Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 30 novembre 2010

Alpha et Oméga Tome 1 : Le cri du loup de Patricia Briggs


Alpha & Omega 
Tome 1: Le Cri du loup
de Patricia Briggs

Éditions Milady

Sortie le 19 novembre 2010
Format poche / 384 pages / 7,10 €


Présentation de l'éditeur :

Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression... et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie. Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare... ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.


Chronique de Molina :

Le cri du loup, voici le premier tome de la nouvelle série Alpha & Omega de notre chère Patricia Briggs. J'avoue qu'étant une fan de sa série Mercy Thompson, il m'était impossible de le manquer ! Et bien je ne suis pas déçue. Ce premier tome tient ses promesses et nous promet de grandes aventures à venir.

A sa lecture, on retrouve le style fluide et sans tache que l'on connait déjà et c'est toujours avec le même plaisir que Patricia nous entraîne dans de nouvelles aventures. Si l'univers est commun à celui de son autre série, l'histoire n'a en aucun cas un air de déjà vu. Bien sûr l'univers est d'autant plus familier pour les lecteurs de Mercy, mais pour ceux qui ne connaîtraient pas encore c'est aussi un bon point de départ. On découvre la meute et les histoires des loups-garous en même temps qu'Anna, et ses découvertes sont aussi les nôtres.

C'est avec un grand plaisir que l'on apprend à connaître des personnes que l'on ne faisait que croiser et qu'on en sait d'avantage sur les autres. Bran est vraiment une excellente surprise, je ne m'attendais pas à le trouver aussi présent. Quant à Anna et Charles, ce sont de petites merveilles extrêmement bien travaillées. L'alternance entre leur deux points de vues est très enrichissante et renforce le côté attachant de chacun de ces personnages.

Le seul bémol que je mettrai concerne justement la fameuse nouvelle qui introduit cette série. Il aurait vraiment fallu qu'elle soit en préambule de ce livre. En effet les évènements de ce tome se situent dès le lendemain de ceux qui se sont déroulés dans celle-ci et parfois il est frustrant d'avoir l'impression qu'il nous manque quelques informations... Mais bon, nous aurons certainement le plaisir de la lire bientôt et je me ferai alors une joie de relire ce livre!

Pour conclure je dirai que j'ai réellement passé un excellent moment. Patricia Briggs reste une excellente auteure et j'ai hâte de pouvoir la lire à nouveau, que ce soit pour les aventures de Mercy ou celles d'Anna et Charles. Je le recommande donc chaudement à tous les amateurs de loup-garous !

Des nouvelles de Danny Valentine !



Vous n'avez certainement pas oublié le premier titre bit-lit en Orbit Le Baiser du Démon, premier opus de la saga de Lilith Saintcrow Dante Valentine. Il nous avait fait forte impression sur Bit-lit.com et son succès depuis n'a fait que confirmer ce que nous pensions alors de cette nouvelle héroïne : c'est une bombe !
La suite Dead man rising initialement prévue pour janvier 2011, paraîtra finalement en mars 2011 sous le titre Par-delà les cendres

Dans l'attente, voici le résumé en français, grâce à Maître Tan !




Résumé (Traduction de Tan) :


Quand les morts appellent, elle répond. Être chasseuse de prime n'est pas de tout repos, mais ça paye les factures. Et ça permet à la nécromancienne Dante Valentine d'oublier ses problèmes... comme sa bataille avec son côté mi-démon et le souvenir de la mort de son amant. Des psions à travers toute la ville sont sauvagement assassinés et un spectre du passé que Dante pensait avoir enterré revient hanter ses nuits en quête de vengeance. Dommage qu'elle ne sache pas en quel démon -ou ami- avoir confiance. Dommage aussi que ses pires cauchemars soient en train de se réunir pour envoyer une chasseuse de prime sensass au tapis. Et ce n'est que le début. Le Diable vient d'appeler. Il est à la recherche de l'amant de Dante... celui qu'il a tué...

lundi 29 novembre 2010

Quand Castelmore rime avec 'More and More'



Après une arrivée en fanfare, un démarrage sur les chapeaux de roues, les Éditions Castelmore continuent sur leur lancée et vont nous gâter pour le début d'année 2011. Pas moins de 7 titres déjà très attendus sont annoncés d'ici mars, de quoi nous contenter nous les accros aux livres, les voraces d'imaginaire.

Une parade d'auteurs d'exception, regardez donc le programme






Janvier 2011

L'appel du destin
de Fiona McIntosh

Éditions Castelmore

Sortie Janvier 14 janvier 2011


Présentation éditeur

Griff n’est pas un garçon comme les autres.
Griff aimerait mener une vie tranquille et ordinaire mais une faculté exceptionnelle l’en empêche : il entend les pensées des gens autour de lui. Quand le patron du cirque où il travaille s’en aperçoit, il l’oblige à en faire la démonstration en public. La performance de Griff est un désastre. Il décide alors de s’enfuir, avec l’aide de sa jeune amie Tess et de ses créatures magiques.
Pendant ce temps, Lute, prince héritier de la Couronne, est en butte aux attaques de son oncle Janko, qui veut s’emparer du royaume.
Les chemins de Griff et de Lute vont se croiser et leur rencontre bouleversera de nombreux destins. Avec l’aide de forces magiques et humaines, les deux jeunes garçons...




 Vampire Academy
Baiser de l'ombre - T3

de Richelle Mead

Éditions Castelmore

Sortie le 14 janvier 2011


Présentation éditeur

Rose va bientôt passer son diplôme.
L'entraînement est difficile, elle manque de concentration et ses cauchemars l'empêchent de dormir. Mais ce qui la perturbe le plus, c'est qu'elle est amoureuse de Dimitri.
Quand les Strigoï prennent la Vampire Academy comme cible de l'attaque la plus dévastatrice de l'histoire Moroï, Dimitri est pris en otage. Or c'est Lissa que Rose doit protéger à tout prix. Accomplir son devoir envers sa meilleure amie signifie-t-il forcément perdre Dimitri pour toujours ?






Février 2011

Le Prix de la magie
Le Choix - Tome 2

de Kathleen Duey
Editions Castelmore

Sortie le 11 février 2011


Présentation éditeur

La fuite ou la résistance ? Encore faut-il avoir le choix

Hahp a grandi. Il survit à l'école de magie et à l'enseignement de ses professeurs. Il surmonte les épreuves, plus déterminé que jamais.

Sadima veut quitter l'enfer que ses compagnons ont créé dans les dédales de galeries de la falaise. Comment sauver les enfants emprisonnés des griffes du plus cruel des magiciens ? Hahp et Sadima parviendront-ils à échapper à la folie de leur tortionnaire ?



Pouvoirs Obscurs
Tome 1 : l'Invocation
de Kelley Armstrong
Editions Castelmore
Collection Bit-Lit


Sortie le 11 février 2011
Présentation éditeur
Chloé Saunders n'est pas comme les autres. Elle voit des fantômes... et ils ont des choses à lui dire.

Chloé rêve d'avoir une vie normale. Mais avec les fantômes qui la traquent sans cesse, c'est impossible. Si elle était un personnage de film, on la croirait quand elle avoue qu'elle voit des fantômes.
Dans la vraie vie, elle est envoyée à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados.
Les pensionnaires ont l'air de cacher eux aussi quelques secrets et Chloé ne serait pas étonnée de trouver des squelettes cachés dans les placards. 



Mars 2011


Pouvoirs Obscurs, T2 : l'Eveil
de Kelley Armstrong
Editions Castelmore

Sortie le 11 mars 2011




Présentation éditeur

Chloé Saunders menait une vie banale... jusqu au jour où elle s est mise à réveiller les morts.

