tome 1 : Mon nez, mon chat, l'amour et... moi

de Louise Rennison

Edition Gallimard Jeunesse
Collection Scripto

Sortie le 1er novembre 2002
Broché / 190 pages / 9 €


Présentation de l'éditeur :


Georgia Nicolson a 14 ans et trouve que sa vie est un enfer ! Son chat se prend pour un rottweiler, son père voudrait aller vivre en Nouvelle-Zélande, sa mère porte des jupes trop courtes pour son âge, sa meilleure amie ne perd pas une occasion de lui casser le moral et le garçon le plus canon du quartier sort avec une cruche aux oreilles décollées au lieu de comprendre que Georgia est la femme de sa vie. Enfin, s'il n'y avait que ça, elle pourrait survivre, mais il y a cette chose gigantesque au milieu de son visage, son nez !

Avis de Scende

N’ayant pas ce livre chez moi, mais ayant déjà le troisième tome, je me suis empressée de me rendre à la bibliothèque pour l’emprunter. Premier ressenti : mais qu’est-ce que c’est que cette couverture orange fluo ?? (J’avais l’édition de 2000 entre les mains.) Avec ces drôles de dessins bizarres ? Alors évidemment, je me suis dit que je tenais là un livre pour enfant : pas trop ma tasse de thé…
Je me suis quand même penchée sur cette couverture : et j’avoue que j’ai plutôt rigolé !

Avec tout ça, j’étais quand même partie avec un a priori, en ouvrant ce livre. Bon. On ne va pas se laisser abattre, je lui donne sa chance, et ça élargira mes horizons littéraires. Et je vous avoue que… J’ai bien fait !

J’ai rencontré, à travers ces quelques pages, la jeune Georgia et sa bande de copines.
Georgia n’a qu’une idée en tête : les garçons. Ah. Et aussi son nez. Pardon. Georgia a 14 ans et n’y connait rien.

Dans ce livre, son journal, la jeune fille nous fait part de son quotidien avec un humour implacable, ou plutôt avec son vocabulaire de pré-ado qui nous renvoie des années en arrière avec de sacrés souvenirs…

C’est certain, que si vous cherchez de l’action, une enquête ou des robots, passez votre chemin. Ici rien de tout cela : uniquement la vie trépidante d’une enfant de 14 ans particulièrement délurée. Retrouvez ses problèmes de famille, ses hormones, les garçons, l’école, son nez, les garçons, son chat…

Et au final, petit à petit, quelques franches rigolades plus tard, on se retrouve à tourner les pages du livre avec délectation et amusement et on finit par passer un agréable moment !
C’est un livre léger, adapté à la jeunesse, mais surtout ne vous y laissez pas prendre et partagez la vie de Georgia et sa bande de copines !

Les ombres de la nuit Tome 3 : Charmes de Kresley Cole

Les ombres de la nuit
Tome 3 : Charmes
de Kresley Cole

Edition J'ai Lu
Collection Crépuscule


Sortie le 2 Février 2011



Présentation de l'éditeur :

Il y a 180 ans, le loup-garou Bowen MacRieve a perdu sa compagne. De nos jours, il participe à un concours dont la récompense est de revenir dans le passé. Pendant ce tournoi, il rencontre Mariketa, une jeune sorcière qui ne maîtrise pas encore ses pouvoirs...