Chloé est le fruit d'une expérience scientifique : non seulement elle voit des fantômes, mais elle réveille les morts, sans même le vouloir. Ce n'est pas le genre de pouvoir qu'elle aurait rêvé d'avoir un jour...
Sa vie est menacée par ceux-là mêmes qui l'avaient choisie comme cobaye.
Accompagnée de ses trois amis doués eux aussi de pouvoirs surnaturels,
Chloé doit trouver quelqu'un qui l'aidera à sauver sa peau et retrouver sa liberté.



Princesses mais pas trop
Tome 1 : L'enlèvement du prince Armand
de Jim C. Hines
Éditions Castelmore

Sortie le 11 mars 2011


Présentation éditeur

Vous a-t-on raconté qu'entre "Ils se marièrent" et "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", le prince Armand s'était fait kidnapper ?

Quand Blanche Neige, Cendrillon et la Belle au bois dormant se transforment en espionnes de la Reine, ça ne rigole pas dans le royaume.
Leur mission : sauver le prince Armand, kidnappé par la demi-sœur  de Cendrillon.
Les trois meilleurs agents de la Reine sont sur le coup : 
Talia (alias la Belle au bois dormant) : experte en arts martiaux et bénie des fées.
Snow (alias Blanche Neige) :  habile en miroir magique et douée en flirt de survie.
Danielle (alias Cendrillon) : princesse et agent débutante, mais amoureuse de son prince.

Le trio ne reculera devant aucun obstacle et affrontera tous les dangers pour que le conte finisse comme il se doit, avec un prince, une princesse, et des héritiers. Quitte à demander un coup de main au x nains, qui sont parfois bien contents de pouvoir échapper à la mine.




Monster High, tome 1
de Lisi Harrison
Éditions Castelmore

Sortie le 11 mars 2011



Présentation éditeur

Des créatures branchées à mort ! Frankie Stein vient tout juste de s'inscrire à Merston High, le lycée de la petite ville de Salem. Elle a hâte de voir ce qui l'y attend : des fêtes incroyables, des virées shopping et des garçons sexy, c'est sûr ! Mais Merston High renferme un secret monstrueux : les rejetons des monstres les plus célèbres de tous les temps y côtoient des ados tout à fait normaux. Même si elle n'est âgée que de quinze jours, Frankie est assez maligne pour se douter que si jamais son secret était découvert, tous ses rêves s'écrouleraient...




Les Vampires de Manhatan, Tome 5 : Le secret de l'ange

Les Vampires de Manhatan
Tome 5 : Le secret de l'ange
de Melissa de la Cruz

Editions Albin Michel 
Collection Wiz

 Sortie le 3 novembre 2010
Grand Format / Prix : 15,95€ 




Présentation de l'éditeur

Theodora et Jack ont fui en Italie où ils peuvent enfin vivre leur amour librement. Mais Theodora doit aussi y poursuivre la mission initiée par Lawrence Van Alen, son grand-père : trouver la Porte de la Promesse avant Lucifer et découvrir le secret de l’ange déchu…Pendant ce temps, à New York, la belle Mimi Force a été élue Régente à la tête du Conclave. Elle est confrontée à un choix déchirant : traquer Jack qui l’a rejetée pour Theodora, ou tenter de sauver des Enfers Kingsley Martin, le Sang-d’Argent qu’elle aime en secret. Qui des deux éternelles rivales accomplira sa mission sans perdre l’amour de sa vie ?


Chronique de Molina


Et voici le dernier tome de la fameuse série 'Les sangs bleus'. Cette fois-ci le récit suit deux axes majeurs: d'un côté Théodora et Jack qui poursuivent la recherche des portes et de l'autre Mimi et Oliver qui affrontent de nouveaux ennemis des sangs bleus.

Autant le dire tout de suite, ce livre est beaucoup moins décousu que ne l'était le précédent. Les chapitres sont mieux construits et surtout plus longs. Quant à l'alternance des points de vues, elle s'est également beaucoup améliorée.
J'avais énormément regretté le changement de narrateur qui se faisait d'un chapitre sur l'autre que nous avait imposé l'auteure dans 'Le baiser du vampire' car il constituait un obstacle à la lecture et était des plus déroutant sans aucun apport pour l'histoire. Heureusement cette fois, le livre est découpé en plusieurs parties ayant chacune un conteur différent. Une grande amélioration donc ! La lecture s'en ressent et devient beaucoup plus fluide, tant mieux!

Passons à l'histoire maintenant. S'il y a une chose qu'on ne peut pas reprocher à Melissa, ce sont ses idées. D'excellentes idées même, le problème c'est qu'il manque un petit quelque chose qui nous entraînerait dans un suspense haletant et dans des aventures à sensations. Malgré les péripéties et les différents rebondissements, tous très bien imaginés, l'histoire ne prend pas et on s'ennuie. J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre et surtout je n'ai jamais eu aucun problème pour le refermer...
Même les histoires d'amour sont pâlichonnes. Si le concept initial fait envie, il manque la passion et le tout semble avoir été un peu bâclé. Les aventures romantiques de nos différents protagonistes sont à l'image du livre: il manque quelque chose, il manque certainement un peu de travail et de nombreux passages auraient mérité d'être d'avantage développés.

Mais malgré tous ces problèmes, la curiosité l'emporte à la fin et on a quand même envie de connaître la suite. S'il est indéniable que ce tome est plus travaillé et mieux construit que le précédent, on est en droit d'attendre que le prochain soit encore meilleur. Je me laisserai sûrement tenté par le suivant en espérant, cette fois encore, que l'auteur fera mieux!

Résultats concours Patricia Briggs

Voilà, voilà nos deux gagnantes ont été tirées au sort ^^

Bravo à vous les filles 

Pour le livre Alpha & Oméga
Notre gagnante est Ludivine alias Dementia



Pour le tome 5, Le Grimoire d'Argent
Notre gagnante est Louve


Félicitations


Nous tenions à remercier tous les participants pour vos messages d'encouragement,
nous avons été très touchés, très émus

Au nom de tout le staff
MERCI



Louve et Dementia envoyez-moi vos coordonnées à 

Bien qu'il neige et que 7 bon centimètres couvrent nos trottoirs, je tacherai d'aller rapidos à la poste ^^


dimanche 28 novembre 2010

Succubus, Tome 5 : Succubus Shadows de Richelle Mead


Succubus
Tome 5 : Succubus Shadows
de Richelle Mead

Editions Bragelonne

Sortie le 19 novembre 2010
Grand Format / 300 pages / 20€


Présentation de l'éditeur :

Georgina a des superpouvoirs, elle est immortelle, elle est capable de séduire n importe quel homme (ou femme), elle peut changer de forme à volonté... Mais donner un coup de main pour la préparation du mariage de son ex c'est une tout autre histoire. Heureusement, il y a des distractions, comme ce succube récemment débarqué à Seattle. Mais le réel danger réside dans la force mystérieuse qui a commencé à envahir les pensées de Georgina...


Chronique d'Elaura :

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour retrouver notre succube après ses déboires amoureux du quatrième tome Succubus Heat. Georgina s'était alors promis de prendre du recul face à sa relation avec Seth, et le laisser mener sa vie en compagnie de Maddie, sa future épouse.
Elle a déménagé et son nouveau co-locataire, Roman le mystérieux et dangereux néphilim du premier opus, s'avère être plus supportable qu'il n'y paraît.
Mais Georgina n'est pas heureuse. Elle souffre en silence et ne surmonte pas la perte de l'amour de sa vie, celui qui a emporté avec lui une partie de son cœur, laissant un trou béant que rien ne peut combler. Sa dépression finira par l'amener là où personne ne pourra plus la trouver, dans un monde parallèle où les songes, les cauchemars et la réalité ne font qu'un. Commence alors pour elle, une lente descente aux enfers …

Bienvenue dans la tête de Georgina ! Succubus Shadows est certainement le tome le plus sombre de la saga. Il nous permet de faire plus ample connaissance avec le passé de notre héroïne. De nombreux flash-backs nous montrent l'évolution de sa personnalité de succube, laissant de plus en plus de place à sa part d'humanité. Ce qui la fait souffrir indéniablement et nous comprenons mieux ses choix et ses rapports avec les mortels qui l'entourent. Sa compassion mêlée de désespoir nous prouve qu'il y a une faille, une pièce manquante dans son rôle de succube et son lien avec Seth ne fera que confirmer les quelques soupçons que nous avions au fil de la série. Certes, cela sent la fin, certaines choses se remettent en place doucement, mais subsiste encore une interrogation importante sur le contrat qui lie Georgina à l'enfer, et le final n'en sera que plus surprenant.
Il va falloir prendre son mal en patience pour lire l'épilogue car le sixième opus Succubus Revealed ne paraît qu'en septembre 2011 au États-Unis.

Que dire de plus à part que ce tome est encore une grande réussite, un témoignage poignant et émouvant où la lumière ne vient pas forcément de là où on l'attend. L'Enfer serait-il réellement pavé de bonnes intentions ? En apparence peut-être…

samedi 27 novembre 2010

Anita Blake Tome 10 : Narcisse Enchaîné Laurell K.Hamilton


Anita Blake
Tome 10 : Narcisse Enchaîné
Laurell K.Hamilton

Editions Milady
Sortie le 22 octobre 2010


Présentation de l'éditeur

Les hommes resteront toujours des hommes. Jean-Claude et Richard sont quelque chose de très différent. Depuis des mois, je les évite pour tenter de remettre de l'ordre dans ma tête. Mais lorsque des métamorphes fraîchement débarqués à Saint Louis enlèvent mes léopards pour les torturer, je n'ai pas d'autre choix que d'appeler au secours les deux mâles de ma vie. Seul problème : pour m'aider, ils ont besoin que nous fusionnions nos pouvoirs, ce que je me refuse à faire depuis le début. J'ai toujours redouté les conséquences... et la suite des événements prouvera que j'avais bien raison !


Chronique de Pauline

Pour ce dixième tome de ses aventures, Anita est de retour auprès des deux hommes de sa vie après une longue absence. A peine arrivée à Saint-Louis, la voilà à nouveau empêtrée dans les problèmes jusqu’au cou. Entre les membres de son pard piégés dans un bar sadomasochiste, sa future probable transformation, le Nimir-Raj d’un second pard de léopards voulant faire d’elle sa reine, sans compter ses inlassables problèmes sentimentaux avec Richard et Jean-Claude, elle ne trouvera pas le temps de s’ennuyer. Mais son éloignement lui aura fait prendre conscience de la place essentielle des deux hommes dans sa vie et de l’importance du lien qui resserre leur triumvirat, qu’elle va s’empresser de renforcer. Elle est loin de se douter que se rapprochement lui coûtera énormément, surtout lorsqu’elle hérite de l’ardeur de Jean-Claude, la poussant dans le lit du premier venu…

Inutile de vous faire une présentation détaillée de l’auteure ou bien d’Anita, puisque les deux sont désormais des grandes incontournables de la Bit-Lit. Laurell K. Hamilton fait comme à son habitude preuve d’une imagination débordante, d’une habilité déconcertante à nous tenir en haleine et ses descriptions ont toujours autant le souci du détail. Anita reste fidèle à elle-même, véritable aimant à problème, mais aussi à hommes, avec l’entrée fracassante de Micah qu’on est pressé de découvrir un peu plus dans la suite.

Ce qui est moins habituel est l’arrivée en profusion de scènes érotiques, avec l’apparition de l’ardeur d’Anita. Je n’ai pas trouvé cela particulièrement dérangeant du fait que tout est bien intégré à l’histoire et décrit de manière plutôt subtile. Un autre point qui rend ce tome différent concerne la fin du livre, où tout s’enchaîne très rapidement et s’arrête un peu précipitamment, sans que le lecteur en ait déduit tous les tenants et aboutissants. Mais je suis certaine que c’est pour nous laisser languir de la suite !

Encore une fois un très bon tome, plein de rebondissements, qui apporte un nouveau souffle à la série et présage de très belles choses pour le futur !

Le cycle des démons Tome 1 : L'Homme Rune de Peter V.Brett


Le cycle des démons 
Tome 1 : L'Homme Rune
de Peter V.Brett

Editions Milady Grand Format


Présentation de l'éditeur

Il y a parfois de très bonnes raisons d'avoir peur du noir...
Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche, les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Le seul espoir de survie : s'abriter derrière des runes magiques qui repoussent ces monstres et prier pour qu'elles tiennent jusqu'aux premières lueurs de l'aube. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit au péril de leur vie pour relier les hameaux dont les habitants ne s'éloignent jamais.
Mais lorsqu'une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu'il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d'un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.

Chronique de Phooka

Voilà donc un roman de fantasy très bien écrit, très classique dans sa structure mais ô combien attrayant!
Classique car le roman est bâti sur trois personnages principaux qui, à priori, n'ont rien en commun mais dont les chemins vont un beau jour se croiser.
Attrayant car ces personnages sont vraiment hors du commun, surtout Arlen, mais pas seulement lui et le monde dans lequel ils évoluent est rempli de monstres et de mystères qui nous tiennent en permanence en haleine pendant la lecture.
Le monde dans lequel se passe le récit est un monde terriblement dur. Un monde dans lequel la nuit donne vie à toutes sortes de démons plus horribles les uns que les autres et dont le seul but est de dévorer les humains non protégés. Ces humains qui doivent faire confiance à la magie et à leur runes pour protéger leur maison et leurs biens. Une rune mal dessinée et c'est la mort assurée. L'angoisse permanente dans laquelle vivent les gens qu'ils soient riches ou pauvres, est palpable dans toutes leurs activités de la journée dont le seul but est de toujours renforcer les protections pour la nuit à venir....
Dans ce monde le seul but est de survivre et survivre c'est justement ce que vont essayer de faire nos héros et même plus que ça...
Le personnage d'Arlen est particulièrement réussi. Ce gamin paysan à peine dégrossi va évoluer, suivre son chemin tortueux, nous emmener dans de fausses directions, pour finalement devenir ..non mais vous ne croyez quand même pas que je vais vous le dire! :)) Mais en tout cas, je l'aime cet Arlen, son coté naïf du début en totale opposition avec ce qu'il va devenir. Et même si on peut parfois se demander comment il a pu évoluer autant et de façon si radicale, j'aime vraiment son destin étonnant.
Et puis il y a Leesha, au destin à peine moins tragique que celui d'Arlen. Leesha dont la vie est toute tracée, elle travaillera dans le papier avec son père et elle épousera Gared. Oui mais Leesha va décider un beau jour de prendre son avenir en main.

Rojer est pour sa part, le personnage qui m'aura fait verser des larmes. Depuis sa toute petite enfance baignée par la tragédie, jusqu'à son adolescence il aura traversé plus d'épreuves que quiconque. Il est un personnage discret et tragique, de ceux qu'on ne peut pas oublier.