Avis de Karen

On a fait connaissance du héros principal, Bowen, cousin et meilleur ami de Lachlain, dans le premier tome (Morsure secrète). On découvre dès ce premier volume qu’il a perdu son âme sœur 180 ans plus tôt et qu’il cherche par tous les moyens à la ressusciter. Tous ceux qui le connaissent sont choqués par son apparence physique et son caractère : il est terriblement amaigri, aigri et sarcastique, lui qui était une force de la nature (plus de 2 m et tout en muscles, le mâle Alpha par excellence) et un véritable bout en train. Les lycae ont d’ailleurs du mal à comprendre pourquoi il n’a pas choisit de se donner la mort, lui qui a perdu son âme sœur, la seule et unique.
Dans le tome 2 (La Walkyrie sans cœur), Bowen est le premier Lycae à participer à la Quête, un concours qui réunit tourtes les créatures du mythos tous les 250 ans. Il a découvert en effet que le prix était une clé permettant de voyager deux fois dans le temps : pour la première fois il a la certitude qu’il existe un moyen de ramener Mariah, sa bien-aimée. Mais affaibli par le sort lancé par la sorcière Mariketa, et malgré toute sa détermination qui fait peine à voir, il est distancé par Sébastian et Kaderyn.
Dans ce 3e volet des Ombres de la Nuit, on revient sur les évènements intervenus durant la Quête. Dès la cérémonie de présentation, Bowen s’est senti intrigué par cette minuscule sorcière, entièrement recouverte d’une cape rouge. Ils se retrouvent dans une pyramide maya pour récupérer un des objets de la Quête, mais Bowen parvient à le saisir en premier et, déterminé à éliminer cette concurrente trop sûre d’elle, il l’enferme dans la pyramide, persuadé qu’elle réussira facilement à s’échapper. Mariketa a cependant eut le temps de lui jeter un sort mortel : lui, l’immortel, ne pourra plus guérir de ses blessures et se régénérer ; il sera donc obligé et revenir la voir pour lever le sort. A la fin de la quête, deux semaine plus tard, Bowen est salement amoché : il a perdu un bras et un œil, son poumon est coupé et a de multiples contusions sur l’ensemble du corps. Récupéré par Lachlain, Bowen découvre la portée malheureuse de son geste : Mariketa n’est toujours pas sortie de la pyramide et sa disparition pourrait causer une guerre dans le mythos.
Il est donc obligé d’aller la récupérer, d’autant plus qu’à en croire la walkyrie devineresse Nyx, elle serait son âme sœur, aussi étrange que cela puisse paraître…
On attendait avec impatience ce tome sur Bowen qui nous avait particulièrement touché depuis le début, en espérant qu’il retrouve enfin le bonheur. Même si j’ai énormément apprécié ce tome, j’avoue avoir malgré tout été quelque peu déçue. On ne retrouve pas la magie présente dans les relations entre Lachlain et Emma, ou encore entre Sébastian et Kaderyn.
Par contre, contrairement aux deux premiers volumes, l’humour est ici très présente et je me suis surprise plusieurs fois à piquer un fou rire. Mariketa est drôle et attachante. C’est une jeune femme de 23 ans (non encore mortelle) résolument moderne qui n’a pas eu de relations avec homme depuis 4 ans à cause d’une prophétie. Elle est donc condamnée à se satisfaire toute seule au moyen d’un sex toy savamment déguisé en rouge à lèvre (la scène où Bowen le découvre est hilarante !). En fait elle m’a fait beaucoup pensé à Mac, l’héroine des chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning : aussi légère et pétillante !
Malgré le fait que la relation puisse paraître trop simple et rapide (après tout les deux héros se connaissaient déjà), Kresley Cole a su multiplier à la fin les révélations et les rebondissements qui parviennent à répondre à toutes nos questions. Elle a aussi su nous donner envie de lire la suite de la série en nous présentant de futurs héros pleins de promesses : les deux frères démons (ils ont des cornes !) Cade et Rydstrom, mais aussi la meilleure amie légèrement nympho de Mariketa, Carrow.
Un dernier bémol : durant la majeure partie du livre, Bowen est présenté comme Bowe et ça ne m’a pas plu du tout. D’ailleurs inconsciemment il est resté constamment Bowen.
Donc au final une très belle histoire pour une très belle série, mais un cran en dessous des précédents. Vivement le retour de la magie dans le prochain tome consacré à un des frères Wroth…. Rendez vous en avril….

Avis de Pauline

Ce troisième tome des Ombres de la nuit de Kresley Cole, nous amène à la rencontre de Bowen, un Lycae pas tout à fait comme les autres et que nous avons déjà entraperçu dans les deux tomes précédents.