Le point commun des trois héros c'est leur vie difficile, pleine d'embûches et de tragédies. Maux souvent nécessaires pour voir apparaître des destinées hors du commun dans le monde de la fantasy, oui c'est vrai, mais dans ce roman tout coule de source et s'emboîte à merveille. Le lecteur ne peut que s'attacher aux héros et suivre avec angoisse le plus souvent, leur destin. Pour ma part, il était évident qu'ils se rencontreraient un jour et j'étais vraiment impatiente d'arriver à ce moment du récit. Je n'ai pas été déçue par ce moment et je n'ai qu'une hâte: les retrouver dans le tome suivant.

Petite mention spéciale aussi pour le personnage du demon de pierre manchot qui m'a vraiment beaucoup plu !
J'attaque bientôt la suite !

vendredi 26 novembre 2010

Des ombrelles et des vampires


Envie de tarte à la mélasse et de loups-garous écossais ? Une chasse aux vampires en pleine Angleterre victorienne peut-être ? Patientez jusqu'au 12 janvier, Alexia Tarabotti arrive et vous ne verrez plus jamais les ombrelles du même oeil !

Mélange savant de steampunk et d'urban fantasy, Sans âme, premier opus de la saga de Gail Carriger débarque enfin en France, alors on fait un gros bisous à Orbit !






Sans âme
(Le Protectorat de l'ombrelle)
de Gail Carriger

Editions : Orbit
A paraître le 12 janvier 2011

Présentation de l'éditeur :


Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Bit-lit ! l'amour des vampires


Enfin une étude sérieuse, poussée, qui décortique le phénomène littéraire qu'est la bit-lit avec minutie ! Sous-genre de l'Urban fantasy, la Bit-lit en a longtemps été le parent pauvre, jamais vraiment prise au sérieux, jusqu'à ce qu'une certaine Buffy débarque sur nos écrans télé et une étrange petite brune, savamment burnée, amoureuse des pingouins, du doux prénom d'Anita nous fasse tourner la tête !

Les recettes du succès ? Enfin des héroïnes fortes qui tiennent le devant de la scène, qui assument leur part de féminité jusqu'au bout des ongles. Des enquêtes violentes souvent proche du thriller horrifique mêlées à une romance et une sexualité totalement assumée.

Les ventes en librairie ne font que le confirmer, la bit-lit est un véritable phénomène sociétale qui a changé le visage élitiste de la fantasy. Qu'elle soit dédiée à un public jeune ( nous parlons plus facilement dans ces cas là de littérature pour jeunes adultes ou Young Adult ) ou à un public adulte, il est difficile de passer à côté de ces histoires où vampires, loups-garous, anges ou démons font partie du décor ! Et je n'ai qu'une chose à dire : tant mieux !

A l'instar d'Harry Potter, Les Anita Blake, Sookie Stackhouse ou Georgina Kincaid ont redonné le goût de la lecture à bon nombre de personnes et il serait impardonnable à l'heure actuelle de ne pas prendre au sérieux ces lectures qui ont fait longtemps sourire.

Que l'on soit d'accord ou pas avec les analyses de Sophie Dabat, l'étude a le mérite d'exister et il fallait oser ! Le travail est sérieux, extrêmement bien rendu et très agréable à lire. L'ouvrage en lui même est superbe et cerise sur le gâteau, nous pouvons y lire également un entretien avec Charlaine Harris et Kelley Armstrong.
Comme vous pouvez le voir, la couverture de Sébastien Hayez est magnifique et illustre assez bien le genre !

Il ne me reste qu'à remercier sincèrement Sophie Dabat pour son excellent travail et les éditions Moutons Électriques de l'avoir édité. Pari réussi !

Pour info, 5 exemplaires du livre seront à gagner du 6 au 19 décembre sur le forum ;-)



Bit-lit ! l'amour des vampires

de Sophie Dabat
Editeur : Les moutons électriques
sortie le 26 novembre 2010

Présentation de l'éditeur

Vampires, loups-garous, fantômes et sorcières ont toujours été présents parmi nous. Effrayants, envoûtants, fascinants, ils tremblent désormais devant les arbalètes et les pieux d'humaines vulnérables qui les pourchassent sans pitié… Sans pitié ? Pas si sûr, car bien souvent, l'amour se noue entre créatures surnaturelles et fragiles mortels. En quelques années à peine, la bit-lit a dépoussiéré l'image des vampires et rendu au féminisme les honneurs qui lui sont dus. Les femmes occupent aujourd'hui le devant de la scène tandis que les monstres frissonnent de peur et de désir pour elles... Plongez avec nous dans cette étude d'un genre qui a su réunir lecteurs et spectateurs de tous âges pour les faire frémir à l'unisson.

Sabina Kane en Orbit !


Une nouvelle héroïne de bit-lit débarque en février chez Orbit, Sabina Kane !
Le premier opus de la série de Jayne Wells, Métisse, paraîtra le 9 février prochain, enjoy !

Dans l'attente, une petite présentation s'impose ^^












Présentation de l'éditeur :


Ne pas oublier :

1. d’infiltrer le clan rival et d’assassiner leur chef,
2. de se débarrasser du démon qui s’est incrusté à la maison,
3. de laisser tomber ce vaurien de mage, même s’il est canon,
4. de trahir ma famille.

Sabina est une sang-mêlé, une métisse. Moitié-vampire moitié-mage, elle exerce le seul métier possible pour une paria dans son monde : assassin. Mais la guerre couve entre les vampires et les mages ; Sabina est envoyée pour infiltrer un des deux clans et assassiner son chef. Complots sanglants, secrets de famille et pouvoirs inattendus… n’importe laquelle de ces choses toute seule serait déjà difficile à gérer. Toutes ensemble, elles pourraient bien être fatales à Sabina !

jeudi 25 novembre 2010

Chasseuse de la Nuit, Tome 3 : Froid comme une Tombe de Jeaniene Frost


Chasseuse de la Nuit, 
Tome 3 : Froid comme une Tombe
de Jeaniene Frost

Sortie le 19 novembre 2010
Format poche / 416 pages / 7 €


Présentation de l'éditeur :


Il fallait que ça finisse par arriver. Le pseudo « la faucheuse rousse » est maintenant associé à un visage que tout le monde a appris à reconnaître et il est de plus en plus difficile de faire des descentes pour châtier les méchants vampires quand ceux-ci vous repèrent à 3 km. En plus, c’est devenu une mode mais quelqu’un semble encore en vouloir à la vie de Cat. Naturellement, pour ne pas être en reste, Bones devient la cible d’une vampire vengeresse de son passé. Décidément, on ne peut plus filer le parfait amour tranquille...


Chronique de Molina :

Et voici le tant attendu troisième tome des aventures de la Faucheuse rousse, Cat, et de son amant vampire, Bones. Autant vous le dire tout de suite, il est à l'image des deux précédents: c'est une bombe!

Si le premier tome était indéniablement celui de la rencontre et du début de leur histoire d'amour, le deuxième étant celui des retrouvailles, et bien ce volume sera celui des épreuves et des prises de conscience! En effet notre petit couple va en voir de toutes les couleurs et chacun d'eux va connaître l'angoisse de voir l'autre sur le point de mourir, sortez vos mouchoirs vous pourriez en avoir besoin... Mais ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, et notre duo préféré sortira grandi et plus amoureux que jamais des épreuves.

Si l'histoire de cœur de Cat et Bones est aussi présente que dans les deux tomes précédents, l'action n'est pas pour autant délaissée. Cette fois-ci c'est la guerre! Les scènes d'actions s'enchaînent à un rythme effrayant et les rebondissements nous donnent l'impression d'être sur les montagnes russes! Un pur chef-d'œuvre haletant!

Côté personnage, il y a quelques nouveaux ce qui apporte un regain d'énergie aux équipes et une touche d'humour et de rivalité par moment, et ce pour notre plus grand plaisir. Bien sûr les autres protagonistes sont toujours aussi présents, ça serait dommage de les perdre ^^.

Tout ça pour vous dire que j'ai été plus qu'emballée. Aucune déception pour ce troisième opus et j'attendrai la suite avec autant d'impatience que pour celui-ci. Fans de la série, n'attendez pas !

mercredi 24 novembre 2010

Concours Patricia Briggs

Pour fêter la naissance du petit frère,
nous offrons deux livres de Patricia Briggs !




Un exemplaire de Alpha & Oméga, tome 1: Le cri du loup

et

Un exemplaire de Mercy Thompson, tome 5 : Le grimoire d'argent


Pour ce faire, il suffit de nous laisser un message (commentaire) à la suite de cet
article ^^

Un tirage au sort désignera les deux gagnants ;)

Vous avez jusqu'à dimanche 28 novembre minuit pour poster.


Bonne Chance à Tous & Toutes

Conditions de participation :

Vu que c'est un cadeau de vos admin, les envois ne se feront que vers la France métropolitaine
Une participation par personne ^^

L'ombre de Dracula


Les étranges soeurs Wilcox
Tome 2 : L'ombre de Dracula
de Fabrice Colin


Editions Gallimard Jeunesse

Sortie 25 mai 2010
Grand Format / Pages 315 / Prix 13,50€


Quatrième de couverture

Amber et Luna Wilcox savent désormais qui a fait d'elles des vampires. Mais dans leur lutte contre Dracula, bien des secrets demeurent encore. Quand Amber disparaît mystérieusement, les soupçons de Luna se confirment : il y a un traître parmi les Invisibles. De New York à Liverpool, les serviteurs du maîtres des ténèbres sont partout à l'œuvre. Chacune de leur côté, les deux orphelines vont devoir risquer leur vie pour empêcher l'ombre de Dracula de s'étendre sur le monde.


Chronique de Kamana

J’avoue que j’attendais cette suite avec impatience, le premier tome nous laissant dans l’expectative c’est avec avidité que je me suis jetée sur ce volume. Qu’en est-il de leur condition ? Que manigance dans l’ombre Dracula?

Nous retrouvons avec plaisir nos sœurs Wilcox, Amber et Luna, toute l’équipe de choc extraordinaire qui aide nos amies, les Invisibles ainsi que Sherlock Holmes et Abraham Stocker, même si certains seront beaucoup moins présents. D’ailleurs, cet aspect est troublant au départ. Nous les aimions beaucoup nos comparses ! Mais avec le recul il est indéniable que leur présence n’aurait pas permis à l’intrigue d’avancer, à nos deux sœurs d’évoluer.

Amber va être kidnappée par Abraham dont la duplicité bien que que peu expliquée est relative au premier tome. Les enjeux, les duperies,les alliances ne nous sont pas encore fournis même si des indices parsemés ici et là par l’auteur nous aiguillent.
C’est à New York que les aventures de l’ainée vont continuer et un être maléfique et terrifiant va être éveillé en même temps qu'Amber met la main sur un des quatre Vénéfactor, artefacts recherchés par Dracula pour étendre et asseoir son pouvoir sur le monde. Suite...

Les vampires de Londres

Les étranges soeurs Wilcox
Tome 1 : Les vampires de Londres

de Fabrice Colin
Editions Gallimard-Jeunesse


Quatrième de couverture
Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s'aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu'on peut y rencontrer Jack l'Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s'y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C'est pour cela qu'elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d'en dire plus. Sinon que la survie de l'empire britannique repose désormais sur les très étrangers sœurs Wilcox... 


Chronique de Kamana

Quelle imagination fertile !

L’art de Fabrice Colin ? Prendre des ingrédients qu’on n’assemblerait pas en temps normal, penser à une combinaison osée et en faire une recette savamment réussie.
Déjà avec La malédiction d’Old Haven nous avions eu cet amalgame propre à l’auteur qui en avait fait, à mes yeux, un livre surprenant, captivant. Et nous voici de nouveau plaisamment surpris par le mélange réalisé pour ce premier tome des étranges sœurs Wilcox.

Nous nous situons à la du fin XIXème siècle au cœur de Londres. Amber et Luna Wilcox s’éveillent dans un cimetière dans deux tombes distinctes et portant le nom d’inconnues. Quelque peu effrayées mais néanmoins avec un calme étrange nos deux amies s’en vont en quête de leur domicile. De sombres souvenirs s’éveillent en elles en chemin et une curieuse rencontre va renforcer leurs soupçons quant à l’anormalité de cette situation. Face à leur maison, d’où ne subsistent que cendres et ruines, Amber et Luna commencent à paniquer lorsqu’elles sentent l’aube poindre. Un sentiment d’urgence les envahit forçant leur fuite vers un abri. Malheureusement elles ne font pas deux pas que déjà la petite piqûre qu’elles ont senti au niveau de la nuque fait son effet, les laissant endormies sur le trottoir… suite...

Vampire Academy, Tome 2 : Morsure de glace Richelle Mead


Vampire Academy
Tome 2 : Morsure de glace 
Richelle Mead

Éditions Castelmore

Sortie le 12 novembre 2010


Présentation de l'éditeur :


Quand amour et jalousie se rencontrent sur les pistes enneigées, les vacances d'hiver deviennent mortelles...

Les vacances de Noël ont débuté à Saint-Vladimir mais Rose n'a pas la tête à s'amuser. Une attaque strigoï a mis l'école sur alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Cette année, le séjour au ski de l'Academy est obligatoire pour tous alors que la menace se rapproche. Pourtant, Rose et Lissa ne sont pas à l'abri du danger pour autant. Quand trois de leurs amis partent à l'assaut, Rose doit se lancer à leur secours. Mais l'héroïsme a un prix.

Chronique d'Elaura :

Si vous avez aimé le premier opus de la série de Richelle Mead Vampire Academy, vous ne pourrez qu'être conquis par la suite, car, Morsure de Glace est bien supérieur à celui-ci.
Nous retrouvons les protagonistes rencontrés dans Sœurs de Sang et force est de constater que le ton ainsi que les caractères de chacun ont évolué plus que positivement.

Après l'enlèvement de Lissa et les différentes découvertes relatives à son don, Rose se sent d'autant plus responsable de sa sécurité que n'importe qui d'autre. Bien qu'elle file le parfait amour avec Christian, Lissa reste fragile et particulièrement exposée. Rose quant à elle, continue à s'entraîner dur aux côtés de Dimitri, son mentor. Mais leur proximité ne les aide pas à gérer les sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre et Rose souffre en silence, consciente de cet amour qui ne pourra jamais être vécu.
Mais des évènements dramatiques vont bousculer la petite vie tranquille de Saint-Vladimir, obligeant les élèves et leur famille à se réfugier dans un chalet en pleine montagne pour les vacances de Noël. Hors, rien ne protégera Rose et ses amis du sort tragique qui les attend.