Bowen est un Lycae de plus de 2000 ans, fort et puissant, mais qui préfère rester à l’écart de la meute, chose peu conventionnelle pour ceux de son espèce. Cette vie isolée qu’il s’est choisie découle de la perte de son âme sœur, Mariah, il y a fort longtemps. Mais cette vie de reclus l'a rendu aigri, associable et peu de personnes sont ravies de le trouver sur leur chemin. Sans son âme sœur, vivre lui est quasiment impossible et fort douloureux et beaucoup ne comprennent pas pourquoi il ne s’est pas donné la mort afin de la rejoindre.
La récompense de la Quête qu’il a entrepris, lui permettrait de faire revenir la douce Mariah à la vie. Mais la vue de l’une de ses concurrentes, Mariketa l’Attendue, une petite sorcière sur le point de devenir immortelle, lui fait perdre tous ses moyens et lui permet même de retrouver des sentiments et des désirs qu’il croyait jusqu’alors perdus à tout jamais. Mais comment une sorcière pourrait devenir son âme sœur, alors que ces dernières sont des mercenaires impitoyables complètement incompatibles avec les Lycaes … Mais surtout, pourquoi lui, Bowen, aurait-il le droit à une deuxième âme sœur ? Ou bien se pourrait-il que la belle Mariketa soit en fait une réincarnation de sa Mariah? Au cœur d’une turbulence de questions et de sentiments contradictoires, Bowen est perdu et s’apprête à commettre bien des erreurs avec cette sorcière qu’il ne sait pas s’il doit la conquérir ou la fuir comme la peste …

Kresley Cole nous entraîne encore une fois dans un récit où la passion et le déchirement des personnages sont la clé de nos émotions et du plaisir que nous avons à la lire. Teintée d’humour, l’histoire de Bowen et Mariketa est magique, touchante et profonde, mais loin d’être gagnée d’avance…

Mariketa quant à elle n’est pas non plus une sorcière comme les autres. Pour son coven , elle est l’Attendue, bien qu’elle ne comprenne pas pourquoi, d’autant plus qu’elle est loin de maîtriser ses pouvoirs qui n'en font qu’à leur tête. Toujours mortelle, cette Quête est très dangereuse pour elle, mais sa réussite serait la preuve de sa puissance. D’un autre côté, sur le point de devenir Immortelle, elle est animée d’une soif et de pulsions sexuelles peu communes, que le beau Lycae pourrait bien étancher… Enfin s’il pouvait se comporter normalement avec elle, parce que bien qu’il soit plus qu’attirant, son comportement envers elle est vraiment inadmissible !

Cette lecture est un pur moment d’évasion comme on les aime avec son lot d’actions, de rebondissements, de romance, mais surtout d’une bonne dose de testostérone … Cette série est loin de s’essouffler et à chaque fois le plaisir de replonger dans un roman de Kresely Cole est un instant de pur plaisir. Un seul bémol : l’attente du tome suivant est toujours trop longue !

Chasseurs de la nuit Tome 4 : Creuser sa tombe de Jeaniene Frost


Chasseurs de la nuit
Tome 4 : Creuser sa tombe
de Jeaniene Frost

Editions Milady
Collection Bit-lit

Sortie le 18 février 2011
Format poche / 416 pages / 7,60 €

Présentation de l'éditeur :


Le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont le pieu à la main et ceux qui creusent... 
Et à deux ils iront plus vite. 

Le séjour romantique à Paris de nos deux amoureux Cat Crawfield et Bones tombe à l'eau lorsque Cat se réveille en pleine nuit, tremblante de peur. Elle a des visions d'un vampire du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui a des liens avec le passé de Cat dont elle n'a aucun souvenir. Alors qu'une bataille s'engage entre le vampire qui hante ses cauchemars et celui auquel elle a donné son coeur, Cat seule est capable de briser les liens qui la rattachent à Gregor.

Avis de Tan (datant d'octobre 2009)

Une petite citation pour commencer :
Why do these crazy vampires keep trying to collect me?