Le plaisir de retrouver ces personnages hauts en couleur n'est en rien entaché par le sombre récit de ce second volet. Exit, les bavardages incessants et les déboires amoureux d'adolescents, le temps n'est plus au rire et le poids des responsabilités de chacun rend le propos beaucoup plus adulte qu'il n'y paraît. Les sinistres épisodes qui composent ce roman vont certainement changer nos héros de manière définitive, métaphore douloureuse du passage parfois brutal de l'enfance à l'âge adulte.
Rose aura beau résister, regrettant amèrement ces moments d'innocence perdue, la réalité la poussera inévitablement à prendre conscience qu'elle n'est plus la même, qu'elle a changé, qu'elle a grandi.
L'auteur réussi là où beaucoup échouent, à savoir, mettre en mots les sentiments ambiguës, les comportements paradoxaux de cette transition inévitable mais bien souvent cruelle. Laisser l'enfant que nous étions derrière nous est un deuil nécessaire mais souvent mal vécu, nous poussant parfois à l'erreur, récoltant les regrets qui suivent invariablement. Rose en fera malheureusement l'expérience …

Un roman poignant et émouvant, qui me conforte encore une fois dans l'idée que Richelle Mead est définitivement un auteur de génie.

Kitty Norville et les ondes de minuit, Tome 1 Carrie Vaughn


Kitty Norville 
Tome 1 : Kitty et les ondes de minuit
Carrie Vaughn

Pygmalion
Sortie le 3 novembre 2010

Présentation de l'éditeur :


"Ici Kitty Norville en direct de Denver et vous écoutez Les ondes de Minuit.
Tous vos appels, humains ou non, sont les bienvenus. Je suis là pour répondre à toutes vos questions."

Ce que je n’avais pas prévu de révéler, c’est que je suis moi-même un loup-garou.
Mais la mafia vampirique du coin ne fait pas partie de mes fans et a voulu stopper mon émission, ils ont même engagé quelqu’un pour me tuer…

Chronique d'Elaura :

Les éditions Pygmalion se lancent dans la bit-lit et c'est avec intérêt et curiosité que nous avons lu le premier tome de la série de Carrie Vaughn, Kitty Norville !
Découvrir un nouvel univers et une nouvelle héroïne est toujours grisant et en même temps, la crainte de lire du déjà vu ne vous quitte pas. En général, dès les premiers chapitres, nous savons, nous sentons, si le récit est une pâle copie de ce qui a déjà été fait ou pas.
Force est de constater que Kitty Norville sort de l'épreuve la tête haute, car oui, même si nous retrouvons les schémas classiques du genre, l'histoire et l'héroïne présentent assez d'originalité pour susciter notre curiosité et nous pousser à lire le livre jusqu'au bout !
Et, cerise sur le gâteau, nous avons même envie de lire la suite !

En effet, Kitty est un loup-garou. Elle a été mordue et a dû intégrer la meute du coin. Jusque là, rien de neuf sous le soleil me direz-vous. Sauf que Kitty est un DJ, qu'elle travaille dans une station de radio locale et qu'elle anime une émission nocturne. C'est une fan de musique underground (attention, rien de produit après 1990 !) et un soir de grande témérité, elle ouvre les vannes de ce qui fera son succès mais aussi sa perte : donner des conseils aux êtres surnaturels, loup-garou, vampire entre autre chose … Sauf que faire son coming out en direct à la radio n'est pas du goût de tous et la faune du coin commence à montrer les dents. Kitty devra faire un choix drastique, arrêter son émission ou résister à la pression de son Alpha et du maître vampire de la ville quitte à y laisser sa peau.

La vie de Kitty n'est pas facile ! S'imposer dans la meute où la loi du plus fort est la meilleure relève de l'impossible pour elle. Soumise et docile au début du récit, elle ne cherche qu'à plaire à son alpha et la tranquillité. Mais, la petite louve va grandir, s'épanouir et prendre de l'importance et ça ne va pas plaire à tout le monde. Carrie Vaughn nous expose la vie, les us et coutumes de la meute avec maîtrise et c'est un des points forts du livre. Bien que le récit soit à la première personne, les moments de mutation de Kitty en louve sont narrés à la troisième personne, ce qui permet de séparer les deux facettes antinomiques de l'héroïne. C'est réussi, dynamique, inspiré et le tout confère un rythme soutenu au roman. Les péripéties se déroulent rapidement, sans temps mort, du coup, le livre se lit vite et sans ennui.

Du côté des personnages, outre celui de notre héroïne, les autres sont peu développés et ce sera le point négatif. La présence masculine forte ne viendra pas de la meute et de son alpha (une fois n'est pas coutume) mais plutôt du côté des chasseurs de prime, ceux qui traquent les êtres surnaturels. Cormac est la bonne surprise. C'est un personnage mystérieux qui n'est pas insensible aux charmes de notre louve mais qui cache de nombreux secrets et nous espérons sincèrement qu'il sera un personnage récurent de la série.

Malgré cette faiblesse, ce premier tome est une bonne entrée en matière pour Pygmalion et il est évident que Kitty Norville va faire sa place à coup de crocs dans le petit univers de la bit-lit. Bienvenue !

Concours Dark-Hunters


Vous souhaitez avoir des nouvelles d'Acheron ? en savoir plus sur l'histoire de Valerius et faire la connaissance d'Alexion ?

Rien de plus simple ! Comme à son habitude depuis le début de la réédition de la série Le Cercle des Immortels de Sherrilyn Kennyon, le forum Romances, Charmes et Sortilèges - Bit-lit.com s'associe à J'ai Lu pour vous faire gagner les tomes 7 et 8 de la saga !

Vous connaissez le principe, il suffit de répondre à deux questions et un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses !

C'est par ici ;-)

mardi 23 novembre 2010

Les Gardiens des éléments Tome 1: La maîtresse du vent Rachel Caine


Les Gardiens des éléments
Tome 1: La maîtresse du vent

Rachel Caine

Éditions Eclipse

Sortie le 19 novembre 2010
Format Broché / 344 pages / Prix 17 €


+----------------+

Éditions Panini books
Collection Crimson

Sortie le 23 janvier 2013
Format poche / 329 pages / Prix 8 €



Présentation de l'éditeur : 



Les gardiens existent depuis toujours. Certains d’entre eux contrôlent le feu, d’autres la terre, l’eau ou le vent, et les plus puissants sont capables de contrôler plus d’un élément. Faute de gardiens, Mère Nature ferait sans mal disparaître l’humanité de la surface de la terre…


Joanne Baldwin est une gardienne des éléments. En général, il lui suffit de faire un geste de la main pour apprivoiser la tempête la plus violente. Mais Joanne tente à présent d’échapper à un autre type de tourmente: des accusations de meurtre. Elle n’a plus qu’à recourir à une tactique très humaine, celle qui consiste à sauver sa peau.

Son seul espoir s’appelle Lewis, le plus puissant des gardiens. Malheureusement, lui aussi a tenté d’échapper au Conseil mondial des gardiens faisant de lui l’homme le plus recherché du monde. Et sans Lewis, les chances de survie de Joanne fondent comme neige au soleil… Elle parcourt à toute vitesse les routes des États-Unis dans sa Mustang à sa recherche, en espérant qu’il puisse l’aider, tout en essayant d’échapper à la tempête qui veut sa peau…


Chronique d'Elaura :


Les toutes jeunes éditions Eclipse nous offrent un superbe titre de Rachel Caine en ce mois de novembre, le premier tome d’une série qui fera parler d’elle, tant l’originalité du propos souffle un vent frais sur le petit monde de la bit-lit !

Nous connaissions déjà l’auteur grâce à la publication de sa série Young Adult Vampire City (chez Hachette Jeunesse) qui avait fait bonne impression. Cette fois-ci, exit les adolescents et les vampires, place aux Gardiens des éléments, des êtres humains dotés de pouvoirs uniques et particuliers, de grandes compétences magiques qui permettent à la Terre de tourner correctement. Ce sont une poignée d’élus qui régissent les caprices de Mère Nature, sans quoi, l’espèce humaine aurait déjà disparu de la surface de la terre, comme les dinosaures. Il y a trois sortes de gardiens. Les Gardiens de la Terre évitent des dizaines de catastrophes (séismes à grandes échelles, disparition d’espèces …), les Gardiens du Feu contrôlent les feux et les tendances suicidaires de la planète qui aime réduire les choses en cendres et il y a les Gardiens des Cieux qui tentent de dominer les aléas climatiques. Ils travaillent dans le secret le plus totale, au sein d’une grande machine bureaucratique pyramidale dont le siège se trouve dans le bâtiment des Nations Unies à New-York.

Joanne Baldwin est une Gardienne des Cieux plutôt douée mais relativement jeune dans l’organisation. Aussi, quand elle prend la fuite suite à une accusation de meurtre, elle ne se doute pas qu’elle fera l’objet d’une chasse sans concession, menée tambour battant par les Gardiens les plus doués de la planète. Son périple à travers les États-Unis lui réservera bien des surprises …

Haletant ! Voilà un adjectif qui qualifie parfaitement ce premier opus ! Cette course poursuite à travers le pays confère un rythme détonnant au récit et ce n’est pas le caractère de notre héroïne qui va le ralentir ! Joanne est une jeune femme pétillante, courageuse, grande gueule et bourrée d’humour. Nous sommes touchés par son vécu, par sa sensibilité, par sa malédiction. Elle a peur et ne s’en cache pas, elle fera tout pour sauver sa peau mais pas au détriment de la vie des autres. C’est une héroïne peu commune dans le genre, car même si elle détient des pouvoirs faramineux, elle n’en reste pas moins une femme meurtrie qui n’aspire qu’à la tranquillité. Et, ce qui ne gâche rien, elle a bon goût en matière de mâles ! Celui qui va croiser sa route est plutôt remarquable, mais je n’en dis pas plus …

Le roman n’est pas séparé en chapitres mais en quatre bulletins météorologiques donnant la tendance climatique des événements à venir et cela s’intègre parfaitement dans le récit. Le style de l’auteur est toujours agréable, brute, fluide et vous accroche dés les premières lignes. Compte tenue des explications scientifiques nécessaires à la maîtrise du pouvoir de Gardiens des Cieux et donc à la compréhension des épisodes climatiques, cette légèreté est plutôt bienvenue. Vous ne regarderez plus les commentateurs météo du même œil !

Une intrigue bien menée, pleine de rebondissements, une héroïne attachante, un background singulier, bref, une excellente entrée en matière pour cette nouvelle saga dont le deuxième opus, Vague de chaleur, est prévu pour 2011 ! Vivement !



7,60 EUR
Achat Fnac

L'étrange Seigneur du château d'Eve Silver

L'étrange Seigneur du château
d'Eve Silver

Édition J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Sorti le 7 juillet

Présentation de l'éditeur :

Emma Parrish, fille illégitime d'un aristocrate, vit avec ses tantes, jusqu'au jour où celles-ci essayent de vendre ses services à un homme. Après s'être échappée, elle accepte d'être la gouvernante de l'enfant d'une cousine défunte. Arrivée dans sa nouvelle demeure, Manorbrier, elle découvre le propriétaire des lieux, le beau et ténébreux lord Craven, soupçonné d'avoir tué sa femme.



Chronique de Molina :

C'est le premier roman que je lis de cette auteure et j'avoue avoir été plutôt bien inspirée de le tenter! Le résumé m'avait plu et je n'ai pas été déçue, ce livre tient ses promesses.

Eve Silver créé dans cet opus une atmosphère sombre et angoissante et qui se poursuit du début à la fin. Ici point de jolies fleurs ni de château de conte de fée mais un manoir sombre et lugubre avec des occupants guère plus rassurants.

Les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires, ont été merveilleusement créés et chacun a sa personnalité. Pas de caractère caricatural ici, mais des personnages profondément blessés par la vie. Mais au fur et à mesure de la lecture, l'auteure dévoile peu à peu l'histoire de chacun et les plus terrifiants prennent peu à peu un visage plus humain et plus chaleureux malgré l'apparente froideur qu'ils peuvent dégager. C'est merveilleusement réalisé!

En découvrant les personnages, l'univers pesant s'allège et peu à peu le château perd de son mystère. Tout cela est mené de manière subtile et c'est seulement au bout de plusieurs chapitres que nous en percevons réellement les effets.

Mais le plus intéressant dans ce livre, ce n'est pas l'univers ni les personnages mais bien l'histoire d'amour. Elle est le pilier central du livre. Une rencontre avec un coup de foudre réciproque, une lutte contre soi et contre ses principes, une passion torride et des péripéties inattendues, voilà ce qui vous attend! C'est un vrai bouleversement, on espère autant que notre héroïne et on tremble autant que notre charmant héros. Quel duo mes ami(e)s!

Le mieux étant quand même que vous le lisiez pour vous faire votre propre idée, mais je vous le recommande sans problème. J'ai passé un très bon moment et je pense que ça sera aussi votre cas.

Les Sœurs de le Lune, Tome 6 : Demon mistress de Yasmine Galenorn


Les Sœurs de le Lune, 
Tome 6 : Demon mistress
de Yasmine Galenorn

Edition Milady
Sortie le 22 octobre 2010

Présentation de l'éditeur :

Menolly mène l’enquête. La mort, elle en connaît un rayon puisqu’elle est une vampire. Mais elle n’ira pas jusqu’à conter fleurette aux nécromanciens... Or, l’un d’eux vient d’élire domicile dans les parages. Sans compter qu’une société secrète dévouée à l’Ombre Ailée a invoqué un démon qui veut s’emparer de l’âme de Delilah. Et si tout cela était lié ?


Chronique d'Elaura :

La série Les Sœurs de la Lune de Yasmine Galenorn n’est pas la plus appréciée du genre bit-lit et pourtant, c’est sûrement une des plus originales tant dans le ton que dans le schéma narratif. A tour de rôle, les sœurs d’Artigo tiennent le devant de la scène et le changement de protagoniste peut être très appréciable, surtout au bout du sixième tome. Cela évite de s’ennuyer et d’avoir le sentiment de tourner en rond.

Certes, nous pouvons reprocher à l’auteure de se laisser aller parfois à des détails sans importance qui peuvent alourdir le récit, mais face à l’effort fourni pour gérer les nombreux personnages et l’efficacité de l’histoire, nous lui pardonnons volontier ses quelques écarts. Car oui, cette saga a le mérite de vous porter loin du quotidien avec ses intrigues politiques, ses personnages hauts en couleurs et ses créatures hors du commun.