Bonne question Cat ! En tout cas, cette petite phrase lâchée en page 10 est le point de départ de toute l'histoire et quelle histoire ! A croire que chaque nouveau tome est destiné à être meilleur que le précédent. Je suis toujours aussi agréablement surprise de voir Jeaniene Frost sortir ses personnages des sentiers battus et redonner de la fraîcheur à l'intrigue à chaque fois. Impossible de s'endormir, les révélations du début sont autant de coups de pieds aux fesses. Le cadre de l'action change tout le temps. Le dynamisme du premier tome est toujours bien présent bien qu'assez différent et on n'attend pas 2 chapitres avant que la course poursuite entre Cat et Gregor prenne son envol. Assez curieusement, pour un tome où Cat est réduite à la passivité et trimballée un peu contre son grès de droite à gauche afin d'échapper à son terrible poursuivant, jamais ça n'a été aussi passionnant à dévorer lire. Il faut dire que Jeaniene applique deux règles essentielles de ses livres. La première : pour tuer un vampire, il faut planter un couteau en argent dans son cœur et tourner. C'est à peu près ce qu'elle fait au cœur du lecteur à la moitié du livre et là j'avoue les larmes n'étaient pas loin. Deuxième règle : "Always, always kick someone when they're down" (toujours frapper quelqu'un quand il est à terre). C'est le deuxième effet Kiss Kool. Comme pour les trains, une révélation percutante peut en cacher une autre. C'est comme ça depuis le début et je me fais toujours avoir. Et j'en redemande en plus.

Une chose est sûre, l'auteur sait exactement où elle va, gère à merveille les fausses pistes et sait ménager le suspens. Elle sait que les lecteurs sont fans de Spade, Tate et Vlad alors elle leur donne de beaux rôles (et je dois dire que j'approuve totalement l'idée du spin-off avec Spade). Elle continue à se réapproprier judicieusement les figures mythiques de l'histoire et cette fois il s'agit de la prêtresse vaudou Marie Laveau qui pointe le bout du nez. Bien-sûr il n'y aurait pas de sentiment de danger si le méchant n'était pas à la hauteur et au fur et à mesure que l'on découvre Gregor, on se rend compte à quel point ce monstre manipulateur ne recule devant aucun coup bas et mensonge pour s'approprier Cat. Il nous offre en passant une occasion unique de découvrir la Cat d'avant, la jeune fille innocente qui vivait cernée par les peurs et la haine de sa mère. Des souvenirs qui donnent la nausée.

Et notre petit couple dans tout ça. Et bien il a la vie dure. Cat et Bones, malgré leur amour, ont encore beaucoup trop de non-dits et de problèmes de confiance entre eux pour que ça ne clashe pas. Ce tome est l'occasion pour eux de faire de grands pas en avant dans leur relation ; cette fois ça passe ou ça casse et on n'est jamais à l'abri d'un coup de couteau dans le dos. Le pire dans tout ça, c'est que l'auteur réussi à nouveau à changer la donne à la fin du livre et que tome 5 s'il y a, elle pourra repartir sur des bases neuves. Bien-sûr comme pour les précédents opus, c'est un plaisir à lire en anglais mais il n'y a rien à faire, Jeaniene nous fait du Laurell quand il s'agit de faire parler français un de ces personnages. C'est si dur que ça de trouver un francophone aux USA ?

Avis de Molina

Et voici le tant attendu quatrième tome de la série Chasseuse de la nuit ! Autant vous le dire tout de suite faite le plein d’oxygène et de mouchoir avant de commencer Creuser sa tombe.

Nous plongeons avec délectation dans ce nouvel épisode au cours duquel Cat va encore une fois être l’objet de l’attention d’un collectionneur. Sauf que cette fois celui-ci prétend être son mari ! Autant vous le dire, Bones ne va pas être de bonne humeur !

Comme nous y sommes habitués avec cette série, les péripéties s’enchaînent à un rythme très soutenu. Aucun chapitre ne vous laissera reprendre votre souffle et c’est avec une impatience grandissante que ce livre se laisse dévorer.
Guerre, suspicion, doutes, mensonges et manipulations sont au programme. Cat sera plongée dans un abîme dont elle aura du mal à trouver le fond et notre petit couple va connaître les pires moments de son histoire.

Mais au cœur de ces problèmes, nous retrouvons des personnages bien connus et c’est avec plaisir que nous les découvrons d’avantage. Vlad tient d’ailleurs une place assez importante dans ce tome, pour notre plus grand plaisir. Il sera d’un grand secours pour notre chère faucheuse rousse et se révèlera un ami des plus fidèles.
Nous avons également la chance d’avoir de nouveaux personnages qui risquent de prendre de l’importance dans la suite de la série. Humm que de bonheur en perspective !

Comme vous l’aurez sans doute deviné, ce fut un réel plaisir, une délectation à la limite de l’orgasme de lire ce livre. Lisez-le sans tarder !