Ce sixième tome laisse place à Menolly, la vampire. Ce n’est pas la plus facile des sœurs mais derrière sa carapace de prédateur, c’est une jeune femme sensible et profondément traumatisée par son passé. Cet opus lui permettra de dépasser certaines de ses peurs, notamment celle des hommes et c’est une Menolly transformée que nous retrouverons en fin de récit. Cette fois-ci, les gros ennemis sont des humains. Des extrémistes qui n’acceptent pas vraiment les créatures surnaturelles d’Outremonde et qui cherchent à les exterminer par la violence et la peur. Ils s’en prennent principalement à des femmes sans défense et le propos met en exergue la facilité avec laquelle les humains peuvent être grisés par le pouvoir. Face aux êtres de l’Outremonde, l’auteure nous démontre que l’humain peut-être plus cruel que n’importe quel démon et y prendre du plaisir. Les démons des Royaumes Souterrains n’ont pas l’apanage de la terreur …

Un roman tout aussi réussi que les précédents, sombre comme son héroïne, qui laisse peu de place à la romance mais contient une bonne dose d’action. Vivement le 7ème opus Bone Magic, où Camille flanquée de son harem vivra certainement la chasse de sa vie …

Les chroniques des Gardella Tome 1 : Chasseurs de vampires de Colleen Gleason

Les chroniques des Gardella
Tome 1 : Chasseurs de vampires
de Colleen Gleason

City Editions
 Sortie le 8 septembre 2010

Présentation de l'éditeur :

A chaque génération, un membre de la famille Gardella hérite des lourdes responsabilités familiales : cette fois, c'est Victoria Gardella qui est appelée à devenir chasseuse de vampires. Héritière d'une longue lignée de Vénatores, elle doit perpétuer cette ancestrale tradition. Dans les rues du Londres de l'époque victorienne, elle se révèle une redoutable adversaire des créatures des ténèbres. Jusqu'au jour où une passion dévastatrice s'en mêle. Victoria se retrouve écartelée entre son devoir familial et le célibataire le plus en vue de la capitale, le fascinant marquis Phillip de Rockley. En affrontant le vampire le plus puissant de toute l'Histoire, Victoria va devoir choisir entre son devoir et ses sentiments... Le premier volet d'une série best-seller pour les amateurs de sensations fortes.

Chronique d'Elaura : 

Envie de fantastique gothique sur fond de règne victorien ? Collen Gleason l'a fait ! Et de manière très convaincante !
Ce premier opus des Chroniques de Gardella nous plonge dans un Londres sombre où les vampires tapis dans l'ombre guettent leurs proies en quête de sang chaud, où les bas-fonds n'ont jamais été aussi dangereux … où les jeunes filles de 19 ans sont des chasseuses de vampires ! Du moins l'une d'entre elles, Victoria Gardella. Reprenant le flambeau d'une longue lignée de Vénatores, elle perpétue la tradition familiale de tuer les vampires et de débarrasser Londres de ces êtres impies. Pour ce faire, elle est aidée par sa tante Eustacia, elle-même Vénatores, que son grand âge oblige à garder la maison, mais également par l'énigmatique Maximilian Pesaro, un italien ténébreux au caractère extrêmement déplaisant.

Mais Victoria est aussi une débutante qui doit faire son entrée dans le monde pendant la saison londonienne et se trouver un mari. Éprise du beau marquis Phillip de Rockley, elle devra choisir entre sa mission et son cœur, à moins de pouvoir allier les deux … mais à quel prix ?

Ce premier volet est une véritable surprise tant le mélange de la romance régence au fantastique fait mouche ! En situant son histoire à l'époque victorienne, l'auteure nous entraîne dans une intrigue certes classique, mais rafraîchissante, où les vampires sont de vrais méchants, pieux dans le cœur, ail et eau bénite à la clé. La condition des femmes de l'époque oblige notre héroïne à maints stratagèmes pour accomplir son devoir et notre intrépide jeune femme se retrouve bien souvent dans des situations inextricables. Le style de l'auteure est fluide, totalement en adéquation avec l'époque et malgré quelques petits anachronismes, nous prenons beaucoup de plaisir à lire cette agréable mise en bouche. M'est avis que la suite va être plus que passionnante …

Un début réussi pour une saga atypique qui ravira autant les amoureux du fantastique victorien que les inconditionnels de la romance historique.



Chronique de Tan :

Encore une nana qui se bat contre les vampires me direz vous. Eh bien oui mais pour une fois ça n’est pas de l’urban fantasy au sens stricte puisque que l’histoire se déroule dans l’Angleterre du début du 19ème siècle, visiblement quelques années après la parution du Vampire de Polidori (1819) vu comme cette œuvre hante les esprits de la haute société dans ce livre. Les vampires y sont d’ailleurs très old school. Ils ne peuvent traverser un cours d’eau, ils n’aiment pas l’ail, ni l’argent et craignent et le soleil et les pieux. J’ai presque été envahie par un sentiment de nostalgie en découvrant ça. Pour la petite histoire, ces vampires-là sont des descendants de Judas Iscariote d’où l’aversion pour l’argent. Mais revenons à notre nouvelle héroïne. Victoria ou comment devenir Venator (ie chasseuse de vampires) dans le monde guindé de l’aristocratie londonienne. Le résumé laisse deviner qu’il pourrait s’agir d’un buffy-like avec son histoire de « à chaque génération » et c’est exactement ça. Dès le départ, j’ai très bien ressenti le côté Buffy et j’ai eu un peu de mal à passer outre l’impression qu’il s’agissait d’un livre pour jeunes adultes. Bien que Victoria ait 19 ans, soit parfaitement brune et certainement plus futée que Buffy à ses débuts, elle a les mêmes habitudes que la tueuse de Sunnydale : entrainement physique, ronde de nuit et scènes d’action pieu en main. Elle dégage aussi une certaine fraicheur et innocence alors qu’on la voit aller de bal en bal pour être courtisée et trouver un mari. Là s’arrête la comparaison. Avoir 19 ans au 19ème siècle implique beaucoup de choses notamment de se trouver un bon parti et de lui assurer une succession. Et être Venator c’est maîtriser l’art de se battre en jupons, planquer des pieux dans sa coiffe et savoir aussi bien faire illusion auprès des prétendants que des vampires. Autant dire que la tâche est ardue et que c’est là-dessus que repose tout le premier tome. Victoria y découvre sa nouvelle fonction, ses nouveaux pouvoirs, ses nouveaux alliés et ennemis tout en essayant de mener sa vie de débutante dans la haute société. Un parcours initiatique express dont elle ressortira définitivement plus mature tout en ne perdant pas son très mordant sens de l’humour et sa tête bien faite.


Une chose dont je commence à perdre vraiment l’habitude, c’est de lire des livres où l’histoire est racontée de plus de 2 points de vue. Ici tout le monde a le droit de donner sa vision des choses et il y a même un pseudo chœur « à la Shakespeare » qui nous informe régulièrement des dernières rumeurs et perceptions des événements par le commun des mortels (Winifred, Melisande et Petronilla en l’occurrence). Ça permet vraiment d’avoir une perception plus globale de l’intrigue et de se rendre compte des petits détails dont l’héroïne n’a pas conscience mais qui donnent des pistes pour le tome 2. Qui dit livre en costumes, dit aussi travail au niveau du style. Ça pourrait passer pour pompeux mais j’ai trouvé ça plutôt charmant et ça aide bien à rentrer dans l’époque. La façon dont les gens s’adressent les uns aux autres est plus subtile, ça change. Pour tout dire, il n’y a qu’un gros écart de langage (enfin 2 mais l’autre est moins notable) et je l’ai reporté dans les quotes ci-dessous tellement il m’a fait sourire par son incongruité. Malheureusement (ou heureusement), tout n’est pas que combats, bluettes et querelles entre Victoria et son alter-ego masculin Max, il y a aussi une trame hautement dramatique qui je l’avoue me pince un peu le cœur quand j’y repense. C’est un passage nécessaire, inéluctable mais au combien dur. Et c’est ce petit truc pas très drôle qui me fait dire que, malgré les quelques longueurs du début, ce livre vaut plus que 3/5 (j’ai mis 4 sur Goodreads). J’ai les doigts qui commencent à me démanger et je lirais bien la suite mais chaque chose en son temps. En plus j’ai un problème. Je me suis spoilé les yeux toute seule en cherchant le 3ème tome sur Amazon (saleté de résumé qui dit tout) et je ne suis pas sûre d’aimer la direction prise par la suite. J’ai peur que certains passages à venir dans le tome 2 soient très douloureux. A suivre.